AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

+ "histoire de la magie - cissy ft. prof hayes, zach, aimie, ash, anthea ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: + "histoire de la magie - cissy ft. prof hayes, zach, aimie, ash, anthea ♥ Dim 4 Déc - 23:09

Première semaine presque terminée. Après déjà quelques cours, dont un en commun lundi en première heure avec les élèves des trois premières années, elle avait, cet après-midi-là, cours avec la classe de cinquième année.
Déjà un peu plus décontractée que les derniers jours, elle avait pas mal d'avance, lorsqu'elle entra dans sa classe, totalement vide. Laissant la porte de la classe ouverte, elle alla s'asseoir en tailleur sur son bureau, posant son sac sur la chaise sur laquelle elle aurait normalement dû être. Heureusement pour elle qu'elle n'était pas une fana des jupes et autres robes durant ses cours, parce que s'asseoir en tailleur, tranquille, au calme, sur son bureau, comme elle le faisait, ça n'aurait pas été top. Bref, passons, le genre de tenue vestimentaire de l'enseignante d'Histoire de la Marie n'étant pas la priorité du moment!

Les premiers élèves entrant dans la pièce, elle les salua d'un signe de tête, le sourire aux lèvres.
- Si j'ose demander au dernier qui entre de bien vouloir fermer la porte, s'il vous plait, jeunes gens!?

Une fois tous ses élèves installés et le silence venu, la jeune enseignante se décida à se lever de son bureau qu'elle n'avait pas quitté.
- Bonjour à tous et bienvenu à ce premier cours d'Histoire de la Magie. Je suis le professeur Lou-Ann Hayes, votre nouveau professeur en la matière.

Elle commença à déambuler entre les rangs d'élèves avachis sur leurs chaises.
- Je tiens à vous prévenir tout de suite que le cours d'aujourd'hui ne sera pas le cours le plus intéressant qu'il nous sera donné de voir, car il sera partagé entre des présentations - il faut bien que je sache ne serait-ce que vous prénoms et noms -, les règles que je voudrais voir appliquer durant mes heures de cours et les sujets que vous souhaiteriez voir.

Elle s'arrêta au milieu de la pièce, sorti sa baguette et, d'un mouvement du poignet, une craie se mit à écrire seule sur le tableau noir.
Présentations
Règles
Vos envies
Rangeant sa baguette, elle recommença à marcher et à parler:
- Donc, comme je le disais, je suis le professeur Hayes. Il n'y a encore pas si longtemps, j'était élève à Poudlard, dans la maison Gryffondor, avant d'étudier à l'Université magique. Je n'étais pas vraiment une élève modèle, j'espère donc que je serais meilleure professeur que je n'ai pu l'être comme élève.

Elle laissa passer quelques secondes, le temps d'aller s'adosser à son bureau. C'est à ce moment-là qu'Ange, sur son épaule, poussa un petit couinement.
- Ah! Et je vous présente mon boursouflet, Ange, que vous verrez souvent, car je l'ai presque tout le temps avec moi!

Elle avait dit cette dernière phrase et passant une main nonchalante sur la petite boule de fourrure
- Qui veut commencer à se présenter?


Dernière édition par dame de pique le Mer 28 Déc - 18:41, édité 1 fois

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + "histoire de la magie - cissy ft. prof hayes, zach, aimie, ash, anthea ♥ Dim 4 Déc - 23:09

La matinée s’est avérée plutôt intéressante malgré un temps assez nuageux dehors. Le cours de Vol a repris et nous avons pu nous échauffer un peu. Je ne pratique pas ce sport par amour pour le Quidditch, très loin de là, mais simplement pour entretenir mon corps puisque je n’ai pas la possibilité d’exercer mes talents en escrime à Poudlard. C’est après deux bonnes heures de pratique que j’ai pointé le bout de mon nez en Sortilèges et en Défense contre les forces du Mal. Le premier s’est déroulé de manière normale et nous avons appris le sortilège du Mutisme, même si, je dois bien l’avouer, il s’agit d’un sort bien trop élémentaire pour ma personne. En ce qui concerne la matière enseignée par mon père, il n’y a pas eu de problèmes relatifs. Il m’ignore toujours et me lorgne presque de froideur.

Dix minutes avant le début du cours d’Histoire de la Magie, je campe déjà derrière la porte en compagnie d’Anthea, Zach et Aimie. C’est un de mes cours préférés alors je suis encore plus en avance, au cas où l’enseignant souhaite commencer la leçon plus tôt. Cette année, une nouvelle enseignante a accepté d’endosser cette profession et j’espère bien qu’elle soit à la hauteur. Les premières impressions sont les plus importantes, alors elle a intérêt à bien connaître son sujet.

Nous entrons et nous découvrons le professeur Hayes en tailleur sur son bureau. Je rêve. Ce n’est pas une manière bien professionnelle d’accueillir ses étudiants et c’est sans compter ses horribles vêtements dignes d’une mode dépassée du dix-huitième siècle. Je m’installe au second rang, à côté de ma meilleure amie. Le dernier arrivé referme la porte comme il lui est demandé et nous pouvons enfin retrouver le silence. Cette position en tailleur rend cette femme ridicule et heureusement qu’elle daigne à se lever. Elle se présente rapidement et la mention de son prénom me donne l’impression qu’elle a des racines françaises, bien que son nom de famille sonne plus anglais. Elle annonce que le cours d’aujourd’hui ne sera pas le plus intéressant puisqu’elle compte bien que l’on se présente à elle. Je roule des yeux. C’est n’importe quoi. Je me fiche bien d’entendre mes camarades se présenter et je trouve que m’introduire auprès de cette enseignante serait une belle perte de temps. Elle a des centaines d’élèves à gérer et elle pense vraiment pouvoir tout retenir ? Je n’ai jamais apprécié cette manie de certains et certaines à vouloir commencer le début de l’année de cette façon. Je suis ici pour étudier et apprendre avant tout et non pas pour me perdre en futilités ahurissantes. Connaître notre patronyme sur le fait, durant une question de cours et une réponse aurait largement suffi. Je préférerais qu’elle passe directement à l’énonciation de ses propres règles.

J’observe les inscriptions écrites au tableau, tandis que la femme se présente en allant jusqu’à nous révéler le nom de sa maison et même le type d’élève qu’elle était. C’est bien, mais, personnellement, je m’en fiche royalement. Par conséquent, je me contente d’ouvrir calmement mon manuel d’Histoire de la Magie pendant qu’elle parle, dans le but de reprendre la suite d’un chapitre dont j’ai déjà entamé la lecture. J’adore l’Histoire alors, depuis l’été, je m’y prends en avance pour mieux anticiper les interrogations et les questions. Cela me fascine.

J’entends vaguement Hayes demander à quelqu’un de se porter volontaire pour la présentation. Je passe mon tour. De toute façon, elle apprendra bien vite mon nom toute seule comme une grande, puisque je suis la fille du professeur de défense contre les forces du mal. Je n’ai même plus besoin de me présenter, à ce qu’il paraît ! Même des gens que je ne connais viennent me faire chier à ce sujet.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + "histoire de la magie - cissy ft. prof hayes, zach, aimie, ash, anthea ♥ Dim 4 Déc - 23:09

Alors qu'un élève avait commencé à se présenter, la jeune enseignante lui fit un signe de la main de se taire. Ce que l'adolescent fit de bonne grâce en reprenant place sur sa chaise.
Les yeux du professeur Hayes c'était posé sur une élève dont elle n'aurait su définir la maison, vu qu'elle était penché sur un livre qu'elle était en train de lire. Elle sortit sa baguette et la pointa sur le livre.
- Accio!

Le livre quitta la table de la jeune fille pour atterrir dans les mains de l'enseignante d'Histoire de la Magie, toujours adossée sur son bureau. C'était son manuel de cours pour la matière qu'elle avait actuellement. Si l'adolescente semblait se ficher mais alors totalement de son enseignante, elle avait au moins la décence de s'en ficher avec un livre sur l'Histoire de la Magie. Très calmement, elle prit le temps de feuilleter le chapitre que l'élève - de Serdaigle, d'après le blason qu'elle avait sur son uniforme - était en train de lire, avant de refermer le livre et de le poser sur son bureau.
En regardant les élèves, elle déclara:
- Première règle, lorsque vous êtes dans cette pièce: je veux votre attention, même si le cours du jour ne vous intéresse pas. Ou, du moins, faites semblant de vous intéresser à ce qui se passe. Si vous en êtes pas capable, autant ne pas venir!

Son regard se posa sur l'élève à qui elle avait pris le livre:
- Vous viendrez vers moi à la fin du coup, pour récupérer votre livre, Miss!

