AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

+ cours de défense contre les forces du mal (ombrage) - (nox rpg)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: + cours de défense contre les forces du mal (ombrage) - (nox rpg) Ven 19 Mai - 17:45

Ombrage avait eu une journée entière pour pouvoir connaître un peu plus les lieux de Poudlard. Elle n’était pas revenue ici depuis plus de quarante ans donc certains éléments semblaient bien différents pour elle. Dès son arrivée, elle avait déjà imposé sa personnalité dans son bureau ; tout était rose. En effet, les murs étaient teintés de cette couleur, ainsi que ses rideaux, ses chaises en bois de cerisier, ses nappes, ses tapis ainsi que ses assiettes collées au mur. Elle faisait la collection des assiettes où des chats miaulaient doucement à l’intérieur. Son bureau était si beau et si original que c’était la meilleure pièce de Poudlard, selon notre crapaud. Ce matin, elle avait déjà terminé un cours de septième année et ce premier cours s’était très bien passé. Mais sa journée était loin d’être terminée et d’ailleurs, son emploi du temps était très rempli mais pas autant que lorsqu’elle travaillait en tant que Sous Secrétaire d’Etat. Donner des cours théoriques était beaucoup plus simple que de gérer toutes ces réunions incessantes au Ministère. Durant la récréation, elle resta dans son bureau à humer la douce odeur de son parfum et à se plonger dans ses rapports à envoyer à Cornelius. Il n’y avait pas grand-chose à noter si ce n’est la présence d’objets de farces et attrapes qui pouvaient nuire à n’importe qui. Il fallait vraiment apprendre à ces gamins ce qu’était la vraie discipline et à quoi servait une école.

Les écoles étaient faites pour travailler et non s’amuser. A cette pensée, elle caressa de sa main, une des plumes qui permettaient d’écrire avec son propre sang. Ces plumes allaient lui être fortement utiles et elle avait bien fait de les emmener avec elle. On pouvait s’attendre à tout dans une académie menée par un fou criant le retour d’un mage noir disparu. Lorsque la cloche sonna, son sourire s’élargit tandis que les bruits de pas des élèves se faisaient entendre de partout. Le vieux crapaud se leva de sa chaise, remit en place sa paperasse dans les tiroirs adéquats et huma une dernière le doux parfum qui régnait dans son bureau rose. Elle ouvrit la porte et se retrouva aussitôt dans sa salle de cours. C’était une salle parfaite pour elle ; un bureau personnel situé derrière un autre bureau qu’elle utilisait lorsqu’elle donnait des cours. En descendant les marches, elle manqua de glisser sur ses chaussures roses à talons mais il n’y avait aucun élève aux alentours pour le voir. De plus, la porte de la salle était close. Elle et l’ouvrit d’un coup de baguette et partit s’asseoir près de son bureau, juste devant les tables des élèves. Deux minutes plus tard, des élèves entrèrent sans trop d’enthousiaste alors que notre Dolores elle, souriait.

« - Bonjour les enfants ! » dit-elle de sa voix doucereuse comme si elle s’adressait à des gosses de cinq ans.

A la vue du rose bonbon, les étudiants murmuraient des « - Bjour… » sans le moindre optimisme. Non, non, ce n’était pas convenable. Elle soupira mais toujours en conservant sa bonne humeur.

« - Voyons, voyons, cela ne va pas du tout, mes chers enfants. J’aimerais que vous répondiez, s’il vous plait, ‘Bonjour professeur Ombrage’. Recommençons depuis le début, si vous le voulez bien. Bonjour, tout le monde ! »

Les majorité des élèves s’exécutèrent et le sourire de l’enseignante s’agrandit. Voilà, une chose de faite. Toutefois, elle préférait n’omettre aucun détail.

« - J’ajoute d’avance que j’aimerais également que vous répondiez aux questions directes par ‘Oui, professeur Ombrage’, ou bien ‘Non, professeur Ombrage’. Si vous êtes d’accord avec cela, je suis certaine qu'il y aura une très bonne entente entre nous, mes chers enfants. »

Elle marqua une pause et se leva de sa chaise avant de se placer près des tables du premier rang. Le crapaud ne manquait pas d’assurance et savait exactement ce qu’elle devait leur apprendre pour ce premier cours. Mais d’abord, il fallait tourner autour du sujet en évoquant d’autres choses.

« - Bien. Pour commencer, il est en mon devoir de professeur de vous parler des Examens finaux. Les cinquièmes années devront passer le Brevet Universel de Sorcellerie Élémentaire, autrement connu sous le nom de BUSE (elle accentua ce dernier mot d’un ton chantonnant). Il est primordial de le passer et d’obtenir un maximum de BUSE. Vos résultats à cet examen détermineront les matières que vous pourrez suivre en sixième et en septième année ainsi que les voies professionnelles qui s’offrent à vous. Lors de l’examen, des examinateurs magiques viendront vous surveiller et vous évaluer sur une partie théorique et pratique. C’est pour cela que j’aimerais que vous ne négligiez pas votre travail dans cette matière qui est la défense contre les forces du mal. Il n’est pas dans mes objectifs d’obtenir des résultats funestes de votre part. » continua t-elle avec sourire.

En vérité, son rôle était de ne pas les aider à réussir la pratique et à leur apprendre des choses basées sur la théorie. De cette façon, Cornelius garderait son poste de ministre et ne pourrait craindre une attaque de Dumbledore et de ses élèves. C’était un plan vraiment bien élaboré.

« - Quant aux septièmes années, ils passeront les ASPICs, l’Accumulation de Sorcellerie Particulièrement Intensive et Contraignante. Les examens se dérouleront de la même manière que les BUSEs. Mais ne nous attardons pas plus longtemps là-dessus, vous voulez bien ? »

Elle parcourut toutes les tables du regard et reprit de sa voix théâtrale :

« - Je suppose que vous avez tous votre exemplaire de Théorie des Stratégies de défense magique par Wilbert Eskivdur ? Très bien. Votre baguette vous sera inutile dans ce cours, veuillez la ranger et sortir un parchemin et une plume, s'il vous plait. »

Elle se tourna vers le tableau noir de la salle de classe et y inscrivit un programme à l’aide de sa baguette magique.
Défense contre les Forces du Mal
Retour aux principes de base.
1) Comprendre les principes qui fondent la défense magique.
2) Apprendre à reconnaître les situations dans lesquelles la défense magique se trouve légalement justifiée.
3) Replacer la défense magique dans un contexte ouvrant sur la pratique.


Dolores se retourna vers ses élèves et les regarda avec une fausse jovialité. Le crapaud laissa le temps à ses élèves d'écrire puis lorsque les regards se levèrent vers son visage souriant, elle reprit la parole d'une voix haut perchée.

« - Des questions sur ces trois premiers points ? »


Hors-Jeu : Chaque arrivée d'élève accorde 3 points à sa maison.
Les élèves inscrits et qui ne participeront pas à ce cours se verront enlever des points.
Dans ma classe, les devoirs sont notés /10.


Barême :
10 = Optimal
8 ; 9 = Effort Exceptionnel.
5 ; 7 = Acceptable
3 ;4 = Piètre.
1 ; 2 = Désolant
0 = Troll

RAPPEL : Ceux qui se sont inscrits à ce cours sont dans l'obligation d'envoyer le devoir. Ceux qui n'auront jamais participé à ce cours auront des points en moins ou une retenue. L'oubli d'un devoir est sanctionné également.
Pour éviter la fraude, vos réponses au devoir devront être envoyées dans ma Messagerie Privée.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + cours de défense contre les forces du mal (ombrage) - (nox rpg) Ven 19 Mai - 17:46

Cette première journée de cours avait été assez fatigante et elle n'était malheureusement pas terminée. C'était une année important pour les cinquièmes et cela s'était ressentit tout au long de la journée. Entre les profs, comme Binns, qui entraient directement dans le vif du sujet ou ceux, comme MacGonnagal, qui passaient deux heures a parler des BUSEs il y avait de quoi être stressé et passer une mauvaise journée. Ce qui avait été le cas pour Daphné pour l'instant.
Enfin, il ne restait que deux heures de cours et ces deux heures là, la Serpentard les attendait avec impatience depuis qu'elle s'était levée : leur premier cours de Défense contre les Forces du Mal avec leur nouveau professeur envoyée par le Ministère, Ombrage.

