AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

+ annabeth cybele rothschild (partis temporus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: + annabeth cybele rothschild (partis temporus) Mer 15 Mar - 18:32

Code:
<br><link href="https://fonts.googleapis.com/css?family=Rancho|Satisfy|Farsan|Princess Sofia" rel="stylesheet"><div class="fonddetoutca"><img style="text-align: center;width: 550px;position: relative; top: -20px;" src="http://image.noelshack.com/fichiers/2016/51/1482163302-hautcat.png" />

<center><table><td><div class="description"><div style="width: 200px; height: 320px; background-image: url(https://i.skyrock.net/3196/79373196/pics/3109654883_1_5_SOCvA02L.png);  background-repeat: no-repeat; margin-left:0px;"><div class="survol_1"><div class="titrePRfiche">Take off your mask</div><div class="infoptprof">Le jour de ma naissance, le [b]12 février 1975[/b], à [b]Bletchingley, un village principalement composé de sorciers[/b], mes parents m'ont nommé [b]Annabeth Cybele Rothschild[/b]. Oui, c'est un prénom bizarre, mais je m'y suis habitué au fil des années.  Je suis [b]britannique[/b]. Comme tous les sorciers, je suis allée chercher ma baguette magique chez Ollivanders. La baguette qui m'a choisie est en [b]bois d'Orme, mesurant 28,1 cm, souple et contenant une plume de phénix. De tous les bois de baguette, l’orme est celui qui entraîne le moins d’accidents, le moins d’erreurs stupides et qui produit les sortilèges et les enchantements les plus élégants. Ce sont des baguettes raffinées, capables d’exercer une magie très avancée si elles sont en de bonnes mains.[/b] Grace à cette baguette, j'ai pu accéder à Poudlard. J'ai appris à lancer un patronus. D'ailleurs, mon animal est [b] un Renard[/b]. Mon épouvantard ? Je n'aime pas le dire, mais puisque j'y suis obligé, c'est [b]un Murlap[/b]. Pour vivre, il me faut des gallions. Et en parlant de gallions, je suis actuellement [b]membre du département de la coopération magique internationale et plus précisément contrôleuse de l'application des lois magiques internationales[/b]. J'étais à [b]Serpentard[/b] durant ma scolarité. Pour finir, on me décrit souvent étant : [b]loyale, déterminée, ingénieuse, rigoureuse, patiente, ambitieuse, prudente, courtoise, hypocrite, hautaine, carriériste, possessive, rancunière, raciste, râleuse, méfiante[/b]. Sinon, je me vois bien dans [b]Servants of Darkness [/b].</div></div></div></div></td><td><br><div class="prenomname">Annabeth Cybele Rothschild</div><div class="celbpt">feat. Amanda Seyfried</div><div class="titrePRfiche">This is question time</div><div class="fondquestions"><div class="deffquestions"><br>[color=#635856]ǀ. Quel camp servez-vous ? Pourquoi ?[/color]

Je sers le camp du Ministère et de Lord Voldemort. J’ai toujours vécu dans l’idée que les moldus et leur progéniture n’ont pas leur place dans notre univers (j’entends par là, notre univers magique et non pas notre planète).  Ma famille est  orientée vers cette philosophie depuis des générations et le fait que nous ne soyons pas de sang-pur les obsède.  Pour ma part, il est évident que le régime du Grand Protecteur de la Nation nous apporte du changement : un bon changement.  On ne mélange pas les chats et les chiens dans la même maison. Notre monde  doit être exclusivement réservé aux sorciers, tout simplement car s’ouvrir aux moldus ne nous apporterait que de la discorde.  Dois-je vous rappeler les anciennes chasses aux sorcières ? Je ne comprends pas cette volonté de certains de vouloir épouser ces personnes incapables de nous comprendre.  Les sang-mêlé  ont fait une erreur en souillant leur lignée par cette espèce… Mais il faut leur pardonner leur ignorance, je pense.  Heureusement que des personnes comme nous, les sang noble et les sang pur, sommes là pour les ramener sur le droit chemin.