Et, en s'adressant à nouveau à toute la classe, elle ajouta:
- Je sais bien que les présentations, c'est pas le moment le plus cool. Vous avez sans doute dû tous y passer, en première année, au-près de tous les prof. Je n'aime pas ça, moi non plus, mais on doit bien y passer! Je ne vous demande pas de me faire une présentation comme moi j'ai pu le faire! Dire juste votre nom et votre prénom suffit!

Elle reporta son attention sur la Serdaigle.
- Je vous prierais, Miss, de bien vouloir vous lever et de décliner votre identité. Et pendant que vous y êtes, parlez-nous de ce chapitre que vous étiez en train de lire!

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + "histoire de la magie - cissy ft. prof hayes, zach, aimie, ash, anthea ♥ Dim 4 Déc - 23:09

Anthea avait déjà eu une matinée plutôt chargée en cours et cette après-midi, cela allait être moins épuisant. Ceci dit, la jeune Serdaigle allait débuter son après-midi avec le cours d'histoire de la magie, une matière qu'elle aimait beaucoup. La jeune brune allait pouvoir apprécier l'une de ses activités scolaires de la journée et ne plus s'ennuyer à écouter bêtement un professeur. Avant de parler de ce moment de paix, la jeune fille avait débuté avec un cours de vol, la belle Fancourt s'était demandé pourquoi elle avait choisi cette option. Elle ne faisait pas de quidditch ni elle était une fan de ce cours. La prochaine fois, elle réfléchira à deux fois avant de suivre bêtement Narcissa dans un cours qui ne lui plaisait pas des masses. Cependant, Isadora oubliait son dégoût pour voler en se moquant de certains qui galéraient à faire certains exercices. L'anglaise n'appréciait pas ce cours, mais elle savait tout de même utiliser un balai pour se déplacer dans les airs. Ensuite, il y a eu le cours de sortilège et ensuite de Défense contre les forces du Mal. DCFM était plus sympa comme cours, en même temps, c'était le père de Narcy qui le faisait et en tant qu'ancien Auror, les élèves pouvaient mieux apprendre des dangers de certaines choses. Évidemment, Anthea avait tout de même senti un froid entre le père et la fille durant le cours.

Après avoir bien mangé et supporté quelques stupides élèves, Anthea suivit sa meilleure amie jusqu'en cours d'histoire de la magie. La jeune étudiante avait hâte de commencer le cours et son amie devait aussi penser à cela, mais elles savaient garder leurs émotions pour elle. Dix minutes avant le cours, en ne montrant rien de spécial en étant indifférente, il était facile de voir qu'elles étaient excitées à l'idée d'y aller. De plus, elles n'étaient plus seules, car il y avait Zach et Aimie, ainsi que d'autres qui ne devraient plus tarder. La jeune Fancourt restait tout de même calme et attendait le moment adéquat pour enfin entrer dans le salle de cours. Être en avance, c'était plutôt bien et cela montrait leur sérieux ainsi que leur envie d'apprendre, mais bon, c'était ennuyant de rester planter derrière une porte à ne rien faire d'intéressant. La brune avait hâte d'entrer en cours pour s'installer et savoir de quoi il allait parler aujourd'hui. De plus, Anthea avait également hâte de connaître la nouvelle professeur d'histoire de la magie et de savoir si elle vaut le coup d'être leur enseignante. À l'heure du cours, tout le monde entrait dans la salle et en voyant celle qui leur fera cours, la Serdaigle se mit à douter. Sa tenue vestimentaire sortait du Moyen Âge et sa façon de se tenir sur son bureau, c'était plutôt inadmissible pour une enseignante. Cela dit, elle n'allait pas râler dès le premier cours ni même se moquer, juste un soupir et elle partit s'installer à côté de Narcissa.

Le dernier arrivé en cours venait de fermer la porte de la salle, cela allait enfin commencer et Anthea était tout ouïe. En effet, la Serdaigle avait hâte de connaître le premier chapitre et de prendre des notes par rapport au cours. La femme se présentait comme le professeur Lou-Ann Hayes et que malheureusement, elle ne fera pas cours dès le début. La belle Fancourt était déçue d'entendre cela et cela allait n'être que des présentations, les règles à connaître et à suivre en classe puis de savoir ce qu'ils avaient envie d'apprendre avec elle. Franchement, ça allait être ennuyant à mourir et si elle avait su ça bien avant, Anthea ne se serait pas réjoui trop tôt de venir à ce cours. Que de déception durant cette journée, vivement qu'elle aille dans son lit ou en dehors du château pour se vider l'esprit. Après tout, la brune se fichait royalement des présentations et surtout ceux des autres, autant dire son nom lorsqu'on se fait interroger, cela allait plus vite. Honnêtement, c'était quoi cette mauvaise habitude de faire des présentations en début de cours ou dès le premier cours au lieu de commencer à étudier. Isadora était venue pour apprendre et travailler afin d'avoir de bonnes notes, non pour papoter pendant l'heure de cours, car à la fin, les cinquièmes années avaient les BUSE 's. Et oui, ce n'était pas des présentations qui allaient leur apporter une bonne moyenne durant ses examens. Mamie Hayes avait intérêt de se rattraper la prochaine fois.

Non, mais ce n'était pas possible, était-ce une enseignante ou une conteuse d'histoire ennuyante ? Anthea en avait déjà marre de cette professeur qui là maintenant, raconter sa vie dont tout le monde s'en moquait royalement. Qu'elle était de Gryffondor et fait des bêtises, cela n'intéresse personne et ça n'a rien à voir avec l'histoire de la magie. Son boursouflet, il était moche et répugnant, autant le jeter par la fenêtre voir s'il pourrait rebondir jusqu'ici. Une grosse boule de poils, on dirait un caniche miniature dont on aurait oublié de raser ou encore pire, un mini-mouton super moche. La jeune Fancourt venait de remarquer que Narcy avait ouvert son manuel de cours pour le lire et prendre de l'avance. Du coup, elle décidait de regarder ce que lisait son amie et d'ignorer ses délires de grand-mère. Prendre les devants, ça pourrait permettre d'anticiper les prochaines interrogations et questions que proposera l'enseignante si d'ici là, elle se décidait à faire cours. Hayes demande alors à quelqu'un de se présenter, autant passer son tour, elle n'aimait pas parler devant tout le monde. Quelqu'un le faisait, autant en profiter pour chuchoter un truc à Narcissa.

« Narcy, elle vient de quelle époque l'enseignante ? J'ai l'impression qu'elle est 100 ans en retard sur le monde d'aujourd'hui. Encore une qui prend son boursouflet comme petit ami ou plante verte. » Dit-elle en chuchotant.

Soudain, Hayes interrompit la présentation d'un élève en ayant remarqué que Narcissa était en train de lire le manuel au lieu d'écouter. La pauvre, elle se faisait déjà engueuler dès le premier cours avec cette professeur. En même temps, Anthea comprenait son amie, elle aussi, elle avait envie d'apprendre et d'étudier, non d'entendre les autres se présentaient bêtement devant tout le monde. Du coup, Hayes avait confisqué le bouquin de Narcy et par la suite, elle exprimait la première règle à suivre. Non, mais elle était sérieuse cette vieille fille avec sa tenue de paysan du Moyen Âge. Et là, elle convoqua sa meilleure amie dans son bureau pour lui parler. Quel culot, déjà qu'elle ne faisait pas cours pour faire des choses futiles et puériles, elle osait sanctionner une élève qui voulait apprendre. Le monde à l'envers. Elle soupira afin de reprendre son calme intérieur, car ça bouillonnait en elle et cela pourrait exploser. Le mieux, c'était de se calmer et d'écouter la suite. L'enseignante demandait à Narcy de se présenter et de parler du chapitre qu'elle était en train de lire. Mettre Narcissa dans l'embarras juste, car elle lisait le manuel du cours, c'était moche. Impossible de rester les bras croiser.