Pour le moment, les élèves n'avaient eu l'occasion que d'entendre son petit discours lors du banquet de répartition et la vieille femme aux allures de crapaud avait fait sensation et était au centre de toutes les discussions en ce lundi matin. Tout le monde avait hâte de voir ce que donnerait ce cours dirigé par une femme comme elle. C'était les septièmes années qui avaient ouvert le bal le matin même et d'après leurs dires, cette femme était horrible. Daphné n'en doutait pas une seule seconde, son visage constamment illuminé d'un petit sourire hypocrite ne cachant presque pas son sadisme et son hypocrisie. Mais elle avait hâte d'en juger par elle-même.

Elle fut donc parmi les premières a entrer dans la salle de classe, avec Pansy et les autres, pour s'installer. Elle n'était pas une grande fan du premier rang, laissant cette place à la Sang-de-bourbe de Gryffondor qui s'en accommodait avec plaisir. Mais pour cette fois, elle fit quand même l'effort de se mettre plus prêt que d'habitude, au troisième rang. Ombrage arriva une seconde après l'entrée de ses élèves mais personne n'y fit particulièrement attention jusqu'à ce que sa voix affreusement désagréable ne retentisse dans la pièce pour les saluer. Cette manière qu'elle avait de les appeler « mes enfants » agaçait fortement Greengrass mais elle se contenta de répondre en saluant à son tour, son visage gardant une expression neutre.
Le manque de bonne volonté des élèves ne passa pas inaperçu et la femme exigea de cette même voix doucereuse et hypocritement douce d'être salué à nouveau, de manière plus enjoué. Ce à quoi presque tout le monde se prêta sans rechigner, déjà pressé d'en finir. Daphné se joignit de nouveau aux voix.
S'ensuivit alors un discours qu'ils avaient tous déjà entendu cent fois aujourd'hui sur les BUSEs puis sur les ASPICs -Daphné ne comprenait pas pourquoi tous les professeurs se sentaient obligé de stresser les élèves avec ces examens qu'ils ne passeraient que dans deux ans, comme si ce n'était pas suffisant avec les BUSEs. Puis, Ombrage présenta le programme de manière fort originale. Elle leur demanda de ranger leurs baguettes et de sortir une plume et un parchemin avant de se tourner vers le tableau noir où elle inscrivit le détail du programme à l'aide de sa propre baguette.

Daphné resta un moment interdite, sa baguette en bois d'orme, ouvragée et très légère, reposant sur son bureau. Elle ne comprenait pas vraiment pourquoi Ombrage leur demandait cela. Le but du cours de défense contre les Forces du Mal n'était-il pas précisément d'apprendre des sorts pour se défendre ? Et comment apprendre des sorts sans utiliser sa baguette magique. La Serpentard caressa le bois de sa baguette du bout des doigts et leva la main, un sourcil froncé. Elle n'était pas la seule à se poser des questions, elle entendait autour d'elle des murmures. Mais elle fut la première a réagir, sa main déjà levé en l'air lorsque Ombrage demanda s'il y avait des questions.

« Professeur, commença-t-elle d'une voix où perçait son incompréhension. Ne sommes-nous pas ici pour apprendre des sorts de défense ? Comment être certain que nous seront capable de les réaliser si nous ne les essayons pas avec notre baguette ? »

Sa main se reposa instinctivement sur le morceau de bois ouvragée. La baguette devenait vite un outil indispensable aux sorciers, une arme, une protection... Un objet auquel ils étaient en tout cas liés d'une manière étrange, mystique, incompréhensible. Il était difficile pour Daphné d'imaginer devoir s'en séparer, ne serait-ce que le temps d'un cours qui ne durait que deux heures.


avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + cours de défense contre les forces du mal (ombrage) - (nox rpg) Ven 19 Mai - 17:46

Lui qui avait toujours était un fervent admirateur de cette matière,il devait bien avouer que ce professeur avait le don de l'exaspérer et dans un sens il espérait même sans y croire que le professeur oublierait vite cette manie de leur parler comme a des gamins de maternel mais bon les miracles peuvent exister.S'installant a une place qui pourrait être assez éloigné pour ne plus sentir cette odeur de parfum,il écouta le discours particulièrement déprimant qui lui rappelait sans cesse cette année de BUSE mais il fallait croire que les professeurs c'étaient tous passer le mot pour faire stresser leurs élèves le plus possible a chaque cour.A en croire les paroles qui n'étaient pas du tout convaincante,cette sorcière semblait vouloir être ami avec ses élèves mais vu ce qu'on lui avait dit sur elle,ca risquait de ne vraiment pas être réciproque et ne put s'empêcher de penser a quelque chose qu'il aurait était tenté de dire au professeur.
*Ouais c'est ca,compte la dessus*
Commençant a sortir sa baguette en se disant qu'au moins ca serait toujours un exercice pratique,il s'immobilisa d'un coup sec quand elle leur demanda de ranger les baguettes et en conclut vite que le cour allait être plus pénible que prévu car malgré qu'il aimait bien travailler,la théorie n'était pas vraiment ce qu'il préférait et dans cette matière la pratique était plus importe pour lui car ce n'était surement pas en lisant une ligne d'un livre que ca protégerait qui que ce soit.Visiblement une élève de serpentard avait eu la même impression que lui car elle leva la main pour poser sa question même si Alex sentait que la réponse risquait d'être cinglante.En revanche il mit sa baguette dans une poche intérieure de sa robe car même le temps d'un cour,il n'avait vraiment pas envie de s'en séparer et encore moins devant quelqu'un travaillant pour le ministère.Sortant de toute manière son livre,il ne put remarquer que les paroles du professeur semblait être le contraire que ce qu'elle venait d'écrire au tableau même si il devait avouer qu'il n'avait pas compris le premier point.Levant la main également,il ne pouvait s'empêcher de confirmer les paroles de la serpentard.
"J'ai bien lu le tableau professeur Ombrage mais sans utiliser la magie,je craint de ne pas saisir la façon pour que nous comprenions les principes de la défense magique.Je ne peut que me demander quel est l'utilité de ne pas utiliser nos baguettes si il faut replacer la défense magique dans la pratique"
Bon la c'était sur qu'il allait vite regretter d'avoir levé la main mais au moins il aurait essayer de comprendre ou voulait en venir le professeur.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + cours de défense contre les forces du mal (ombrage) - (nox rpg) Ven 19 Mai - 17:46

Ce matin là, Ambre s'était levée de plutôt bonne humeur. En effet, elle allait assister aujourd'hui à son premier cours de Défense Contre les Forces du Mal. Il s'agissait d'une matière qu'elle appréciait beaucoup, et à laquelle elle adorait aller. Elle y participait souvent activement, tout du moins autant qu'elle le pouvait. Bien sûr, les professeurs qu'ils avaient eu de manière successive n'avaient pas tous été bons, elle pensait notamment à Lockart, mais malgré l'inconstance palpable dans l'enseignement des élèves, ça restait une matière qu'elle appréciait particulièrement.