[color=#635856]ǀǀ. Avez-vous confiance en votre camp ?[/color]

Aussi surprenant que cela puisse paraître, je ne suis pas une fervente dévouée à ce système. Je ne suis pas aveugle et je sais qu’il y a des choses inacceptables dans ce camp. Mon idée générale est d’exclure les moldus et les sang-de-bourbe de notre communauté magique mais je ne crois pas que les persécuter cruellement, les kidnapper et les exterminer soit une bonne chose. C’est même inhumain et  cela prouve qu’ils ne valent pas mieux que ces chasseurs de sorcières. J’ai crois en ce camp pour fonder une société sans moldus mais je n’adhère pas à leurs méthodes sadiques.  Je ne peux pas dire que ma confiance soit totale. A force d’agir comme des brutes sanguinaires, ils pourraient s’attirer bien plus d’ennemis que d’alliés. Leur politique pourrait être tellement plus crédible… Ceci dit,  entre le camp des rebelles et celui du Ministère, je dois avouer que ce dernier correspond bien plus à mes intérêts même s’il  est loin d’être l’idéal. J'aurais préféré un modèle tel que celui des États-Unis sous la régence de Seraphina Picquery mais avec plus de grandeur. Je me fiche du secret magique, certains moldus importants (les présidents et premiers ministres) peuvent connaître notre existence mais ils doivent bien comprendre qu'une barrière doit être dressée entre nos mondes et qu'ils n'ont pas intérêt à venir nous chercher des problèmes parce que nous leur restons supérieurs.

[color=#635856]ǀǀǀ. Que pensez-vous du triomphe de Lord Voldemort ?[/color]

C’est un triomphe porteur de bonne augure pour notre société. Il était temps de renverser un système politique trop ouvert, trop laxiste et qui refuse d’ouvrir les yeux sur le danger que peuvent nous procurer les moldus si nous les laissons venir salir notre univers. Les jeunes sang-de-bourbe devraient être oubliettés de manière si puissantes qu’ils en oublieraient l’existence de leur faculté à pratiquer la magie. Malheureusement, Lord Voldemort ne le voit pas ainsi et il préfère utiliser des procédés drastiques et barbares. Je ne ressens pas vraiment de compassion pour ces personnes mais je trouve toute cette violence inutile, à l’exception des rebelles qui nous causent de réels soucis ‒ Potter et ses amis sont un bel exemple.  Je sais que mon ami Horace Slughorn n’a jamais voulu devenir l’un des partisans du Seigneur des Ténèbres et je peux comprendre sa position. C’est même lui qui m’a permis de prendre du recul par rapport à l’éducation que m’ont apporté mes parents. Moi-même, je ne compte pas devenir un Mangemort et surtout pas après avoir appris que l'on avait enfermé mon ami à Nurmengard pour lui extirper des informations. C'est une sorte de trahison de mon camp que j'ai toujours du mal à supporter même si je le garde pour moi-même et  que j'encaisse sans broncher... J'ai comme un goût amer en bouche lorsque j'y repense.


[color=#635856]ǀV. Croyez-vous au bien et au mal ?[/color]

C’est très subjectif et beaucoup ne serait pas d’accord avec moi. Je dirais que, dans pas mal de cas, la fin justifie les moyens mais ce n’est pas valable partout pour autant. Le mal vient de ces sorciers qui veulent nuire à notre communauté en nous apportant toute la souillure moldue. Mais je dirais plutôt qu’ils sont ignorants. Ils baignent dans l’illusion d’une paix mondiale entre deux races bien trop différentes pour vivre ensemble. Il faut qu’ils ouvrent les yeux et s’ils préfèrent continuer à se battre avec acharnement contre nous, là, oui, sévir serait une nécessité. Quant au Ministère, il est loin d’être un ange. Ils sont porteurs d’un bon message mais ils ne savent pas bien le transmettre, ni comment agir pour pacifier les sorciers.

[color=#635856]V. Pensez-vous que le bien peut de nouveau triompher ?[/color]

J’imagine que vous parlez de ces rebelles ignorants en « bien ». Je pense qu’il faut se méfier et ne pas se reposer sur nos lauriers tant que le dernier de cette bande d’affreux n’a pas été tué ou emprisonné à Azkaban. Si nous ne restons pas sur nos gardes, il est clair que la surprise peut tomber et qu’ils pourront de nouveau triompher. Après tout, personne ne s’attendait à ce que Lord Voldemort refasse surface et c’est grâce à des imbéciles tels que Cornelius Fudge ou Rufus Scrimgeour que nous avons pu renverser l’ancien régime. Le Ministère doit également mieux apprendre à s’attirer la faveur du sorcier moyen ‒ ils sont si nombreux ‒ et ce n’est clairement pas en se comportant comme des sadiques sans-cœur et état d’âme qu’ils y arriveront.