« Je trouve que vous exagérez professeur Hayes, ça sert à rien de se présenter un par un et d'écouter votre vie. Personne ne souhaitait connaître qui vous étiez avant et qui est cette boule de poils pour vous. On vient en cours pour étudier et apprendre, non pour écouter votre vie ou celle des autres. Vous voulez notre nom et prénom, autant le demander en même temps que vous faites votre cours, ça aurait été plus rapide et plus efficace que de prendre une heure pour rien. Vous réprimandez Narcy, car elle cherchait tout simplement à s'intéresser au futur chapitre de votre cours, au contraire, vous auriez pu être ravi de voir une élève motivée en début d'année. Ce n'est pas avec la présentation des gens ici que j'aurais mes BUSE's en fin d'année scolaire. » Dit-elle en regardant l'enseignante.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + "histoire de la magie - cissy ft. prof hayes, zach, aimie, ash, anthea ♥ Dim 4 Déc - 23:09

Je sortais du cours de défense contre les forces du mal avec une petite frustration dans l’âme. Pourquoi ? Oh, simplement que je n’aimais pas le professeur. Nouveau professeur d’ailleurs, qui ne m’avait pas fait une très grande impression le premier jour puisqu’il m’avait viré de cours simplement car j’avais tenté de chercher Narcissa, sauf que le prof devrait vite se rendre compte qu’il ne pourrait pas tenir la bride d’adolescents aux hormones en ébullition simplement avec la menace de quitter le cours. C’était ridicule, je détestais les professeurs qui nous empêchait d’avoir un minimum de liberté, surtout en 5ème année où l’on devenait un minimum plus responsable.
Enfin, pas pour tout le monde.

Je me dirigeais alors vers la salle d’Histoire de la magie. Encore un cours chiant avec une nouvelle prof qui allait certainement être chiante, d’ailleurs rien que la vue de l’accoutrement de la prof ne me disait rien qui vaille. Elle semblait extrêmement ennuyeuse, et sa première phrase ne fut pas faite pour me rassurer à l’idée d’avoir un cours intéressant. Non mais, c’était quoi ces manières de grand-mère ? Elle sortait de l’âge de pierre ou quoi ? Limite on pourrait croire qu’elle date de l’époque des guerres mondiales – je ne serais pas surprise qu’elle ait trouvé un charme pour paraître plus jeune et pour vivre plus longtemps, une sorte d’eau de jouvence quoi.
Je m’installais à ma place avec mon habituel air avachi et pas du tout intéressé par ce cours qui commençait mal, et j’attendis la suite du programme. Suite qui arriva bien vite, et qui me fit rouler des yeux de lassitude. Ma frustration augmenta de plus belle et je ne pus arrêter ma jambe qui s’agita frénétiquement alors que la prof parlait en pensant certainement que ce qu’elle disait était super méga giga captivant sa mère la p*te. Elle se présenta même, ce qui, je devais dire, risible. Elle sortait d’où cette prof ? Qu’est-ce qu’ils nous ont encore foutu ? Ils voulaient vraiment que l’on rate notre année ou quoi ?
Je poussais un soupire alors qu’elle demandait à ce que l’on se présente. Baissant les yeux, je me fis discrète pour éviter de devoir faire cette étape particulièrement chiante.

Mais alors que je commençais déjà à somnoler car je digérais mon repas, la prof lança un sortilège qui dut certainement réveillée un bon nombre d’élèves de part le bruit. Tournant la tête, je vis le livre de Narcissa s’envoler vers la prof qui s’offusqua du non intéressement de la serdaigle pour son cours. Je ne pus m’empêcher un petit rire, petit mais parfaitement audible, alors que Breckenridge se faisait disputer. Cependant, je ne pouvais pas totalement être d’accord avec cet écart de la prof. Après tout, c’était parfaitement compréhensible que Narcissa préfère encore lire un bouquin sans intérêt plutôt que de prendre une once de considération pour la prof et les autres élèves, puisqu’apparemment, ce cours n’allait être destiné que pour les présentations toutes plus « intéressantes » les unes que les autres.
C’est alors que la pote de Narcissa prit la parole bien haut et bien fort pour montrer son désaccord. Oh, comme c’était mignon, la brune prenait la défense de la blonde, et elles vécurent heureuses et eurent beaucoup d’enfants adoptés moches et débiles. Pas débiles dans le sens malades, simplement cons comme des pieds comme leurs mères. Là encore, aux dires d’Anthea, je ne pus m’empêcher de lâcher un petit rire. C’était kiffant. Simplement kiffant.

« Je n’aurais jamais cru dire ça un jour... » repris-je une fois que la serdaigle se tut. « Mais j’suis d’accord avec l’intello. »

Je me tournais vers la concernée pour lui faire un grand sourire et un petit signe de la main langoureux. C’était faux bien sûr. Moi, draguée Anthea ? Certainement pas. Narcissa était plus mon genre (*tousse tousse*). Puis je me tournais de nouveau vers la professeur, n’ayant aucunement terminé ma petite intervention.

« On s’en cogne des présentations, ainsi que de votre vie. C’est gâcher une heure de cours pour rien. Nous on se connait – à peu près –, que vous ne nous connaissiez pas, on s’en fout, vous nous connaitrez au fur et à mesure. Pas besoin de revenir à l’école primaire. Vous êtes là pour nous enseigner, pas pour que l’on fasse des colliers de pâtes et des dessins aquarelles, donc faites un peu ce pour quoi vous êtes payée : vous faites un programme et on le suit. »

Me balançant avec nonchalance sur ma chaise, je montrais très clairement que le professeur ne me faisait aucunement peur – voir même que je ne la respectais aucunement. Il faut dire que bon, je la voyais plus comme une mémé qui élevait une colonie de boursouflets plutôt que comme un professeur – une nouvelle génération de femmes à chats. Des femmes à boursouflets, célibataire et dont personne n’avait cassé la croute depuis plusieurs années.

« Au fait, » fis-je soudainement à l’intention des deux serdaigles. « C’était trop mignon vous deux, c’est pour quand le mariage ? J’veux être le témoin ! »

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + "histoire de la magie - cissy ft. prof hayes, zach, aimie, ash, anthea ♥ Dim 4 Déc - 23:10


Poursuivant ma lecture au sujet des fondations du Congrès magique des Etats-Unis en 1693, plus rien d’autre ne semble distraire mon esprit. L’histoire du fameux boursouflet traverse vaguement mes oreilles et, à vrai dire, j’ai mieux fait de me renseigner sur la biographie du premier président de ce congrès, Josiah Jackson. Un dirigeant dur mais dont le tempérament n’est pas disputé en raison des chasses aux sorcières de Salem. Je suis en train d’en savoir plus au sujet de la MACUSA au dix-huitième siècle lorsqu’une voix familière me sort de ma lecture. Visiblement, Anthea ne s’abstient jamais de se moquer d’une personne lorsqu’elle n’est pas correctement présentable ou professionnelle. Ce n’est pas quelque chose dont je peux lui reprocher, puisque je n’en pense pas moins. J’observe son doux sourire moqueur avant de prendre moi-même un air vicieux, tout en veillant à ne pas me faire voir. Sur le même ton, je lui chuchote :

« Je ne crois pas que ça ne soit qu’une impression. Espérons qu’elle ne soit pas aussi piètre en pédagogie qu’en matière de stylisme. »

Je reprends ma lecture, peu soucieuse de l’élève volontaire qui se met à se présenter. De toute façon, je le connais vite fait celui-là, alors ça me suffit. Je n’ai déjà pas envie de me mêler à leurs histoires, alors les écouter… sans moi. Enfin, malheureusement, il arrive que parfois les choses ne se passent pas comme prévu. Il faut croire que le destin refuse que je me plonge dans mes études pendant que les professeurs parlent de trucs insignifiants. Quoi que, je n’ai pas forcément besoin que le sujet soit inintéressant pour ça. Hier matin, j’ai aussi été reprise par le professeur de Runes parce que j’ai lu mon manuel scolaire pendant qu’il parlait de Runes. La différence avec Hayes est que, hier, j’ai été capable de faire les deux à la fois, à savoir lire et écouter les propos de l’enseignant. Cela ne lui a pas plu. Je ne demande pas la lune tout de même, juste de me laisser tranquille… Bon sang.