Néanmoins, malgré la jovialité qui semblait l'avoir gagné, un doute persistait. Elle ignorait ce dont était capable le professeur Ombrage. Clairement envoyé à Poudlard pour se mêler des affaires de l'école, Ambre n'aimait pas particulièrement la femme. Bien sûr, il était stupide de juger sur si peu d'information, mais l'attitude dont elle avait fait preuve au banquet de début d'année notamment ne lui avait pas plu du tout. Aussi était-elle assez réservée quand à l'avis qu'elle avait sur la femme. Serait-elle ou non un bon professeur... Le mystère restait entier.

La Gryffondor se dirigea alors vers la salle de classe, en compagnie de Katie Bell et d'autres amis. Tous semblaient plus ou moins impatient de voir ce que ce cours allait donner. Peu avaient abandonné la DCFM et espéraient avoir de vrais cours. Pas que les cours de l'an dernier étaient mauvais, mais l'idée de les avoir eu avec un professeur qui était en réalité un mangemort avait de quoi en refroidir plus d'un. Ils entrèrent dans la salle plutôt silencieusement, s'installant à différentes places. De prime abord, la pratique n'était pas mise en avant dans la salle. Sans parler de la décoration qui laissait à désirer. Mais tout cela était une question de goût, bien évidemment. Ombrage s'installa également derrière son bureau et prit la parole. Ambre ne préféra pas répondre au premier salut, étant donné le ton employé. Mais elle les reprit et leur demanda d'y mettre un peu plus d'enthousiasme. La blonde fronça un instant les sourcil et répondit à la demande, plus ou moins avec ferveur. Plus moins que plus d'ailleurs. Après quoi le sourire de l'enseignante s'agrandit, fière d'avoir obtenu un peu plus d'enthousiasme de ses élèves. Après quoi elle s'évertua à poser les règles de son cours. Seulement des formules de politesses étaient attendu, le tout sans doute avec le sourire. Bref, ce que n'importe quel professeur attendait plus ou moins de la part de ses élèves. Mais qu'elle le précise agaça quelque peu Ambre. Ils n'avaient plus cinq ans bon sang.

S'étant installée au second rang, Ambre dû suivre du regard l'enseignante lorsqu'elle se déplaça, abordant la question des examens. Quel bonheur de leur rappeler ceux-ci... Le rouge et or observait avec impatience sa baguette, attendant la fin du bla-bla du professeur, n'écoutant plus son discours. Elle observait avec beaucoup d'intérêt les entrelacs visibles sur sa baguette, venant des cercles de l'arbre. Néanmoins, elle releva les yeux lorsque le professeur dit qu'il n'y aurait pas besoin des baguettes lors de ce cours. Son cœur rata un battement. Comment ça, pas besoin de baguette ? Elle se moquait d'eux ou quoi ? Elle allait se détourner de son tableau où le programme s'affichait et leur dire que c'était une blague, n'est-ce pas ? Mais non. Une fois le programme inscrit au tableau, elle leur demanda si ils avaient des questions. La blonde leva alors la main et prit la parole, tandis que la plupart de ses camarades semblaient aussi perplexes qu'elle.

- Attendez un instant professeur, vous voulez dire qu'on ne pratiquera pas la magie pendant vos cours ? Mais c'est absurde ! Le but de la Défense Contre les Forces du Mal est bien d'apprendre à se défendre, or sans pratique, ça sera difficile.

Le ton était direct, franc, sans détour. Il exprimait clairement le désaccord de la jeune femme vis-à-vis des attentes du crapaud qui leur faisait office de professeur. Ambre n'avait d'ailleurs pas prit la peine d'obéir aux instructions du professeur de ranger sa baguette et de sortir de quoi écrire. La baguette de chêne rouge se trouvait toujours sur le pupitre d'Ambre, prêt à servir.

-Ou bien est-ce valable seulement pour ce cours ?

Une légère pointe d'espoir perçait dans la voix d'Ambre qui attendait une réponse, tout comme ses camarades, abasourdis. Son intervention était en tout cas digne de sa maison. Pleine de désinvolture, comme si elle parlait à son égal et non son professeur. A un âge proche de la majorité, c'était d'ailleurs plus ou moins ce qu'elle ressentait vis-à-vis des adultes, professeurs ou non.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + cours de défense contre les forces du mal (ombrage) - (nox rpg) Ven 19 Mai - 17:48

Chaque année, c'était toujours le jeu de : comment sera le nouveau prof de DCFM. Les superstitieux disaient le poste maudit, les autres disaient simplement que le pose avait une sérieuse poisse, rares étaient les pragmatiques extrêmes à croire encore à un simple hasard. Pourtant, tout le monde le vivait, chaque année, un nouveau professeur pour cette matière se présentait. Et, à la fin de chaque année, pour une raison ou une autre, il partait. Les rumeurs allaient bon train sur le devenir de ces gens qui ne faisaient qu'un passage furtif dans l'école. Quirrell était mort à ce qu'on disait. Charmant pour une première année, celui la aurait gagné à rester au poste d'études des moldu ! Il y avait Lockhart aussi. Tout un programme celui la. De tous les professeurs qu'elle avait eu, c'était bien le seul envers qui Rigel n'avait pas su éprouver même un vague respect. Lupin qui avait été celui qui avait été le plus conventionnel dans son enseignement. Un professeur doux et attentif qui lui avait appris beaucoup de chose, rien que pour ce fait, elle avait beaucoup regretter son départ. Et enfin Fol Œil, bien moins orthodoxe mais ayant une certaine efficacité, lui avait tout miser sur le principe selon lequel ils devraient être prêt à tout.

Et cette année ?

En toute honnêteté, la première impression s'était révélée être extrêmement mauvaise. Le nouveau professeur de défense s'était présenté comme une petite femme au grand sourire, n’embellissant pas pour autant son visage de batracien, mais surtout vêtue de rose ! S'il y avait bien une couleur qui horripilait la jeune Serdaigle, c'était bien celle la. Et même pas un beau rose pâle comme les fleurs de cerisier au printemps, non, c'était un magnifique rose criard. Tout en cette femme montrait une volonté de se faire passer pour une brave dame respirant la douceur et la bienveillance, mais ou une telle exagération ne procurait qu'une intense envie de vomir.

Pourtant il allait bien falloir faire avec, par ailleurs il n'était pas dans les habitudes de l’héritière des Blacks de se faire remarquer en mal. Elle se rendit donc en cours avec pour résolution de ne faire aucun commentaire désobligeant ni aucune provocation dans ce cours. Après tout, jouer l'hypocrite était dans ses capacités. Combien de fois, lors des réceptions, elle avait du se montrer aimable et attentive avec des gens qui la hérissaient. Cela faisait partit de son éducation.

Éducation qui fut mise à rude épreuve aussitôt le cours commencé. Les règles étaient posées dès le début : pas de baguette. La bonne blague. Déjà en parcourant le livre de l'année elle avait eu du mal à croire qu'ils allaient devoir étudier ces chapitres insipides rédigés par de vieux croulants de bureaucrates. Pourtant la blague risquait de s'étendre sur toute l'année et, malgré ça, elle allait devoir continuer à faire honneur à son serment de discrétion. Aussi, elle ne participa même pas à la marée de protestation qui déferla sur la classe. Chacun se répétaient, elle n'avait pas envie de n’être qu'une personne de plus disant la même chose. Laisser les choses faire et observer la suite des événements, tel était son mode de conduite. Le visage parfaitement indifférant à l'agitation de la pièce, elle sortit simplement ses affaires de cours, livres, plume et parchemins. Tant pis pour sa baguette, après tout, Rigel était grande, se procurer un autre livre de défense et s’entraîner toute seule ou avec quelqu'un était nettement envisageable. Pourquoi pas après tout, elle partageait sa chambre avec Luna, rien ne les empêcherai de se former à deux en dehors des cours. Du bout de la plume elle écrivit dans le creux de son poignet « Luna dcfm », message sans aucun sens sortit d'un contexte, il lui permettrait d'y penser le moment venu.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + cours de défense contre les forces du mal (ombrage) - (nox rpg) Ven 19 Mai - 17:48

[Hors jeu; les élèves qui veulent poster leur arrivée après ce post ont deux alternatives; simuler un retard justifié ou injustifié (sachant qu'un retard injustifié sera sanctionné), ou bien faire comme ci vous assistiez à ce cours depuis le début.]