</div></div><div class="creditsPT">© Fiche codée .LAUFEYSON</div></td></table>

<div class="citvoldytiff">״ Quand l'ordre est injustice, le désordre est déjà un commencement de justice. ״</div>
<div class="titrePRfiche">il était une fois...</div><div class="fondhistouare"><div class="hbashistouare">La dernière grande bataille de Poudlard avait mené le camp des ténèbres à affirmer sa domination totale sur tout le pays.  Harry Potter et ses larbins étaient en fuite.  Ses alliés ou tout simplement ses adeptes avaient été torturés, voire même enfermés.  Ce fut avec le cœur lourd que j’appris l’arrestation de mon ami, Horace Slughorn.  Il avait toujours été un ami fidèle de ma famille même si nous ne partagions pas forcément les mêmes idées.  Il pensait fermement que les sang-de-bourbe étaient de vrais sorciers qui devaient suivre un enseignement égal à celui des sorciers. Il n’arrêtait pas de me parler de cette souillure de Lily Potter qui était l’une de ses élèves préférées à l’école. Mes parents n’appréciaient pas son discours mais nos relations avec lui demeuraient amicales tout de même. Chez les Rothschild, nous  étions du genre à nous entourer de personnes au sang-pur ou au sang-noble. Mes parents, mes oncles et mes tantes  avaient toujours été pour la suprématie des sorciers par rapport aux moldus et  j’avais donc grandi dans cette philosophie. Aujourd’hui, rien n’a changé. Je pense toujours qu’ils n’ont rien à faire avec nous. Toutefois, il y a une nuance à apporter. Contrairement à d’autres familles plus extrémistes, nous pensons  simplement qu’il vaut mieux les exclure de notre monde de façon correcte plutôt que de les malmener pour le plaisir. Il aurait été mieux de simplement mettre en garde leurs dirigeants à propos de notre puissance et de notre supériorité.

Quelques jours après avoir appris la triste nouvelle au sujet de l’ancien maître des Potions de Poudlard, je n’ai pas attendu avant de me rendre à son domicile, après le boulot. J’avais besoin de me changer les idées, de fouiner un peu ici et là… Je me doutais que sa demeure avait déjà été sujet à des perquisitions par le Ministère mais si je pouvais, ne serait-ce que trouver un indice qui leur aurait échappé, j’en serais très heureuse.

Du rez-de-chaussée jusqu’au dernier étage, je me permis de fouiller toutes les armoires, placards et tiroirs possibles. Même des cachettes insolites comme une boite de médicaments ou bien des bocaux vides. Ce n’est qu’en entrant dans sa chambre que je découvris quelque chose qui attira fortement mon attention. Il y avait là une boite incrustée d’émeraudes et à l’intérieur de celle-ci, un amas de vieux courriers en provenance de ses amis. On savait tous qu’Horace était du genre à vouloir se positionner à proximité des personnes célèbres ou talentueuses. Il avait un paquet de bons contacts. Une énorme  pile s’entassait dans cette boite et cela me prit plus d’une heure pour tout lire… La curiosité était un vilain défaut mais maintenant qu’il était enfermé dans des conditions mauvaises, j’avais l’impression de faire une bonne action. Parmi toutes ces lettres, il y avait même les miennes et celles de mes parents.
[i]
[list]
« Mr Slughorn,

Je vous remercie pour le cadeau que vous m’avez offert pour mes cinq ans !  Je suis ravie de ce nécessaire à Potions et je commence déjà à faire toutes sortes de préparations. Mes parents m’aident à bien faire les choses et j’espère un jour devenir une potionniste aussi brillante et forte que vous ! D’ailleurs, ils m’ont offert ma première couleuvre mexicaine domestique. Je l’ai appelé Pyro. Je suis fascinée par les serpents et j’aimerais en avoir un élevage, plus tard.

J’espère que vous reviendrez vite à la maison, j’aime beaucoup vous entendre me raconter des histoires drôles sur ce que vous avez vécu au cours de votre vie ! Je n’arrive pas à croire qu’il existe une potion qui apporte la chance ! Cela m’a l’air très rigolo. Croyez-vous que je puisse en boire pour battre Faust aux bavboules ?