Un simple accio me sépare de mon si beau livre qui atterri dans les mains de l’enseignante. Elle m’observe de manière sévère, mais pas de quoi m’alerter. Je n’ai pas peur de la sévérité de mon père qui est un ancien grand Auror, alors ce n’est certainement pas cette nouvelle venue du Moyen-Âge qui risque de me faire trembler. Ce n’est qu’une débutante. Elle cherche sûrement à se donner un semblant d’autorité pour mieux se faire voir dès le premier jour mais, personnellement, cela ne m’atteint pas. En fait, je suis plutôt perplexe quant à cette idée de vouloir tout de suite taire mes intentions de m’instruire. Croit-elle vraiment que me soucier de connaître sa maison ou quoi que ce soit d’autre à son sujet puisse m’être utile ? Je soupire de lassitude. Je l’écoute déblatérer ses leçons de morale ; elle dit vouloir notre attention même si le cours ne nous intéresse pas et que l’on peut au moins faire semblant, sinon ce n’est pas la peine de venir. D’habitude, je préfère m’abstenir de répondre et me contenter de l’ignorer. Cela permet de faire avancer le cours et de ne pas s’attarder sur les conneries que peut dire un enseignant. Cependant, la tentation est bien trop grande cette fois-ci…

« Je ne savais pas que se « présenter » faisait partie du cours à aborder pour les BUSEs, professeur. Vous m’en voyez navrée mais je n’ai pas envie de jouer les hypocrites à faire semblant d’accorder un intérêt à la vie de personnes dont je me fiche totalement l’existence. »

Mes paroles sont loin d’être aimables mais elles reflètent parfaitement bien la vérité. Hayes saura désormais que je ne suis pas quelqu’un qui mâche ses mots et que j’ai simplement l’envie d’étudier des choses concrètes et non pas me perdre dans un hors-sujet inutile. Je la laisse continuer de me gronder et j’obtempère quand même lorsqu’elle m’ordonne de venir la voir en fin d’heure. Je me contente d’acquiescer brièvement.

Par la suite, ce qui m’amuse est la grande tirade d’Anthea qui fait suite à mes propos. Apparemment, le comportement de l’enseignante ne lui a pas beaucoup plu et elle se montre pas mal diplomate dans sa manière de parler. Comme d’habitude. Je lui souris discrètement, avant de jeter un œil à la bonne femme. Nous risquons de perdre des points, j’en suis consciente. Mais sur le coup, j’ai particulièrement apprécié l’intervention de ma meilleure amie. Il est vrai qu’il aurait été plus simple de récolter nos noms au feeling.

Contre toute attente ‒ ou pas tant que ça, en y pensant ‒ Ashley ouvre la bouche à son tour. Si c’est pour dire des conneries, elle peut s’abstenir. Mais non, au lieu de ça, elle va dans notre sens, ce qui me surprend. Je ne l’aurais jamais cru, même si je dois avouer que notre rivalité n’est pas toujours mauvaise et qu’il arrive, malheureusement, des fois où nous nous étions (trèèès subtilement ?) aidées… Bon, évidemment, nous nous sommes aidées pour des conneries du style « se relever après un lourd fight » mais ça reste quand même insolite de voir cette Serpentard s’exprimer sans vouloir me descendre. Elle reprend à peu près le discours d’Anthea mais y rajoutant sa touche bien moins diplomate et plus trash. Ce n’est pas quelque chose qui m’horripile. Au moins, nous sommes en plein dans la franchise et j’ai toujours aimé cela. C’est sans doute une de ses seules qualités. Cette peste m’arrache même un sourire provocateur à l’encontre de Hayes. J’ignore comment elle va appréhender l’année après s’être pris toutes nos réponses dans la tronche. Je suis d’humeur franchement moqueuse, sur le coup. Cela lui apprendra à s’en prendre à moi, alors que je n’ai fait que rester dans mon coin sans déranger personne. Oh oui, cela m’amuse tellement que la pique finale d’Ashley m’apparait simplement comme une phrase tout ce qu’il y a de plus normal.

« On l’organisera après le tien avec Winslow ! » Lui rétorqué-je sur le même ton du sarcasme.

Hélas, les bonnes choses ont une fin. Voilà que madame me demande de me présenter. Tristesse. Ennui. Et en me levant, en plus. Histoire de bien être remarquée par tout le monde. Oh, remarque. Je suis tellement jolie que ça ne leur déplairait pas. Allons-y…

Je m’exécute avec grâce, ramenant ma longue chevelure en arrière avant de prendre un air maniéré :

« Narcissa Breckenridge, professeur. J’étudiais la fondation de la MACUSA qui est le Congrès Magique des Etats-Unis d’Amérique, équivalant du Conseil des sorciers Britannique. Ca a été créé en conséquences des procès des sorcières de Salem. Au départ, son but était de traduire en justice les Ratisseurs ‒ un groupe de moldus hostiles à la magie ‒ et de s'occuper des sorciers criminels européens à travers des lois. »

Je ne pense pas qu’en dire plus soit utile. De toute manière, ce n’est sûrement pas le sujet du cours d’aujourd’hui.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + "histoire de la magie - cissy ft. prof hayes, zach, aimie, ash, anthea ♥ Dim 4 Déc - 23:10

Le premier cours d’Histoire de l’année. Je devais avouer que ce n’était pas forcément la matière qui me palpitait le plus, mais certains chapitres étaient sympathiques quand même. Et je ne risquais pas de causer des catastrophe avec ma baguette, pas comme ce matin qui avait été rempli d’échec, comme souvent, entre la Défense contre les Forces du Mal et les Sortilèges. Et puis, on avait une nouvelle professeure, alors la curiosité avait aussi joué un rôle dans ma présence bien en avance devant la porte de la classe. Au début, il n’y avait que le quatuor habituel, Narcissa, Aimie, Anthea et moi. Le reste de la promotion nous rejoignait progressivement quand la porte s’ouvrit enfin pour nous laisser rentrer et découvrir une première image… étonnante de la nouvelle enseignante. Celle-ci se trouvait effectivement assise en tailleur sur son bureau. Voilà qui était assez perturbant, d’habitude ce sont plutôt des élèves qui arborent des positions nonchalantes comme celle-ci. Un regard à mes camarades confirma que je n’étais pas le seul à trouver cela bizarre. Enfin, on en avait des professeurs bizarres, pour autant les cours nous offraient ce dont on avait besoin. Donc passons cette première impression et voyons ce que cela peut donner.

Je pris place derrière les filles, sortant tranquillement mes affaires tandis que la salle se remplissait et que la professeure demandait au dernier à rentrer de fermer la porte, chose qui fut faite. Je sortais donc le dernier objet dont j’avais besoin, un peu de parchemin, quand Hayes commença à se présenter. Enfin, je m’attendais à ce qu’elle présente. Mais en fait, à peine avait-elle indiquer son nom qu’elle nous annonça que ça allait être un cours inintéressant (honnêtement, elle ne l’a pas dit comme ça, mais c’était bien ce que ça voulait dire). Et en effet, elle voulait que l’on passe l’heure à se présenter. C’est nouveau ça. Tandis que les mots s’écrivaient sur le tableau comme pour nous confirmer que ce n’était pas une blague, je m’affalais totalement sur ma table. Sérieusement, ça commence à faire un peu trop d’originalité d’un coup. Que le professeur se présente pour son premier cours, indique les règles, c’était parfaitement normal. Qu’elle nous demande ce dont on avait envie de parler, pourquoi pas, même si on était quand même limités par le programme des BUSE. Mais que les élèves se présentent, c’était inédit, et surtout assez inutile. Donner nos noms et prénoms pour qu’elle puisse nous interroger, je dis pas, mais elle a pas besoin d’en savoir plus. Tout comme on n’avait pas particulièrement besoin de savoir qu’elle a un animal de compagnie.

Enfin, certaines bonnes âmes se dévouèrent pour se prêter à l’exercice, des Poufsouffles certainement. Mais l’élève fut vite coupé par la prof elle-même qui attira le bouquin de Narcissa. Si il y en avait bien une ici qui ne pouvait apprécier ce que Hayes nous demandait, c’était bien elle. Et Anthea aussi. La professeure sauta donc la partie des présentations pour énoncer la première règle, celle qu’il fallait faire au moins semblant de s’intéresser. Je levais les sourcils comme si ça allait excuser ma posture définitivement lassée, que je ne quittais pas pour autant. Et de là partit un débat. Anthea qui prenait la défense de sa pote en disant tout haut, au passage, ce qu’une bonne partie de la classe pensait tout bas. Même Ashley, pour une fois, fut d’accord avec les deux Serdaigles. Et ça, c’est fort. Hayes pourra au moins mettre ce succès sur son CV. Même moi, j’étais d’accord avec ce qui se disait, mais à peu près tous les arguments étaient déjà sortis. Pourtant je pris la parole à mon tour, ma tête toujours posée sur mes bras croisés sur ma table.