Ce nouvel enseignement allait forcément apporter quelques petites interrogations à ces élèves ignorants. Dolores s’attendait donc à voir des mains levées lui dire comment il était possible de travailler cette matière sans magie. C’était pourtant évidant pour des sorciers qui désiraient la paix mais cela ne l’était pas encore pour les élèves qui ont été victimes de cours dangereux, apportés par des sorciers dangereux et insouciants. Néanmoins, elle avait le but de préserver ces étudiants de la guerre, de les abstenir à prendre part au mauvais camp qui est celui de Dumbledore. Non, au nom de la paix de la communauté, il fallait que ces petits bouts de chou n’empruntent guère le mauvais chemin. Se frottant les mains avec délicatesse, elle suivit du regard ses apprentis qui petit à petit levaient la main. Elle dut donner la parole à une Serpentard, qui fut la première à avoir réagir. Comme Dolores s’y attendait, la jeune brune lui demanda s’ils étaient ici pour apprendre des sorts de défense et comment pouvait-on être sûrs qu’ils seraient capables de les réaliser sans les pratiquer. Le crapaud aurait pu lui répondre tout de suite mais elle préféra entendre les autres questions des élèves afin de pouvoir répondre à leurs questions en une seule fois. Un Serdaigle suivit la verte et argent dans ses questions et lui fit part de ses craintes. Pourtant, la défense magique théorique était suffisante pour pouvoir réduire la guerre dans ce monde, comment ces enfants pouvaient-ils ne pas y réfléchir un peu ? Toutefois, le rose bonbon ne pouvait leur en vouloir puisqu’ils avaient enseigné de mauvaises bases qui ont fait qu’ils soient si assoiffés de duels et d’apprentissage de sorts. Non, non, tout n’allait pas bien dans cette école et le professeur Ombrage devrait y remédier le plus rapidement possible. Le Ministère aurait dû se mêler des affaires de Poudlard depuis bien plus longtemps et maintenant, la situation était fort critique. Ne percevant aucune autre main levée, la petite sorcière était sur le point de répondre lorsqu’une autre main se tendit vers le plafond. Cette fois-ci, c’était le tour d’une Gryffondor de vouloir dire son mot. Pas étonnant. Dolores n’avait jamais apprécié ni les Gryffondor ni les Poufsouffle et cette intervention directe et franche était digne de ce genre de maisons moisies. Mais comme il s’agissait du premier cours, elle ne pouvait en vouloir à cette demoiselle de dire les choses ainsi. Peu à peu, elle les éduquerait tous dans la meilleure manière qu’il soit.

« - Tout d’abord, pourrais-je avoir vos noms, à vous trois ? »

Un par un, le trio lui offrit la réponse à sa question et elle put reprendre en leur adressant un large sourire. D’un regard d’ange, telle une grand-mère observant ses petits enfants avec tendresse, elle leur dit d’un ton doucereux.

« - Et bien, pour répondre à vos questions, miss Greengrass, miss MacKenzy ainsi que monsieur Summers, vous devez tous savoir qu’un nouveau programme a été établit par des experts en coopération avec le Ministère de la Magie. Ce tout nouveau programme va aider chaque élève ici présent à rattraper votre grand retard afin d’assurer de meilleurs résultats aux examens. Je ne peux cacher que le changement annuel de vos professeurs ait eu un effet néfaste au niveau de vos études, dans cette matière. »

Elle avait la nette impression d’avoir déjà dit plusieurs fois ce discours à Dumbledore et aux autres professeurs lorsqu’elle avait du leur faire part de ses objectifs d’enseignement à Poudlard. De toute façon, personne ne pouvait contester ce nouveau programme issu d’écrivains et chercheurs expérimentés en la matière. Il faut dire qu’il ne servait à rien de pratiquer ces sorts en classe si cela pouvait mener à des duels dans les couloirs et à d’autres formes de haine entre les sorciers. C’était cela que l’on devait apprendre à ces gosses, que la vie n’était pas faite de violences mais plutôt de discussions. Après, il était clair que ceux qui refusaient de se plier aux règles méritaient certaines formes de brusqueries mais tant que l’être humain en question ne recherchait que le bien de tous, il ne méritait que de vivre sa vie avec tranquillité. Elle prit une marche lente en parcourant les rangs et poursuivit d’une voix minaudante.

« - Mais vous serez heureux d’apprendre que nous évoquerons les sorts de défense d’une façon garantissant la sécurité et l’absence de risques. Contrairement à ce que vous pouvez croire, la théorie n’est pas une partie à mettre de côté. Elle est aussi enrichissante qu’utile et je puis vous assurer, que si vous prenez la peine de l’étudier avec soin, aucune erreur ne sera commise et vous serez dans la capacité d’exécuter ces sorts sous l’œil attentif des examinateurs. »

C’était exactement comme en cuisine ; vous apprenez la recette et vous savez alors quels ingrédients prendre et dans quel ordre faire les choses. Si la recette est retenue par cœur, il n’y a alors aucun problème à se faire. Arrivée au fond de la classe, elle sentait que des regards perplexes se rivaient vers elle. Ils étaient si perdus à cause de leur ancien apprentissage particulièrement laborieux qu’ils ne s’en sortaient plus. Mais, il n’y avait strictement aucun souci à avoir, vraiment.

« - Ne vous inquiétez pas, vous verrez qu’il est parfaitement possible d’apprendre de nouvelles manières de se défendre, sans magie. C’est de toute évidence, le but de l’apprentissage que le Ministère a estimé préférable, afin de conserver la convivialité de notre société. En conséquences, pour répondre à la seconde question de Miss MacKenzy, vous n’aurez pas à sortir votre brindille durant chaque heure de mes cours. »

A présent, elle avait répondu à toutes leurs questions et elle reprit une marche déterminée vers le tableau pour continuer le cours. Se tenant debout devant son bureau, elle tourna les pages de son propre manuel de défense théorique et feuilleta les premières pages.

« - Maintenant, je voudrais que ouvriez ce livre à la page 5 et que vous lisiez le premier chapitre intitulé : Principes de base à l’usage des débutants. Et je vous signale, au passage, qu’il est inutile de bavarder. »

" Dans notre monde, la magie est une ressource principale que les sorciers et sorcières utilisent depuis bien des siècles. Au fil du temps, on a répartie la magie dans de nombreux domaines telle que la défense magique, discipline étudiant les moyens de défense contre les autres formes de magie ou encore les créatures peuplant l’univers des humains. Ce domaine en particulier s’avère si vaste que de nos jours, certaines incompréhensions réclament encore leurs résolutions. L’origine de la défense contre les forces du mal prend sa source à l’Antiquité où, auparavant, on effectuait multiples rituels de magie avant d’utiliser la magie physique à l’aide de canalisateur d’énergie corporelle. La découverte de l’usage de brindilles comme intermédiaire entre le sorcier et son énergie fut la cause du bouleversement de notre société magique qui ne vit désormais que d’affronts injustifiés uniquement fondés sur des quiproquos et malentendus qui pourraient être évités si l’on faisait appel à la réflexion et à des décisions judicieuses et pacifiques. Il est clair que la défense contre les forces du mal n’aurait pu exister sans les forces du mal mais ce qu’il ne faut pas négliger est le fait la défense ne devrait pas se baser sur la pratique magique qui devient par la suite l’exorde de nouveaux conflits et l’exposé de la haine nourrissant le cœur des sorciers. Le principe de la défense magique est en partie une conséquence de l’instabilité des sentiments humains, cette sociologie qui conditionne cet être depuis sa naissance affiliant à la fois envie, désespoir, antipathie et véhémence ainsi qu’avidité. Il s’agit de mauvais sentiments qui apportent alors de mauvaises réponses quant aux différentes situations de la vie. L’erreur humaine ne doit cependant guère s’étendre sur les générations à suivre et c’est pour cela que nombreux sont les sorciers à vouloir chercher le moyen de se défendre sans faire usage de la ressource principale qu’est la magie. Utile peut elle être, elle apporte souvent l’antagonisme alors que son usage est inutile et blessante dans beaucoup de cas. C’est dans ces cas qu’il faut proscrire la défense magique qui ne fait qu’accentuer les sentiments d’agression et de haine de l’humain alors qu’il ne répond qu’à des fausses menaces."