Bien à vous,

Annabeth »[/list][/i]

Je ne pus  m’empêcher de sourire. C’était l’une des premières lettres que j’avais écrites quand j’étais jeune. Mon grand frère Faust, plus âgé que moi de quatre ans, m’avait aidé à bien l’écrire pour que je ne fasse pas de fautes. En tout cas, le cadeau que m’avait offert ce brave homme m’avait réellement plu et c’était grâce à lui que j’avais commencé à éprouver un goût très prononcé pour les potions.


[i][list]
« Mon cher Horace,

Comment te portes-tu ? Pour ma part, le Ministère est très chargé  ces temps-ci.  Avec la chute du Seigneur des Ténèbres, il y a beaucoup de comportements imprudents  à gérer de la part de sorciers qui ne prennent aucune précaution à se rendre dans le milieu des moldus pour afficher leur joie. Je suis encore sous le choc à l’idée de savoir que l’ascension d’un tel grand sorcier ait pu s’éteindre si brusquement, à cause d’un simple bébé. Beaucoup de mangemorts ont pris la fuite et ils sont actuellement recherchés. Bien que j’ai toujours été d’accord avec l’idée de ne pas nous mélanger aux moldus, je dois avouer que certains partisans dégénérés méritent la peine de mort. J’espère bien que Bellatrix Lestrange soit arrêtée.  Parfois, je regrette de ne pas avoir intégrer la Brigade de Police Magique. Cela doit être plus palpitant qu’un poste bureaucrate à la Justice Magique  même si tu m’as  toujours dit, quand j’étais élève, que j’avais un très bon talent oratoire et que je brillerai dans la sphère politique. Ce qui est d’ailleurs paradoxal quand on sait que tu as vite quitté le Ministère, à l’époque !

Sur une note un peu différente, j’ai également appris que tu venais  de prendre ta retraite après tant d’années de service à Poudlard. Comment cela se fait-il ? Je pensais que tu te plaisais dans l’univers de l’enseignement. Aurais-tu  rencontré quelques problèmes avec Albus Dumbledore ? Ce vieux fou est imprévisible, nous le savons tous.Si tu le souhaites, tu peux passer à la maison pour nous en dire plus. Nous sommes libres en semaine et Agatha se fera un plaisir de nous préparer un bon petit plat et de te fournir en plantes dans son herboristerie. Les prix de certains specimens s’enflamment en ce moment,  elle te fera donc  un bon prix d’ami. Par ailleurs, j’ai un bon hydromel vieilli en fût qui devrait te plaire !  Faust et Annabeth seront, comme toujours, enthousiastes à l’idée de te revoir. Je crois que tu es même un modèle pour Anna’.

Prends soin de toi et profite-bien de ta retraite,

Octavius Sylvestre Rothschild»[/list][/i]


Un doux rire s’échappa de mes lèvres. L’alcool avait toujours été l’objet de belles soirées amusantes entre Horace et ma famille. Très souvent, ils se faisaient plaisir en testant de nouvelles saveurs en provenance d’autres régions viticoles.  La première fois que l’on m’avait fait goûter du vin, je devais avoir l’âge de dix ans et je n’avais pas du tout aimé !
[i]
[list]
« Mr Slughorn,

Comme convenu, je vous écris pour vous raconter mes premières semaines à Poudlard. Je me suis fait beaucoup d’amis et le Choixpeau m’a répartie à Serpentard. C’est de très loin la meilleure maison de l’école et c’est par là que vous êtes passé, vous et la majorité de ma famille. Je suis fière de pouvoir la représenter également et j’ai rencontré d’autres élèves issus de bonnes lignées. J’aime beaucoup l’ambiance de notre salle commune, elle est si sombre, mystérieuse et calme… Je m’y détends après les cours. Mais je n’oublie pas non plus de bien travailler et je passe du temps à réviser et à faire mes devoirs. En tout cas, je peux vous assurer que les cours de Potions sont parmi mes préférés ! Grâce à vous, j’ai une énorme avance par rapport à mes autres camarades et j’ai même eu un compliment de la part du professeur Rogue. Je l’aime plutôt bien même s’il ne sourit jamais. Je pense quand même que j’aurais préféré être votre élève, cela m'aurait bien plus enchantée.