« Même en première année on n’a pas fait ça… Et si c’est juste pour donner nos noms, ça devrait pas prendre plus de 10 min, pas de quoi mobiliser toute la séance de cours… »

Ma voix trahissait ma lassitude, ça ne me ressemblait pas. Mais elle avait réussi à perdre mon intérêt en un temps record. Narcissa se lança dans l’exercice imposé et personnalisé que lui avait donné la prof. Voilà, même en rajoutant un résumé du premier chapitre du cours, elle avait pris assez peu de temps pour ne pas rester là-dessus pendant deux heures. Enfin, c’est pas pour ça que je prendrai l’initiative de donner mon nom…

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + "histoire de la magie - cissy ft. prof hayes, zach, aimie, ash, anthea ♥ Dim 4 Déc - 23:10

Fait surprenant et miraculeux - deux fois n'est pas coutume, comme on dirait chez les Moldus - Lou-Ann Hayes était restée parfaitement calme, après l'intervention d'une deuxième Serdaigle et d'une Serpentard. Elle avait croisé les bras, toujours adossé à son bureau, qu'elle n'avait pas quitté, le manuel d'Histoire de la Magie toujours posé derrière elle, sourire toujours flanqué sur ses lèvres. Un peu plus et on aurait pu croire qu'elle allait éclater de rire, devant cette situation qui n'avait loin d'être drôle. Et pourtant, elle le savait, elle n'allait pas éclater de rire. Ou, du moins, si elle venait à le faire - ce qui ne se fera pas, que les esprits se calment tout de suite et s'enlèvent cette idée de la voir plier en deux se tenant à son bureau! -, se serait plus nerveux que parce que les trois élèves la faisait vraiment rire. Et ce qui faisait que ses nerfs ne parlaient pas en la faisant rire, c'est qu'elle réfléchissait. "Si tes élèves t’énervent trop, trouve quelque chose pour t'occuper l'esprit et t'éviter d'hausser le temps tout de suite ou de leur arracher la tête. Réfléchir à quoi leur donner comme punition, par exemple." Lui avait conseillé son mari, avant son départ.
Et justement, elle réfléchissait à comment punir les trois filles. Ce n'étaient pas elles, qui connait le cours d'Histoire de la Magie, à moins que l'une d'elle soir le professeur Hayes, ce qui n'était pas le cas.
- Ravie de savoir que les Serpentard sont toujours aussi insolants, orgueilleux, fiers et impolis que lorsque j'étais moi-même à Poudlard et que les Serdaigle commencent à montrer qu'ils existent et, soyez-en sûre et certaine, Mademoiselle, que si je viens à épouser mon boursouflet, vous serez la première au courant et que vous serez mon témoin!

Assura-t-elle sur un ton étrangement calme.
Elle remercia Miss Breckenrig.
- Les présentations ne vous permettrons pas de réussir vos BUSES, certes, mais je vous ferais remarquer que nous avons l'année pour vous y préparez et que si vous avez suffisamment travaillé ses quatre dernières années, ce n'est pas une seule leçon qui sort du programme qui va vous les faire raté. Vous n'avez pas fait ça en première année et alors? Je suis payée pour faire un programme que vous êtes censés suivre, certes. Mais dans mon programme, j'avais l'intention de faire des sujets de cours avec vos envies, mais comme vous semblez considérer que votre avis n'a pas sa place ici, très bien, je ferais donc mes cours sans vous le demander! Je pourrais, certes, vous demander vos noms au fur et à mesure, lorsque je vous interroge, mais c'est une perte de temps, pour ma part. Et si ça ne prend que dix minutes, pour donner vos noms, comment cela se fait-il que personne ne l'ai encore fait, dans ce cas?

Tout en parlant, elle déambulait dans la classe.
- Je pense pouvoir tolérer beaucoup de choses, mais qu'on remette intégralement en question ma façon de faire mon programme. Pour ça, jeunes gens, vous venez tous les quatre de perdre 5 points.

Elle retourna s'adosser à son bureau. Cela faisait beaucoup de points en moins pour Serdaigle, trois de ses élèves ayant réussi à l'énerver, comparé à Serpentard qui n'en avait qu'une, elle s'en rendait bien compte, mais tant pis.
- Vous souhaitez travailler pour réussir vos BUSES?

Moment de silence.
- Très bien! Mais pas tant que je n'aurais pas les noms de tout le monde.

Ses élèves ayant toutes les cartes en main, elle les observa.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + "histoire de la magie - cissy ft. prof hayes, zach, aimie, ash, anthea ♥ Dim 4 Déc - 23:10

Bon. Le cours d'Histoire de la magie commençait à devenir chiant, très chiant. Aimie était là pour bosser, pas pour une vulgaire dispute entre les élèves et la professeur. Mais ce n'était pas n'importe quelle dispute. Il s'agissait de Narcissa, Anthea, Zach et Ashley, unis dans l'adversité. Aimie se mit à sourire, reculant, collant son dos contre le dossier de sa chaise. Elle ne disait rien, elle écoutait simplement. Plus la dispute avançait plus c'était ridicule. Elle était d'accord avec ses camarades, c'était l'important. Et ils avaient tout dit. Elle ne voyait pas l'intérêt d'intervenir. Du moins pour l'instant. La dispute tournait en ridicule. Ce qui faisait doucement rire Aimie. L'histoire l'intéressait énormément, mais elle sentait qu'elle lirait davantage les livres que les cours de la professeur dont elle avait déjà oublié le nom.

La professeur souligna le fait que les élèves avaient une année pour se préparer aux BUSES, elle semblait tout minimiser, comme si elle n'avait même pas passé ses propres BUSES. Elle s'éparpillait. Comme si elle allait retenir les noms de tout le monde en 5 minutes ! Ça devenait tellement ridicule. Aimie n'avait même plus envie de rire. Elle était à deux doigts que se frapper le front avec sa main. On était loin des professeurs Burgess et Breckenridge. Très loin même. Enfin. Les quatre intéressés se mangèrent moins 5 points pour leur maison. Injuste, vu comment la professeur s'était adressée à Narcissa, sans lui donner le moindre crédit. Une séance entière pour les présentations, sérieusement ? Aimie n'avait jamais vu, sauf cette année avec une autre professeur, un cours entier dédié à des présentations. Lassant.

Aimie leva la main à la fin des paroles du professeur, lassée par tout cela, et surtout lassée de l'attitude du professeur envers ses camarades. « Aimie Rutherford. Professeur, je crains que vous nous ayez vraiment mal compris et je crains que vous ayez un peu oublié votre période à Poudlard, bien que vous avez l'air d'apprécier raconter votre vie qui ne nous regarde absolument pas et qui, soyons franc, ne nous intéresse vraiment pas. Vous allez perdre du temps à faire ces inutiles présentations qui vont nous retarder plus qu'autre chose. Nous sommes là pour apprendre, pas pour organiser une séance de présentations. Il faut dire ce qu'il est, professeur. » Aimie prit une pause, haussant les épaules. Elle se sentait inspirée par le vent de révolte de la classe. « Et puis, vous allez retenir nos noms en une séance ? Tous nos noms ? Non mais franchement. Et oui, professeur, une leçon peut tout nous faire rater. On va perdre du temps et à la fin, vous baclerez tout pour qu'on puisse finir le programme à temps. Une séance dédiée à tout ça quoi. D'autres profs auraient fini ça en 5 voire 10 minutes chrono quoi. » Elle était lassée et ça se ressentait dans sa voix. « Vous abusez. Un chantage sérieusement ? Non mais vous avez le même âge que nous ? C'est risible. » conclut-elle avec un sourire presque moqueur.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + "histoire de la magie - cissy ft. prof hayes, zach, aimie, ash, anthea ♥ Dim 4 Déc - 23:10

Ce cours partait clairement en couille. Et, malgré le fait que la prof était une coincée du cul ennuyeuse, le fait qu’environ tout le monde était en train de cracher sur elle pour remettre en question sa méthode de travail était kiffant. Tout simplement kiffant. D’habitude, ce n’était que moi qui me permettais de cracher allègrement sur les profs en face de leur gueule, cette fois-ci j’avais Narcissa, Anthea et même Zach de mon côté. Sur le coup, je n’en croyais pas mes yeux. Putain, je les avais contaminés dans mon emmerderie compulsive ? Les pauvres, je les plaindrais presque si encore j’arrivais à enlever mon sourire idiot de mon visage. C’était comme si les muscles de mes joues étaient figés, m’empêchant de cesser de sourire jusqu’aux oreilles face à cette situation particulièrement risible. J’en étais même venue à demander à être le témoin du mariage entre les deux serdaigles – avec Zach qui se noierait dans l’alcool et la virginité. Je me voyais déjà, en tenue exceptionnellement classe, tenant une coupe de champagne tout en clamant « Ce sont de vraies petites salopes. Voilà, c’est tout ce que j’avais à dire. VIVEZ HEUREUSES ET BUTEZ VOUS ! » Ah merde c’pas très logique tout ça. Mais bon, pas grave.

« On l’organisera après le tien avec Winslow ! » me répondit alors Breckenridge sur le même ton que moi.