Sur la page de droite qui suivit ce paragraphe, une photographie montrait une grande sorcière entrain de jeter un sort douloureux à son prochain qui s’effondra au sol, saturé de souffrances. Sur le bas de cette scène, une écriture fine stipulait ; « La magie mène à des erreurs humaines ».

Ombrage se rassit sur son bureau et observait ses élèves lire la page cinq du livre. Son sourire ne s’était toujours pas effacé et elle appréciait le silence qui régnait dans sa salle de cours. Seul les reniflements de nez d’un Neville Londubat enrhumé dérangeaient quelques fois ce calme convoité par le crapaud. Peu après, des têtes qui avaient terminé la lecture se levèrent vers Dolores qui se leva de nouveau de sa chaise.

« - L’introduction aux bases de la défense magique vous ont apporté des réponses quant au premier point inscrit au tableau. Je pense que vous avez alors une idée de ce que nous allons étudier comme forme de défense durant cette année. Comme le dit si bien monsieur Wilbert Eskivdur, la magie physique, celle que nous utilisons dans notre quotidien, n’est guère la solution à mettre en place lors d’un quiproquo. Elle ne mène qu’au désordre de notre société et bouleverse sa sérénité à cause de ces affronts inutiles qui auraient pu être évités. » dit-elle sur un ton doux.

Elle fit une légère pause pour donner le temps aux retardataires de terminer les dernières lignes de leur lecture. Certains étaient lents à accumuler les informations et cela pouvait être un peu agaçant.

« - C’est pour cela, mes chers enfants, que nous allons apprendre différentes méthodes de défense justifiée afin de savoir comment agir en conséquence. Mais vous avez sans doute des suggestions en tête ? » demanda t-elle d’une voix haut perchée.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + cours de défense contre les forces du mal (ombrage) - (nox rpg) Ven 19 Mai - 17:48

Ambre n'était pas la seule à avoir mal réagit. Greengrass et un garçon qu'elle ne connaissait pas avaient fait de même. Néanmoins, ça n'avait pas effacé le sourire de la vieille folle qui voulait leur apprendre la Défense Contre les Forces du Mal sans pratiquer la Magie pour autant. D'une logique exquise, avouons-le. Le ton doucereux qu'elle employa pour répondre, tout en demandant le nom du trio qui rejoignaient chacun le même avis fit légèrement serrer les dents à Ambres, qui répondit calmement. Bien qu'il fallait l'avouer, elle n'avait pour le moment qu'une seule envie, quitter cette salle de cours et aller pratiquer la magie avec un autre professeur, même si ça devait être Rogue en personne.

-Ambre MacKenzy, professeur.

Les deux autres donnèrent également leurs noms, ce qui permis à la Gryffondor d'apprendre que le garçon se nommait Alex Summers. Jamais entendu parlé. Il faut dire, elle ne parlait pas à beaucoup de Serdaigle de manière assez générale. Non, en dehors de Katie, de ses compagnes de dortoir et de Théa, elle n'avait pas eu le temps de développer beaucoup de relations vraiment amicale. Bon, par contre au niveau de ses ennemis, c'était une tout autre histoire. Ombrage Ombrage évoqua leur soit disant « grand retard », et Ambre haussa un sourcil. De quel grand retard elle parlait ? Etait-il vraiment utile de rappeler la note qu'elle avait eut aux BUSE ? Et la jeune femme ne doutait pas un seul instant qu'elle n'était pas la seule à penser qu'il n'y avait pas de grands retards ici. Même si leurs professeurs n'avaient pas tous étaient compétents, chaque élève ici présent avait su palier à leur manque, que ce soit en s'entre-aidant ou en apprenant de leur côté. Et le petit doigt d'Ambre lui laissait penser que ce serait la même chose cette année... Elle évoqua la sécurité et l'absence de rire, ce qui fit légèrement sourire Ambre. La bonne blague, comme si dehors ces risques étaient absents. L'école était censée les préparer à l'extérieur, pas les enfermer dans une petite bulle bien sécurisé où chacun avait encore sa peluche et son biberon. Et il fallait dire qu'ils n'en restaient pas loin même sans cette « absence de risque ». Ca la faisait donc doucement rire. Surtout par les temps qui couraient. Avec ce qu'il s'était passé l'an dernier, avoir une absence de risque était tout bonnement impossible.

Elle écouta donc son petit discours, et à sa dernière phrase, Ambre serra les dents. Il était désormais clair que ce cours ne serait pour elle qu'une perte de temps. Elle retourna à son tableau et la Gryffondor lui jeta un regard noir alors qu'elle avait le dos tourné. La convivialité de notre société... Devait-elle vraiment rappeler ce qu'il s'était passé l'an dernier ? Enfin... Elle espérait au moins que ce qu'il y avait dans ce fichu livre serait utile, sans quoi leur année de DCFM était fichu pour de bon. Et encore, elle avait de la chance, elle n'avait aucun examen cette année. Elle ouvrit donc son livre après avoir mit sa baguette dans la poche de sa cape de sorcier. Dès les premières lignes, elle su que ce livre n'allait pas lui plaire. La lecture n'était pas difficile en soit, ni même les concepts avanacés, qui pouvaient êtres intéressant. Mais pas en cours de DCFM bon sang ! Ne pas utiliser sa baguette pour se défendre était tout bonnement suicidaire. Et l'image sur la page d'à côté l'illustrait parfaitement. Ambre retint un sourire face au paradoxe qu'on leur présentait gaiement, comme une logique imparable alors que l'illustration contre-disait parfaitement le discours. Décidément, la rouge et or se disait qu'elle avait vraiment raison en pensant perdre son temps dans ce cours. Peut-être devrait-elle envisager de faire enlever la matière à son programme ? Mais non, elle ne pouvait pas se le permettre. Elle avait relevé la tête quand à nouveau leur professeur à tous pris la parole pour leur fournir l'explication du texte. Comme s'ils n'étaient pas assez grand pour comprendre. Surtout qu'il s'agissait de choses qu'ils savaient déjà concernant l'explication de l'origine de la magie : ils avaient eut la même en première année. Puis elle parla de méthodes de défenses justifiées. Parce que certaines ne l'étaient pas ? Intéressant... Lorsqu'elle demanda si certains avaient des suggestions à faire, Ambre leva la main.

-C'est plus une question pour être sûre d'avoir bien compris ce... texte.

Elle regarda la femme en rose, puis poursuivit.

-Donc on nous dit en gros de nous laisser nous faire agresser et mourir dans d'atroce souffrance, sans se défendre alors qu'on le pourrait, puisque ce n'est qu'un quiproquo lorsqu'on se fait attaquer ? Vous voulez qu'on finisse comme Diggory ?