Dans les autres matières, je m’en sors également. Ce n’est pas compliqué quand on suit bien la leçon et qu’on ne se laisse pas distraire par les autres. Mes deux meilleures amies ont du mal à ne pas bavarder en classe mais je fais en sorte de ne pas leur répondre quand un professeur dit quelque chose d’important. J’ai envie d’être l’une des meilleures de ma promotion, vous savez.  Mes parents me parlent beaucoup d’avenir et je sais que je devrais leur faire honneur en faisant quelque chose de grand et de génial.  On me suggère de rentrer dans le Ministère mais j’aimerais  devenir une potionniste très réputée depuis toute petite. Pensez-vous que  je pourrais y parvenir, monsieur ?

En tout cas, une chose est claire : le Quidditch, ce n’est vraiment pas pour moi. J’ai toujours aimé  regarder  des professionnels y jouer en championnat (mon équipe préférée étant les Harpies de Holyhead) mais j’ai vraiment du mal à gérer mon équilibre sur un balai et la professeur m’a clairement dit que j’étais un danger pour les autres élèves. Sans le vouloir, j’ai foncé droit vers un autre camarade… Je crois que je vais jeter l’éponge et me concentrer uniquement sur mes points forts. Je suis vraiment déterminée  à faire gagner la Coupe des Quatre  Maisons à Serpentard ! Cela fait des années qu’on la remporte mais j’aimerais constituer une grosse part de notre future victoire.

Mis à part cela,  je ne savais pas que le professeur d’Histoire de la Magie était un fantôme. C’est assez particulier et étrange. Je me demande bien comment il est mort et pourquoi a-t-il décidé de continuer à travailler. En savez-vous quelque chose ?

Bien à vous,

Annabeth »[/list][/i]


J’avais oublié à quel point j’étais aussi candide… je ne me souvenais même plus d’avoir écrit ces mots. C’était étrange comme sensation. Pourtant, je reconnaissais mon écriture et je savais que tout ce que j’avais écrit était vrai. Cela me touchait qu'Horace ait conservé tous mes écrits. Cela me rappelait beaucoup de souvenirs… En lisant les autres lettres, certaines me faisaient bien rire. Sur le coup, je m'étais fâchée de certains événements mais y repenser des années plus tard me procurait un tout autre effet.

[i][list]
«  Mr Slughorn,

Je vous remercie du colis de friandises que vous m'avez envoyée. Cela m'a apporté un peu de réconfort au milieu de ces murs et de ces rideaux blancs de ma chambre. Ste Mangouste est un lieu assez vide et effrayant, je dois l'avouer. Il n'y a que très peu de couleurs et certains patients me paraissent fous à lier. J'espère me rétablir bien rapidement. Je ne vous ai pas raconté les détails lors de votre dernière visite car  j'étais encore un peu sonnée alors je vais tout vous écrire. Je me suis rendue pour la première fois à Pré-Au-Lard et  j’ai voulu faire un petit tour chez Zonko. Là-bas, il y a tout de sortes d’objets amusants et notamment de farces et attrapes. Pas mal d’objets étaient encore en état de fabrication dans la réserve et un idiot de Poufsouffle au sang-mêlé  s’y est rendu sans l’autorisation du gérant. Il est ressorti avec une sorte de Cognard et s’est mis à jouer avec. Mais ce Cognard s’est propulsé à la vitesse du son droit vers moi et il m’a presque fracassé le crâne. Je ne me souviens plus de rien après cette scène…
Une chose est sûre : je ne me laisserai pas faire et cet élève le regrettera amèrement.

J’ai hâte de revenir à l’école. Manquer des cours ne me plait pas, d’autant plus que cette semaine est censée être une semaine d’interrogations.  Aujourd’hui, la promotion doit sûrement étudier les propriétés des ingrédients de la Potion de Ratatinage et je suis dégoûtée à l’idée de devoir rester dans cette chambre austère sans pouvoir faire quelque chose d’utile.