Ah bah oui, écoute, si tu me lances des remarques pareilles, comment veux-tu que mon sourire s’efface ? Non, juste, non, il ne s’efface pas, il s’étend, s’agrandit, il prend tout la place sur mon visage, on ne voit que ça ! Il n’y a plus d’yeux ni de nez, de fossettes ou de front : juste mon sourire. Oui, ça fait peur.

« Dans deux ans, » répliquais-je alors avec un clin d’œil.

Ah bah oui, dans deux ans, j’avais ma majorité, donc Winslow pourra cesser de me rejeter par principe et nous pourrons enfin vivre notre idylle aux yeux de tout le monde – Fuck les rageux. C’est alors que Breckenridge se mit à se présenter, obéissant à l’exercice de la prof au boursouflet – Non, non, je n’avais absolument pas oublié son nom tout aussi inutile que cette heure de cours – et je ne pus m’empêcher de lâcher un petit rire. Elle avait beau dire, elle faisait quand même ce qu’on lui demandait, la mignonne petite chienne à son maî-maître.

« Lécheuse... » soufflais-je tout bas, mais assez audible de la concernée.

C’est Anthea qui n’allait pas apprécier ça ! Même pas mariées que v’là sa moitié qui a la langue bien pendu devant la prof. Rha la la, j’aimerais pas être à sa place.
Et puis la prof se mit à parler. Sérieusement, qu’on la bâillonne, elle semblait plus s’enfoncer qu’autre chose. Et bien évidemment, du coup, je ne pouvais toujours pas effacer mon sourire de ma face. C’limite si je n’explosais pas de rire devant la prof, pendant qu’elle parlait – signant par la même occasion que je ne la respectais pas le moins du monde. Même le gros cul de Burgess avait plus de considération qu’elle.

« Ravie de savoir que les Serpentard sont toujours aussi insolants, orgueilleux, fiers et impolis que lorsque j'étais moi-même à Poudlard et que les Serdaigle commencent à montrer qu'ils existent et, soyez-en sûre et certaine, Mademoiselle, que si je viens à épouser mon boursouflet, vous serez la première au courant et que vous serez mon témoin! »

« Ravie de nourrir vos stéréotypes sur les Serpentards et les Serdaigles, » lui répondis-je alors d’une voix solennel tout en faisant un petit signe de la main, le signe de l’armée. « C’est un honneur ! Malgré tout je ne savais pas que les Serdaigles n’existaient pas avant, l’autre blonde-là a assez d’gueules pour s’faire remarquer. M’enfin, j’passe mon tour pour être votre témoin, m’semble la zoophilie n’est pas encore légal, mais j’vous soutien de loin hein, faut aller militer pour les droits au mariage pour tous comme les homo dans la gay pride ! »

Bien sûr que non, je ne la soutenais pas, mais bon, ce n’était pas très grave. J’trouvais ça pas mal sale quand même d’imaginer ce qu’elle pouvait bien faire avec son boursouflet. Je me demandais comment la boule de poils pouvait ne pas être traumatiser à l’idée de devoir rentrer dans le tunnel poussiéreux de la prof – j’savais pas que cela faisait office de vibromasseur.
Et v’là qu’elle poursuivait encore dans ces inepties. S’en devenait limite moins amusant qu’au début. Après tout, c’était assez ennuyeux ce qu’elle disait – en fait, à chaque fois que quelque chose sortait de sa bouche cela ressemblait à de puissants somnifères qui, en mon sens, ne devraient jamais être mis sur le marché. Limite on allait entrer dans le coma rien qu’en l’écoutant. « Quelle est la cause du décès docteur ? – Elle a suivi un cours avec [insérer le nom de la prof]. *signe de la croix* - Paix à son âme. »
Bon, je commençais moi-même à divaguer, j’devais dire ne pas avoir suivi un traitre mot de ce qu’elle avait dit jusqu’à ce qu’elle parle de points en moins. Là, je ne pus m’empêcher de me tourner vers les serdaigles avec un air faussement horrifié, l’air de dire « OH MY FUCKING MCGONAGAL FUCKING GOD, des points en moins ! »

« Vous souhaitez travailler pour réussir vos BUSES? »

Non, pas du tout, j’voulais rater mon année, me faire renvoyer de Poudlard, devenir alcoolique, droguée, prostituée et j’voulais finir tuer dans un égout par des gangsters de Sorciers pas fichus de savoir résoudre l’équation 2 + X = 4. C’vrai quoi, j’suis sûre personne n’avait envie de réussir ses BUSEs dans cette classe. Quelle question !

« Très bien! Mais pas tant que je n'aurais pas les noms de tout le monde. »

Du chantage, sérieusement ? Une prof, nous faisait du chantage. Pourquoi au juste ? De simples petits noms ? Une p’tite présentation tant qu’à faire ? Ok. Elle l’aura voulu. Elle n’a pas à se plaindre après ça.
Je me remis sur mes quatre pieds avant de m’avancer sur ma table d’une manière légèrement langoureuse, avec dans le regard une étincelle de défi mêler à quelque chose de plus malsain.

« Ashley Rosenbach, Serpentard. Je mène une relation secrète avec le professeur Winslow – vous savez, le prof de sortilèges, il est sexy hein ? Bah il est à moi. J’dois dire on a du mal, lorsqu’il fait cours, à réfréner nos désirs mutuels. Souvent je fantasme durant ces cours qu’il me prend sur son bureau en se foutant complètement qu’il y ait des spectateurs – j’suis sûre que lui aussi d’ailleurs. D’ailleurs certainement qu’il ne serait pas contre des plans à plusieurs, » Petit clin d’œil à Narcissa et Anthea. « Ce serait très très chaud, mais j’aime bien, ça met du piment ! Nos corps nus et en sueur se collant et se décollant au rythme de ses coups de reins répétés – ouuuuh, j’en ai des frissons, pas vous ? »

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + "histoire de la magie - cissy ft. prof hayes, zach, aimie, ash, anthea ♥ Mar 6 Déc - 15:09

Je lui ai donné ce qu’elle voulait ; que je lui raconte ce que j’étudiais. Refuser aurait fait perdre encore plus de temps à la classe. Au moins, on peut passer à autre chose et je me contente d’ignorer la petite remarque d’Ashley, bien que notre échange de toute à l’heure m’ait amusée.

Finalement, même Zach ouvre sa bouche pour contester cette méthode de travail complètement inutile. Malheureusement, je me doute bien que cela signifie que les points vont tomber encore plus mais c’est pour la bonne cause, dira-t-on. Et puis, nous aurons d’autres occasions de nous rattraper. Je ne m’inquiète pas pour cela, ce n’est pas ça le problème. Poudlard est une école prestigieuse, sans doute la meilleure du monde et sa grande réputation doit être préservée et transmise de génération en génération par des professeurs capables de gérer une classe d’élèves et de les mener à la réussite. Pour cela, il est essentiel que les cours soient menés de manière efficace et sans perdre de temps. Malgré nos arguments, cette stupide enseignante ne semble pas vouloir flancher, visiblement trop encrée dans son entêtement et sa fierté d’adulte. Il faut croire qu’il n’est pas aisé de se voir remettre à sa place par une bande de gamins mais une dose de lucidité ne lui ferait guère de mal. Son erreur aurait pu être pardonnée si elle avait pris le temps de considérer notre envie de passer directement à la suite, sans se perdre en présentations hypocrites. Malheureusement, madame au boursouflet prouve ici son immaturité.

« Ravie de savoir que les Serpentard sont toujours aussi insolants, orgueilleux, fiers et impolis que lorsque j'étais moi-même à Poudlard et que les Serdaigle commencent à montrer qu'ils existent et, soyez-en sûre et certaine, Mademoiselle, que si je viens à épouser mon boursouflet, vous serez la première au courant et que vous serez mon témoin ! »

Des propos affligeants, ridicules et qui témoignent du manque d’intelligence de cette femme censée nous apporter savoir et expérience. Perdue dans les méandres de son inaptitude, voilà qu’elle défend des stéréotypes qui n’ont pas lieu d’être. Catégoriser les gens ainsi m’exècre et me renvoie à l’idée que même Ashley est capable d’avoir une cervelle à côté d’une pareille créature censée être diplômée. Je l’observe avec dédain, ne comprenant vraiment pas pourquoi faut-il qu’elle s’abaisse à telles inepties pour se faire entendre. Je reconnais ne pas avoir apprécié le comportement puéril du professeur Ziegler lors du cours d’étude des moldus de la veille mais il s’est tout de même montré très efficace ‒ au-delà du sale coup qu’il m’a fait ‒. J’ai passé l’heure à faire la gueule et à l’insulter dans ma tête mais j’en reviens à penser que même lui mérite mon respect et une certaine considération pour le travail qu’il est capable d’accomplir. Ici, je n’en vois pas pour l’instant. J’espère que cette bonne femme se réveillera et saura optimiser son temps pour terminer son programme mais si elle commence déjà l’année à nous saouler avec des broutilles aussi emmerdantes, la suite n’apparaît clairement pas comme étant prometteuse.