Elle savait que l'évocation du jeune homme allait attirer particulièrement l'attention. Mais elle ne s'arrêta pas là, fixant de ses yeux bleus la femme envoyée par le ministère pour les espionner. Puis elle ajouta alors :

-Et vous, vous comptez faire comment pour faire face à la malédiction du poste de Défense Contre les Forces du Mal sinon ?

Car oui, Ambre souhaitait en cet instant plus que tout que la vieille femme à l'allure de crapaud subisse le même sort que tous les autres professeurs à ce poste et s'en aille. De préférence avant la fin de l'année, mais on ne pouvait pas tout avoir. Le sourire de la blonde était particulièrement hypocrite et son ton légèrement enjoué, comme si elle venait de dire une bonne blague, un petit air innocent collé sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + cours de défense contre les forces du mal (ombrage) - (nox rpg) Ven 19 Mai - 17:48

C'est de plus en plus perplexe que Daphné écouta la réponse de son professeur, lui donnant au passage son nom lorsque celle-ci le lui demanda. De toute évidence, les premiers ragots quant à l'horrible personnage qu'elle était n'avait pas été surévalués. Ce cours promettait d'être tout bonnement ennuyant à mourir. Mais la jeune fille n'insista pas, pas pour le moment en tout cas. Elle ne voyait pas ce qu'elle aurait pu ajouter de toute façon à ce que venaient de dire Summers et MacKenzy et même si la réponse du professeur n'était pas du tout satisfaisante aux yeux de la Serpentard, elle ne voyait pas ce qu'elle pouvait dire de plus.
Elle regarda donc la vieille femme faire le tour de la classe sans se départir de cet affreux sourire confiant et retourner à son bureau en leur demandant de lire la page cinq de leur manuel, un manuel que Daphné trouvait d'ailleurs fort révoltant. Elle avait en effet déjà lu le livre, ou du moins essayer de le lire, avant la rentrée. Et elle trouvait sincèrement que même les cours de Binns étaient bien moins... fatiguant à suivre. Elle n'avait pas réussi à se rendre jusqu'à la moitié du livre tellement sa lecture l'avait survoltée. Pourtant, elle se décida tout de même à suivre la consigne et ouvrit son livre à la page demandé, qu'elle se contenta de lire en diagonale simplement pour se remettre en tête le contenu de la page. Et effectivement, la même incrédulité mêlée d'horreur lui revint. Les affrontements entre sorciers, des quiproquos qui pourraient être évités si l'on prenait la peine de réfléchir et de discuter.
Daphné se concentra de toute ses forces pour ne pas lever la main automatiquement en lisant cette ligne et même après lorsque le professeur leur demanda s'ils avaient des questions. Elle ne voulait pas avoir une heure de colle et faire perdre des points à sa maison mais bon sang, elle se demandait sincèrement si cette femme n'était pas folle. Est-ce qu'Ombrage s'imaginait vraiment que Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom accepterait gentimment de discuter avec Potter ou Dumbledore, lorsqu'il entammerait la guerre ? C'était bien difficile de ne pas poser la question à cette vieille pie. Mais Daphné y parvint sans trop de mal, grâce à MacKenzy en particulier qui leva la main à sa place. Certes, la Serpentard ne supportait pas le moins du monde cette idiote de Gryffondor mais en cet instant précis elle lui fut fort reconnaissante de prendre la parole pour demander la même chose que pensait Daphné, à peu de chose près, évitant ainsi une retenue à la brune. Ce qui ne serait sans doute pas le cas pour MacKenzy. En gros, non seulement elle posait la bonne question et en plus elle allait avoir une retenue, rien n'aurait pu faire plus plaisir à Daphné.
D'ailleurs la Serpentard s'étrangla presque en s'empêchant de rire quand MacKenzy demanda, le plus innocemment du monde, comment Ombrage contait échapper à la malédiction qui planait sur le poste de professeur de Défense contre les Forces du Mal.

« Sans doute en discutant gentiment avec le destin, proposa Daphné à voix basse avant de ricaner. Elle devrait aller demander conseils à Trelawney... »

Seul son voisin pu l'entendre mais s'était déjà suffisent, si Ombrage l'avait entendu, elle aurait surement écopée d'une bonne semaine de retenue, dans le meilleur des cas. Il ne restait donc plus qu'à attendre patiemment la réaction du professeur. Coinçant sa lèvre inférieure entre ses dents pour ne pas éclater de rire, Daphné se demanda si le crapaud sur pattes allait enfin perdre son insupportable sourire car elle rêvait de le lui faire ravaler.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + cours de défense contre les forces du mal (ombrage) - (nox rpg) Ven 19 Mai - 17:48

Théodore n'appréciait pas particulièrement les cours de Défense Contre les Forces du Mal, pourtant, comme dans toutes les autres matières, il s'en sortait admirablement bien. Bon, pas aussi bien que Potter, c'était évident, mais autrement, il se débrouillait plutôt bien. C'est ainsi qu'il se dirigea au cours après avoir mangé, pas plus enthousiaste que ça. Il suivait un groupe d'élève de Serpentard se rendant au même cours, de loin, tandis que d'autre élèves s'y acheminaient tranquillement. Lui marchait seul, sans personne à ses côtés. Daphné y étant allée en compagnie de Pansy, et le jeune homme n'appréciant pas particulièrement la brune, il n'avait pas voulu s'imposer. Il entra tranquillement dans la salle de cours et retint une grimace en voyant la décoration. Il ferma juste un court instant les yeux, seul signe visible du dégoût qu'il éprouvait déjà pour la salle, désirant fortement avoir imaginé cette décoration. Mais lorsqu'il les rouvrit, il constata que ce n'était pas le cas. Voilà qui promettait.

Il se posa à côté de Daphné finalement, et le cours débuta peu de temps après. Ombrage leur expliqua les principes du cours, et Théodore, qui n'était pas vraiment du genre belliqueux se contenta d'écouter et d'obéir vaguement à ce que demandait leur nouvelle professeur de Défense Contre les Forces du Mal, malgré le profond dégoût qu'il commençait à éprouver pour la femme crapaud. Son discours fit d'ailleurs rire intérieurement Théodore, bien qu'aucune perturbation ne soit visible, et il ne fut pas surpris en voyant des mains se lever quasiment immédiatement après le petit discours de la rose en chef. Il écouta Daphné, comprenant parfaitement ce qu'elle ressentait en cet instant. Il savait à quel point elle était attachée à la pratique de la magie, mais s'opposer à un professeur n'était que rarement le bon choix à faire.

Elle ne fut néanmoins pas la seule à protester, car un Serdaigle et une Gryffondor firent de même. La blonde fut celle qui protesta le plus vivement, possédant apparemment un caractère assez emporté correspondant bien à la maison dans laquelle elle était. Il ne suivit que vaguement la réponse qu'apporta le professeur, mais ce qu'il entendit suffit à confirmer sa pensée. Cette année, il étudierait seul la Défense Contre les Forces du Mal. Comme la plupart des étudiants ici présent sans doute. Il sorti donc son livre tranquillement, sans trop se soucier du reste. Il savait parfaitement ce que contenait l'ouvrage, qu'il avait fini très rapidement avant de passer à autre chose au cours de ses vacances. Ce qu'il faisait tous les ans d'ailleurs. Et il savait donc que ce livre ne lui apprendrait pas grand chose. Il l'ouvrit à la page demandée par la professeur et ne lu même pas ce qu'il y avait, le sachant déjà. Il se pencha néanmoins sur l'ouvrage, sans un mot pour faire croire qu'il lisait, et releva la tête dans les derniers, son esprit plongé tout à fait ailleurs. Sur le livre de métamorphose restait sur sa table de chevet notamment et qui parlait des animagus. Bien sûr il avait déjà lu un tas de documentation à ce sujet, mais c'était tellement intéressant que dès que quelque chose de nouveau se présentait à lui à ce sujet il ne pouvait s'empêcher de plonger dedans. Il n'avait d'ailleurs qu'une hâte, que les cours se finisse pour pouvoir continuer sa lecture.