En vous remerciant encore,

Annabeth »[/list]
[/i]
Après celle-ci, d’autres lettres de ma part venaient s’ajouter à la pile. Je me demandais bien comment il avait pu supporter autant d’harcèlement de ma part. Je lui écrivais presque autant qu’à mes parents et je me doutais qu’un sorcier en retraite avait sûrement d’autres choses à faire que d’écouter les déboires d’une enfant. Toutefois, d’un autre côté, Horace  s’était toujours intéressé à moi et il ne me l’avait jamais caché. Peut-être que cela lui faisait plaisir de lire tout cela… Je savais qu’il me répondait  souvent dans les jours à venir et qu’il se montrait toujours disposé à me soutenir dans tout ce que j’entreprenais. Il le faisait également pour d’autres anciens élèves avec qui il gardait le contact. C’était un collectionneur mais, avant tout, un homme  noble et digne que je respectais énormément.

Et en parlant de collections, j’avais failli me faire renvoyer de l’école en quatrième année. Je n’avais pas résisté à l’envie de ramener mes quatre petites couleuvres adorées dans une boite magique de transport. J’aurais pu parfaitement gérer la situation si une fille de mon dortoir n’avait pas eu la mauvaise idée d’ouvrir le terrarium pour en caresser une et d’oublier de refermer le couvercle après. Je ne vous raconte pas la frayeur que cela a suscité dans la salle commune quand des âmes sensibles se sont aperçues que mes bijoux se baladaient tranquillement sur le sol. Et pourtant, nous appartenions à la maison des serpents…  C’était incompréhensible. Mais le professeur Rogue avait été, miraculeusement, sous un bon jour et j’avais échappé de peu à l’exclusion puisque ce genre de créatures n’appartenaient pas à la liste de celles autorisés. J’avais dû faire en sorte  de renvoyer mes couleuvres chez mes parents ‒ à l’aide d’un bon nombre de hiboux ‒ et le voyage les avait pas mal stressées.

Après m’être remémorée de ce souvenir, je pus lire une autre lettre concernant l’obtention de mes BUSEs. J’avais été  très heureuse de lui annoncer que j’avais obtenu neuf Optimal et un Effort Exceptionnel en Arithmancie. Tout le monde avait été très fiers de moi, même mon grand frère qui était stagiaire au Ministère, à ce moment-là.  J’avais été couverte de cadeaux, tout comme  Faust l’avait été aussi à l’époque. Il fallait dire que je n’avais jamais manqué de rien depuis ma naissance. Peut-être étais-je même trop capricieuse ? Avec le temps,  cela s’est heureusement essoufflé…

[list]
[i]« Cher Horace,

Le voyage  dans le Poudlard Express s’est bien passé, comme d’habitude. Me dire que j’entre enfin en sixième année me procure un sentiment de satisfaction, une sorte de début d’accomplissement de moi-même et pourtant,  je sais que j’ai encore du chemin à parcourir.  Cette année, j’ai été nommée préfète puisque celle de notre maison n’est désormais plus à Poudlard. Je dois dire que je  prends ce rôle très à cœur et que c’est pour moi l’opportunité d’avoir un avant-goût des responsabilités.  Maintenant que j’ai obtenu mes BUSEs, un nouveau challenge s’ouvre à moi et je compte bien faire encore plus d’efforts pour décrocher les meilleurs résultats, l’an prochain. Je suis plus déterminée et ambitieuse que jamais. Je sais très bien ce que je vaux et je commence à forger peu à peu  ma vocation.  J’aimerais suivre vos traces et voyager dans le monde entier pour faire des découvertes excitantes dans  l’art des Potions. Je sais que chaque culture a une manière différente de traiter les choses avec des rituels parfois farfelus et c’est ce que j’aimerais découvrir. J’ai, en parallèle, l’objectif de faire connaître mes propres inventions.

 Faust est plutôt enthousiaste à l’égard de mes  intentions et  pourtant, j’ai parfois le sentiment qu’il y a une compétition entre lui et moi. Il s’est fait une bonne réputation dans son département. Son chef est très fier de lui. Je suis sûre qu’il ira loin et, par principe, je suis obligée de faire mieux.