J’écoute le professeur au boursouflet continuer de déblatérer ses phrases insensées, toujours dans l’irritation et même la pitié. Je me surprends à sourire bêtement, comme si j’entendais la plaisanterie d’un vilain clown de cirque moldu. Peut-être y aurait-elle sa place ?

« ...ce n'est pas une seule leçon qui sort du programme qui va vous les faire raté […] Je pourrais, certes, vous demander vos noms au fur et à mesure, lorsque je vous interroge, mais c'est une perte de temps, pour ma part. Et si ça ne prend que dix minutes, pour donner vos noms, comment cela se fait-il que personne ne l'ai encore fait, dans ce cas ? »

Soupir. Gryffondor se retournerait dans sa tombe en entendant les paroles de cette disciple. Une heure de cours reste importante. Il faut prendre en compte le fait que les cours d’histoire sont très longs et que tous les élèves ne sont, hélas, pas capables de tout assimiler et qu’il sera sans doute nécessaire de conserver quelques heures en fin d’année pour préparer l’examen et aider les abrutis de camarades à combler leurs lacunes. Elle ne se rend décidément pas compte qu’une simple heure gâchée peut tout bousculer. Je trouve cela inconscient de sa part.

Mais le pire est à venir. Non, ce ne sont pas les quinze points en moins qui me choquent mais plutôt ce chantage digne d’un enfant de cinq ans. Je ne peux m’empêcher de laisser échapper un ricanement tout en jetant un regard halluciné à mon amie Anthea.

Heureusement qu’un peu d’intelligence se dévoile enfin. Aimie lève la main. Elle emploie la voie de la diplomatie, tout comme Anthea pour donner son avis sur la question. Je ne peux que la féliciter même si applaudir n’aurait pas été convenable. Elle a tout dit et je suis d’accord avec ses propos.

« Même Peeves est sûrement plus mature, bien que tout autant borné. Tiens, d’ailleurs, je serais curieuse de savoir ce que la Directrice McGonagall en penserait de cette idée de chantage. »

Une menace ? Peut-être… Mon amour pour les cours et la connaissance me pousse à être très exigeante et je tiens à ce que les professeurs soient aptes à accomplir leur boulot proprement.

Bref, peu après, Ashley ne peut s’empêcher d’intervenir encore une fois. Elle ouvre sa gueule et, mystérieusement, j’ai l’intuition que ça va être drôle. D’habitude, elle me casse les nerfs mais là, c’est franchement hilarant. Je n’ai pas l’habitude de vouloir ficher en l’air un cours mais vu comment c’est parti, la prof ne se remettra pas en question tant qu’on ne lui ouvre pas les yeux nous-mêmes. Son vocabulaire toujours aussi tranchant ajoute du charme au cocasse de la situation et je lâche un nouveau ricanement. La Zoophilie… je dois bien avouer que je n’ai pas compris le pourquoi du comment l’enseignante a intégré son mariage avec sa boule de poils dans son dialogue. Cela n’a eu ni queue ni tête.

Avant même que l’on ne puisse ajouter autre chose, Ashley reprend encore la parole pour se présenter. Et là, c’est l’apothéose. Le summum de la connerie. Pas mal d’élèves se mettent à rire et je n’échappe pas à l’esquisse d’un grand sourire. Je ne peux pas croire que tout cela me mène à me superposer avec la pensée d’Ashley…. C’est étonnant et assez mémorable, je dois dire. Si d’habitude j’ai juste l’envie de lui exploser la gueule, aujourd’hui, je l’écoute d’une oreille attentive et avec enthousiasme. Ce doit être le non-sens de cette femme à boursouflet qui nous rend comme ça. Profitons, profitons…

« Je me disais aussi que tu avais tout le temps un liquide étrange aux coins des lèvres… tu sais, dans le genre gluant et blanchâtre, lorsque tu sortais du cours de sortilèges. D'ailleurs, le professeur Winslow a souvent la braguette ouverte juste après. Je comprends mieux pourquoi ! »


Je finis par rire doucement, la tentation étant trop forte pour que je continue de me contenir. Même ce genre de conversation stérile et débile a plus d'utilité que d'écouter les autres se présenter.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + "histoire de la magie - cissy ft. prof hayes, zach, aimie, ash, anthea ♥ Mar 6 Déc - 15:09

Pour un premier cours, franchement, il y avait déjà de l'animation dans l'air et on dirait que tout le monde s'était passé le mot pour embêter l'enseignante. Ceci dit, Anthea était l'une des premières à montrer son désaccord avec Hayes et les autres avaient juste suivi la cadence. Finalement, cela n'allait pas être les présentations qui allaient leur faire une heure de cours, mais leur opposition envers ce que voulait faire l'enseignante à ce jour. N'empêche, la jeune Fancourt était tout de même fière d'avoir défendu sa meilleure amie avec ses qualités de diplomate. Une qualité dont sa mère lui avait souvent fait remarquer et même conseiller de travailler dans la politique internationale avec elle. En effet, dans cette branche du conseil de la magie, Isadora pourrait faire fureur et bien mieux que son grand-frère. Cependant, la serdaigle n'y avait jamais songé et pour le moment, elle avait encore deux ans à poudlard pour faire son choix. Actuellement, il semblerait qu'elle était dans une situation plutôt spéciale au cours d'histoire de la magie. Ashley s'était montré d'accord avec elle, habituellement, c'était le contraire. Évidemment, Anthea ne montrait pas sa joie en ayant le soutien de la Rosenberg de sa côté, car ça pouvait cacher quelque chose. Évidemment, Ash n'hésitait pas à les taquiner en leur demandant quand était le mariage entre elles. Isadora préféra soupirer et ignorer cette remarque chelou.

Narcissa n'avait trop rien dit à propos de la réaction de son amie ni même de celle d'Ashley, au contraire, elle était d'accord avec eux. Zach avait même rejoint le trio pour dire que se présenter ne servait à rien et que même en première année, il ne l'avait pas fait avec son air de blasé de la vie. C'était la fête dans le salle de cours et les autres élèves devaient être sur le cul ou choquer de la tournure que cela prenait. Narcy parlait d'organiser leur mariage après celui d'Ashley et de Winslow, Anthea savait que c'était du sarcasme comme d'habitude quand elle discutait avec la Serpentard. Cependant que venait faire le professeur de sortilège dans la conversation ? C'était un peu bizarre comme situation. Bon soit, la Fancourt n'allait pas trop chercher loin leur délire à eux et plutôt se concentrer sur l'enseignante. Soudain, la Beckenridge s'était décidé à se présenter et de jouer le jeu afin d'essayer d'impressionner la professeur d'histoire de la magie. Isadora restait attentive à ce qui se passait autour d'elle, après tout, elle avait donné son avis sur la situation donc inutile d'en rajouter plus ou de rentrer dans le jeu d'Ashley.

À présent, la professeur Hayes allait jouer à son tour afin d'essayer de calmer le quatuor et de manière peu mature pour une adulte. Encore, elle aurait réagi comme Burgess et les renvoyer de cours pour leur insolence, ça aurait passé, mais là, ouille. Anthea était même surprise de la réaction de la femme vis-à-vis d'elles et là, il y avait de quoi s'amuser. Premièrement, au lieu de les remettre à l'ordre avec un avertissement, elle critiquait Serpentard avec des stéréotypes à peu près vrai et également Serdaigle. N'empêche quand elle répondait à la réflexion d'Ashley par rapport à son boursouflet, Isadora avait l'impression d'entendre une adolescente en plein sarcasme. La belle serdaigle avait de quoi être surprise et à la fois amusé par la réaction de cette enseignante qui était digne d'une fille de treize ans. Maintenant, la voilà en train de faire une leçon à tout le monde par rapport qu'ils avaient toute l'année pour se préparer pour leur BUSE's, or, une heure en moins, ça jouait beaucoup que l'on ne pouvait le croire. Il fallait voir Ashley pour comprendre qu'un manque de sérieux pouvait les faire redoubler. N'empêche, elle était amusante et elle s'était laissé entraîner dans le jeu des élèves alors qu'elle n'aurait pas dû. Après tout, c'était une ancienne de Gryffondor, il fallait s'y attendre. Et wouha, quinze points en moins pour Sedaigle, c'était totalement abusé surtout que Zach n'avait quasiment rien dit de mal contrairement à Ashley et elle.