A nouveau, la tête de crapaud pris la parole afin d'expliquer cette première page. C'était d'un intérêt... Digne d'une mouche se cognant contre une vitre sans comprendre pourquoi elle ne pouvait sortir de la pièce. La tête appuyée sur la paume de sa main, il tourna son regard vers la blonde qui prenait à nouveau la parole. A croire qu'elle cherchait à s'attirer les foudres de leur nouvelle professeur. Mais bon, grand bien lui fasse. Le brun eut un très léger sourire à peine perceptible à la remarque de Daphné, dit sur un ton si faible qu'il était le seul à avoir pu l'entendre.

Voilà un cours qui commençait bien en tout cas. Il ne lui restait plus qu'à attendre qu'il passe.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + cours de défense contre les forces du mal (ombrage) - (nox rpg) Ven 19 Mai - 17:48

Que dire de cette journée ? Lassante ! Voila le terme qui définissait cette première journée de cours au combien longue et fatigante. Entre les professeurs qui ne parlait que des BUSE et les autres qui se la jouaient sévère en entrant directement dans le programme Drago ne savait plus ou il en était. C'est donc avec une exaspération immense qu'il se rendait vers la salle de Défense Contre les Forces du Mal, en avançant il se rappelait le discours de cette professeurs tout embaumé de rose, un vrai supplice...

Puis sur le chemin il croisa Dumbledore, ce dernier lui parlât durant un temps interminable. Comment était tes vacances Drago ? Est tu heureux d'être retourner a Poudlard ? Que pense tu de cette rumeur sur le retour de Tu-Sais-Qui ? Autant de question lassante que d'autres qui pouvait parfois mettre Drago mal a l'aise, surtout quand celle-ci portait sur le retour de Vous-Savez-Qui, mais Drago s’efforçait de lui répondre et en profitait également pour arriver en retard au cours de Défense contre les Forces du Mal, personne ne lui reprocherait d'avoir était retenue par le Directeur de cette école. Puis une fois les questions finit se fut Drago qui posa des questions a Dumbledore afin de gagnait encore un peu de temps, cette entrevue que Drago voulait terminer rapidement lui parut soudain l'occasion pour arrivait en retard. Puis après un bon moment de bavardage le professeur Dumbledore se retira prétextant qu'il avait un important rendez-vous avec le Ministère de la Magie. Drago reprit donc le chemin de la salle de classe, heureux d'avoir gagner un temps de retard.

Une fois arrivé devant la salle il poussa la porte, s'avança a travers les rangées de tables sans même adresser un regard aux autres élèves présent et se présenta devant le Professeur en utilisant un ton des plus magnanimes.

- Bonjour Professeur Ombrage, excuser moi de mon retard mais j'ai hélas était retenus par le Professeur Dumbledore, il voulait absolument me demander deux ou trois choses, je lui ait pourtant dit que je n'avais guère le temps et qu'arrivait en retard a votre cours serait un manque de respect à votre égard mais hélas il a insister...

Une fois ce discours effectuée, il adressa un sourire « bienveillant » au professeur et il partit s'asseoir dans le fond de la classe, il regardait maintenant la professeur de lui et il remarqua une chose indéniable, elle ressemblait a un bonbon, elle ne portait que des vêtements rose et cotonneux, un sac de chamallow a elle seule...

Puis il comprit bien assez vite que la baguette magique était exclu dans ce cours, Drago se demanda donc a quoi servait ce cours. A croire que cette matière allait être fait que de parchemins et d'encre, pathétique... Comment pouvez ont apprendre un sort en écrivant la formule sur un bout de papier et non en s'exerçant ? Cette école frôlait le ridicule, Drago se demanda combien de temps encore il allait rester éveillé tellement le cours lui paraissait ennuyeux et pittoresque.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + cours de défense contre les forces du mal (ombrage) - (nox rpg) Ven 19 Mai - 17:49

Dolores espérait que des mains se lèveraient de la part des élèves les plus studieux. Elle pensait qu’il y avait tout de même un ou deux élèves non étroits d’esprit qui seraient capables de comprendre et de penser de la même manière que Wilbert Eskivdur. Quelques mains se levaient puis s’abaissaient, par simple hésitation et le rose bonbon eut l’impression que certains étudiants n’étaient pas sûrs d’eux. Toutefois, c’était compréhensible. L’enseignement apporté les années passées avaient du les perturber, menant alors à un dysfonctionnement de leurs aptitudes à mieux réfléchir et à ne pas lâcher leur idée au bout de quelques instants. Seule une main resta levée vers le plafond, une main qui n’avait pas l’intention de se retirer, qui allait restée tendue tant qu’elle n’aurait pas obtenue l’attention du rose bonbon. Dolores soupira légèrement en observant le manque de volonté des autres et attendit un instant avant d’interroger miss MacKenzy. Cette fille avait l’air d’avoir un caractère borné et irrespectueux digne des Gryffondor et la façon dont elle avait réagi toute à l’heure le prouvait. Ne percevant aucune autre main levée, elle ne put l’ignorer plus longtemps et lui accorda le droit à la parole.

« - Oui, très chère ? »

Apparemment, elle ne comptait pas faire de suggestions quant à la suite de ce cours mais désirait poser une question afin d’être sûre d’avoir compris le texte. Elle devait sûrement faire allusion au fait que la magie n’était pas conseillée pour se défendre et Dolores eut raison de le croire lorsqu’elle entendit les questions de la jeune fille. Elle ne mâchait pas ses mots et il fallait croire que la courtoisie était trop demandée pour cette blondine. Si elle avait prit le temps de mieux lire son livre, elle n’aurait pas eu à poser ces questions inutiles. Dolores leur avait pourtant bien expliqué qu’ils apprendraient des choses théoriques qui seraient encore plus efficaces que la pratique, pour se défendre. Décidée à ne pas perdre son sourire pour une petite perte de temps, elle répondit tout de même avec une fausse amabilité.

« - Non, non, non, miss MacKenzy. Je vous le répète, nous apprendrons des manières de se défendre contre les agressions de façon sécurisée autant pour vous que pour votre prochain. Je tiens à vous rappeler que la mort de Monsieur Diggory n’a été qu’un tragique accident et que même la magie n’a guère pu empêcher ce malheureux imprévu. Quoi qu’il en soit, je ne crois pas que vous remémorer de cet évènement soit la meilleure chose pour vous enseigner quoi que ce soit. Je déclare ce sujet là, clos et je ne tiens pas à récidiver ces deux points d’avantage. »

Seulement, la Gryffondor ne s’en arrêta pas là et ne put s’empêcher de délier sa langue pour lancer une réplique qui n’avait strictement pas sa place dans ce cours. Ce genre d’étudiants était agaçant et c’est pour cela qu’une meilleure discipline devait être mise en place à Poudlard. A l’école, on se contente d’écouter et d’approuver les paroles du professeur et non de le contredire à tout bout de champs. En aucun cas, un quelconque élève ne devait se sentir supérieure à un adulte, c’était tout à fait inacceptable.

« - Je vous conseille de surveiller vos propos, Miss MacKenzy. Il serait fort regrettable d’alléger le sablier de votre maison ou bien de venir en retenue pour une puérile impertinence. » Dit-elle sur un ton un peu sec, mais toujours enfantin.