Quand on parle de réputation, j’ai une information qui devrait vous plaire. Harry Potter est à Poudlard. Il a onze ans et il a été réparti à  Gryffondor, ce qui n’est pas très étonnant quand on sait qu’il s’agissait de la maison de ses parents.  Vous ne cessiez pas de me parler de sa mère, Lily, quand j’étais petite.  Cela ne fait qu’une semaine que je le croise rapidement dans les couloirs et les rumeurs  courent déjà. On dit qu’il n’a aucun talent et le professeur Rogue a pris un malin plaisir à le rabaisser à sa juste valeur. Je crois que le génie de Lily Potter ne s’est pas transmis.  Vous ne serez sûrement pas d’accord mais ne croyez-vous pas que le vrai talent est avant tout issu des sorciers de sang noble ou de sang-pur ? Peut-être  n’était-ce qu’une coïncidence si cette Lily s’en sortait bien ? Je ne voudrais surtout pas vous offenser, bien sûr.  Ce ne sont que des suppositions…

Je ne vais pas vous emprunter plus de temps que nécessaire, Horace. Je serai ravie de vous croiser à Pré-Au-Lard quand les dates auront été posées par l’école.  Cet été, vous m’avez parlé d’un autre hydromel assez spécial que vous vous êtes procuré et j’aimerais beaucoup y goûter !

Prenez soin de vous,

Annabeth Cybele Rothschild »[/i]
[/list]
D’autres lettres avaient été envoyées par ma main durant cette même année. Elles allaient plus ou moins dans le même sens. C’était notamment l’année où je réussissais parfaitement à gérer mon temps malgré la tonne de devoirs. J’avais réussi à être la première de la classe alors que je me cantonnais d’habitude à la deuxième ou troisième place. La situation avait pris un bon tournant pour moi.
[i][list]Cher Horace,
L'été vient d'arriver et cela fait déjà quelques jours que je suis rentrée au domaine familial. Les examens se sont terminés et cela n'a pas été bien difficile pour moi de les passer, tant je m'étais bien préparée. J'ai passé mes dernières semaines à montrer mon carnet à potions au professeur Rogue. J'ai été pas mal stressée de lui dévoiler l'ensemble de mes créations mais il s'est montré assez réceptif, bien qu'il ait trouvé quelques défauts. J'ai l'impression qu'il est très pointilleux mais c'est normal, vous me direz, cela fait partie du métier. Il est difficile d'obtenir des compliments de sa part et faire partie de la même maison que ce maître des potions n'y change rien. Mais je crois que mes activités l'ont tout de même interessé un minimum et je prends cela pour une victoire personnelle. Évidemment, vous, Horace, êtes ma plus grande référence et je serais enchantée de vous montrer mes progrès pour obtenir votre avis d'expert. Passez quand vous voulez dans notre domaine, vous y êtes toujours le bienvenue !
Par ailleurs, avez-vous entendu parler du nouveau prix du mérite attribué à un jeune africain  ayant découvert une potion capable de guérir d’une maladie jusqu’alors incurable ?
Mes plus sincères salutations,
Annabeth Cybele Rothschild »[/i][/list]

[center][color=#ff0000][b]:lick: EN COURS D'ECRITURE !  :lick: [/b][/color][/center]

</div></center>

<center><div class="titrePRfiche">Toi, et rien que toi</div><div class="fondtoitoimontoit"><table><td><img src="http://68.media.tumblr.com/tumblr_m72itniN6o1rqmypj.gif" class ="avatar100"></td><td><div class ="textefiche">En réalité, je m'appelle [b]dame de pique[/b], et j'ai [b]22 ans[/b]. J'ai découvert Partis Temporus via [b]Alistair MacFarlan qui m'a proposé que l'on aille sur ce forum à deux[/b] pour mon plus grand bonheur. J'ai pris [b]Amanda Seyfried[/b] comme avatar et je remercie [b]bazzart[/b] pour leurs créations que je me permets d'utiliser. Si je vous dis [i]Dragées Surprises de Bertie Crochue[/i], vous me répondez ? [b]Dragées Verts à la morve de Troll.[/b]. Vous voulez dire quelque chose ? [b]Hâte d'être parmi vous !  :owii:  [/b]</div></td></table></div></center>

<img style="text-align: center;width: 550px;position: relative; top: -2px;" src="http://image.noelshack.com/fichiers/2016/51/1482163309-bascat.png" /></div><br>

avatar
Messages : 92
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

+ annabeth cybele rothschild (partis temporus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» PARTIS TEMPORUS ∧ Survive in the Darkness
» Skull Kid
» L'aspire Nautilus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
killed your light. :: LILANY. ♡ CHRISTELLE. :: ♑ PRÉSENTATIONS-