Et voici le moment le plus appréciable pour Anthea, quand l'enseignante leur faisait du chantage pour obtenir leur présentation. Quel âge avait-elle pour réagir de la sorte ? Franchement, pour des noms et prénoms ? Et savoir ce qu'on voulait étudier ? Sérieusement, avait-elle travaillé son programme pour les cinquièmes années ou pas ? Bon, il fallait rester calme surtout qu'Ashley venait de dire à Narcy que c'était une lécheuse juste avant que l'enseignante prit la parole. En parlant de cette Inculte, elle n'avait pas apprécié les stéréotypes et les critiques balançaient sur sa maison, celle des Serpentard. Et la voilà encore en train de parler de Narcissa et par la suite, de provoquer la professeur avec des remarques désagréables. Mais le plus surprenant, c'était la suite des événements, car une autre élève prit la parole et c'était Aimie Rutherford et pour être honnête, Anthea l'aimait plutôt bien. Cette blonde et elle se ressemblaient un peu au niveau de la diplomatie, encore heureux qu'elles étaient là pour équilibrer la balance, car avec Ashley et Narcissa, ce n'était pas bon du tout. Rien qu'en l'entendre parler, c'était agréable et inutile de faire un discours plus tard étant donné qu'elle venait de tout dire par ce qui venait de lui traverser l'esprit. Narcy s'y mettait aussi à propos du chantage et savoir ce que la directrice en penserait. Au mon Dieu ! Comment ruiner l'avenir d'un enseignant avec ce que venait de dire Ashley sur Winslow, non mais, elle est sérieuse ? Ses fantasmes, elle pouvait se les garder. Et hop, sa meilleure amie répondit à cela sans tabou, était-on en cours ou en pleine récréation ?

La brune soupire légèrement et prit la parole à son tour. « Vous êtes vraiment ennuyante toutes les deux avec vos sarcasmes d'idiote profonde. Ashley, garde tes fantasmes pour toi et ne tente pas de donner une mauvaises images envers le professeur Winslow, il mérite bien mieux qu'une hystérique comme toi. » La jeune serdaigle se lève et regarde l'enseignante. « Anthea Isadora Fancourt. Et pour le chantage, je rejoins mes camarades et croyez-moi, je suis déçue par votre comportement en ayant cru que vous auriez agi autrement ou de manière plus mature. Faites votre chantage, mais si on ne bosse pas, vous vous démerdez avec nos parents et la directrice, car je doute qu'ils apprécient qu'une enseignante réagisse comme une adolescente. Et pour les 15 points en moins, c'est abusé, si vous n'avez pas compris qu'on voulait juste que vous nous faites cours alors vous vous êtes trompé de métier, madame.» Anthea se rassoit et jette en rapide coup d'oeil vers Ashley avant de se concentrer sur son manuel.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + "histoire de la magie - cissy ft. prof hayes, zach, aimie, ash, anthea ♥ Mar 6 Déc - 15:10

Qui eut cru qu’un cours portant sur l’Histoire finirait par être le théâtre d’une guerre. Bon, c’était un peu extrême comme comparaison, mais un conflit ouvert dès le premier cours, on faisait sacrément fort. C’est toujours affalé sur ma table que j’écoutais ce que la présumée coupable avait à dire pour sa défense. Donc déjà, je sais pas trop depuis quand elle a quitté Poudlard, mais à ma connaissance Serdaigle a toujours existé. Théoriquement, le prof de sortilèges qui avait précédé Winslow, Flitwick, était un Serdaigle. En effet, elle n’était pas très assidue en cours la gryffondor. Encore un stéréotype ? Probablement. Mais je gardais mon ironie en moi. Non pas que j’avais peur d’elle, de toute façon Serdaigle était bien partie pour perdre des points de toute façon, mais j’étais simplement trop lassé pour intervenir pour si peu. De toute façon, les filles ne manqueront pas de réagir je suppose. Je ne suivais même pas cette histoire de mariage qui tournait entre Narcissa et Ashley. Je vous le dis, miss hippie avait réussi à extirper toute motivation de moi en un temps record. J’entendis surtout Ashley répondre à cette histoire de stéréotypes, en prenant Narcissa comme exemple de Serdaigle qui ne passe pas inaperçu. Ah bah ça, c’est sûr…

Elle continua en nous faisant un speech comme quoi on pouvait bien se permettre une heure dans le programme. Alors, déjà à peu près tous les cours sont calibrés de façon à finir à temps, et que les séances données sont à peine suffisantes. Et en plus, en Histoire, on en a des choses à voir. Et des choses qui ne se bâclent pas en deux heures. A moins de pas avoir vu le bouquin, c’était assez utopiste de penser qu’on avait le temps. Mais ce qui me fit rire, c’était la référence au fait qu’elle soit payée pour faire son programme. Bah justement, en parlant de ça…

« Ouais, z’êtes payée pour faire le programme, pas pour taper la discut’… »

Cette fois, je l’avais dit à voix basse, plus pour moi qu’autre chose. Il fallait que ça sorte, mais pas besoin d’envenimer la situation. Au mieux, mes voisins entendront cette réflexion personnelle prononcé à moitié dans ma barbe puisque je ne bougeais pas de ma position. Mais alors qu’on allait enfin pouvoir donner nos noms et passer à autre chose, elle nous retira des points (bon, ça c’était prévisible), Mais surtout, voilà qu’elle nous faisait du chantage. Sérieusement ?

Bad call, m’dame. Vous auriez pu demander nos noms tranquillement comme on le proposait. Mais non, y a fallu que vous mettiez un ultimatum par-dessus. Et c’est mal connaître la promo que de se dire que ça fonctionnera. Aimie fut la première à monter au front, pour tenter l’option diplomate, bien qu’un peu épineuse sur les bords. Elle marquait un point aussi sur le fait qu’elle n’allait pas retenir nos noms en une séance, surtout si elle faisait ça avec tout Poudlard. A moins d’utiliser une potion, mais même ça, ça a ses limites. Seconde intervention : Narcissa, qui se contenta de comparer la prof à Peeves, et de lui proposer de parler de ses méthodes à McGonagall. Une technique qui pourrait porter ses fruits… Ou se retourner contre nous, vu l’insurgence qu’on était en train de faire. M’enfin. Finalement, Ashley, fidèle à elle-même, qui profita de la situation pour nous balancer ses fantasmes sur Winslow. Un fantasme très graphique. Y avait trop de détails pour ne pas imaginer la scène automatiquement. Je ris bruyamment à cette image, on n’était plus à ça près dans la catégorie "on s’en fout du cours". Etonnement, c’était Narcissa que j’imaginais le plus clairement. Enfin bon.

« T’es crade, Ash. Quoique, Ashoue Winslow ça sonne bien quand même. »

Un sourire en coin pour ponctuer ma phrase, ce surnom fera son effet. Narcissa, elle, se contenta d’en rajouter une couche sur la description de Ashley, finissant de discréditer le pauvre Winslow. Mais c’étaient des blagues, je gardais donc le sourire face à ces affirmations. Anthea, elle, prit ça un peu plus au premier degré en défendant le professeur de sortilèges. Comme quoi, ce n’était pas le cours du lynchage de tout le corps professoral. Elle se présenta ensuite à son tour, s’indignant de ce chantage et de ces points en moins. Mon tour venait, on va essayer de la faire courte pour aller plus vite au sujet du cours. Je levais la main, sans pour autant me redresser sur ma chaise.

« Zach Thompson. ‘Voyez, même pas 5 secondes. » puis ma main se resserra, ne laissant que mon pouce hors de mon point pour pointer Ash « Quand on raconte pas sa vie quoi. Une vie dont on se serait bien passé, vous en conviendrez. »

Et sur ce, mon bras retomba mollement sur mon bureau. Espérons que ça lui suffira et qu’on puisse passer à la suite. Je vais finir par m’endormir moi.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + "histoire de la magie - cissy ft. prof hayes, zach, aimie, ash, anthea ♥



Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

+ "histoire de la magie - cissy ft. prof hayes, zach, aimie, ash, anthea ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Aurora | RPG Ecole de magie italienne.
» L'histoire d'une vie, l'histoire d'une envie.
» [Résolu] histoire de souris
» demande prof, pour la logique game maker
» Wyrd, Ecole de Magie HP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
killed your light. :: LILANY. ♡ CHRISTELLE. :: ♑ RPs MÉMORABLES-