Au passage, elle entendit un ricanement provenant du troisième rang ou quatrième rang mais elle ne put identifier l’auteur de ce bruitage parasite. Elle se promit cependant de ne pas hésiter à leur faire part de son agacement si ce bruit devait se réitérer. Elle retourna auprès de son bureau et saisit son manuel scolaire avant de feuilleter de nouveau les pages suivantes. Visiblement, il y avait aussi quelques notions de sortilèges à leur apprendre mais cela, elle le ferait lors des prochains cours. Bien évidemment, il s’agissait simplement de leur apprendre la formule, l’utilité et l’effet de ces sorts de défense et de protection. Il n’était pas question de travail pratique. Le calme s’installa de nouveau lorsqu’une porte fut frappée par quelques petits coups avant de s’ouvrir complètement. Un jeune homme à la chevelure blonde marcha droit dans la salle de classe avec une certaine prestance que l’on retrouvait dans les nobles familles. Avec un sourire, Dolores fixa son blason aux couleurs vertes et argent et attendit qu’il ne présente ses excuses pour son retard. Dumbledore semblait avoir encore frappé puisqu’il s’était permit de retenir un élève alors qu’il devait se rendre en cours. Et c’est donc cela que l’on avait décidé de nommer directeur ? Un directeur ne peut engager une conversation avec un élève durant les heures de cours ; il ne faisait aucun doute que sa folie l’emportait petit à petit. Un problème à remédier au plus vite.

« - Bonjour monsieur Malefoy. Je vous en prie, asseyez-vous donc. Je tâcherais d’aller porter deux ou trois mots au professeur Dumbledore quant au fait que les élèves se doivent être ponctuels aux cours et qu’il ne peut se permettre de les retarder pour des choses futiles, quel que ce soit son statut. »

Elle se rassit sur la chaise de son bureau et à l’aide de sa baguette, sortit un calepin de nulle part. Il s’agissait de son carnet de rapport à faire à Cornelius Fudge, son bien aimé Ministre à qui elle faisait part des choses déplaisantes à Poudlard. Sur l’une des pages, un endroit était consacré à Albus Dumbledore et elle griffonna quelque chose du genre : « - Se permet…d’attarder…inutilement… un élève…alors que celui-ci…se doit d’aller…en cours. » Elle releva les yeux vers ses élèves et les regarda tous un par un. Oui, il valait mieux toucher un mot au ministre à propos de ce qu’il venait de se passer. Elle tourna la page et murmura faiblement tout en inscrivant ;
« - Les… élèves sont…certains…que la baguette…est un moyen…de se défendre. Influence de l’enseignement apporté…par les collègues du directeur…Dumbledore. »
Elle se releva ensuite de sa chaise et sourit de nouveau à l’ensemble de sa classe.

« - Bien. Je voudrais vous demander à tous, si vous le voulez bien, des moyens de se défendre sans avoir recours à la magie, par extension, à la baguette ? »

Par la suite, elle leur ferait lire le prochain paragraphe.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + cours de défense contre les forces du mal (ombrage) - (nox rpg) Ven 19 Mai - 17:49

Une légère déception gagna Daphné lorsqu'Ambre n'eut pas la retenue qu'elle méritait. Peut-être qu'Ombrage avait conscience de l'immense blague que représentait son cours, finalement. Dans ce cas, pourquoi insistait-elle tant à leur faire perdre leur temps ? Le Ministère, sans doute. Son père ne lui avait rien dit à ce sujet puisque cela ne concernait pas son département et que même si lui et Fudge étaient en bons termes, il n'avait aucune raison de se mêler des affaires des autres départements. Cependant, la jeune fille imaginait assez bien ce que cette bonne femme était venue faire ici et son cours en était la parfaite illustration. Elle cherchait juste à leur faire perdre du temps, à leur empêcher de pratiquer la magie. A quoi s'attendaient-ils ? Qu'une sorte d'armée se forme au sein de l'école ? Quelle bande d'idiots.
Alors que Daphné pestait tranquillement contre le Ministère et que le professeur reprenait place à son bureau, la porte s'ouvrit et Drago entra, traversant la salle de classe sans accorder un regard à personne, marchant la tête haute, de son pas fier. Les yeux de la jeune fille se perdirent immédiatement dans la contemplation de celui qu'elle aimait. Il donna son excuse pour son retard à Ombrage et celle-ci devait être satisfaisante car le sourire insupportable s'agrandit et elle répondit à Drago, l'autorisant à aller s'asseoir, ce qu'il fit sans se départir de ses grands airs. Cela devait sembler agaçant à bon nombre d'élèves dans cette école mais ça faisait partie de lui alors...
Quand il fut installé, Ombrage reprit son cours. En leur posant une nouvelle question. Décidément, cette bonne femme leur tendait le bâton pour se faire battre. Elle osait demander à une classe remplie de jeunes sorciers dont les moins tolérants étaient présents, un moyen de se défendre sans utiliser la magie... Déjà que Daphné était au bord de la crise de nerfs depuis le début du cours, cette question n'arrangea rien. Et puisque tout le monde s'attendrait sans doute à une réaction de la part de ses intolérants Seperpentard, c'était l'occasion parfaite pour la jeune fille de s'exprimer. Une moue dégoutée s'installa sur ses traits fins et elle demanda, omettant de lever la main :

« Nous demandez-vous de nous comporter comme des moldus, professeur ? Vous nous demandez de nous taper dessus ? »

Elle insista sur le mot « moldu » de manière a laisser entendre tout le mépris qu'elle pouvait ressentir à cette idée. Qu'imaginait donc cette femme ? Que des sorciers allaient se mettre à se taper dessus comme le faisait ces pauvres idiots de moldus ? Ils n'étaient pas des animaux, bon sang ! Se battre, franchement ? Et si elle pensait encore à une discussion réfléchit, ou pire, à la fuite, elle allait avoir de belles surprises. Car si Daphné représentait pour l'instant le côté supérieur des sorciers, justifiant l'utilisation de la Magie plutôt que de la force physique, elle ne doutait pas que d'autres personnes dans la classe -dont MacKenzy sans doute- allaient se faire une joie de lui expliquer que ni la fuite ni la discussion n'offraient un bon moyen de se défendre.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + cours de défense contre les forces du mal (ombrage) - (nox rpg) Ven 19 Mai - 17:49

Une légère déception gagna Daphné lorsqu'Ambre n'eut pas la retenue qu'elle méritait. Peut-être qu'Ombrage avait conscience de l'immense blague que représentait son cours, finalement. Dans ce cas, pourquoi insistait-elle tant à leur faire perdre leur temps ? Le Ministère, sans doute. Son père ne lui avait rien dit à ce sujet puisque cela ne concernait pas son département et que même si lui et Fudge étaient en bons termes, il n'avait aucune raison de se mêler des affaires des autres départements. Cependant, la jeune fille imaginait assez bien ce que cette bonne femme était venue faire ici et son cours en était la parfaite illustration. Elle cherchait juste à leur faire perdre du temps, à leur empêcher de pratiquer la magie. A quoi s'attendaient-ils ? Qu'une sorte d'armée se forme au sein de l'école ? Quelle bande d'idiots.
Alors que Daphné pestait tranquillement contre le Ministère et que le professeur reprenait place à son bureau, la porte s'ouvrit et Drago entra, traversant la salle de classe sans accorder un regard à personne, marchant la tête haute, de son pas fier. Les yeux de la jeune fille se perdirent immédiatement dans la contemplation de celui qu'elle aimait. Il donna son excuse pour son retard à Ombrage et celle-ci devait être satisfaisante car le sourire insupportable s'agrandit et elle répondit à Drago, l'autorisant à aller s'asseoir, ce qu'il fit sans se départir de ses grands airs. Cela devait sembler agaçant à bon nombre d'élèves dans cette école mais ça faisait partie de lui alors...
Quand il fut installé, Ombrage reprit son cours. En leur posant une nouvelle question. Décidément, cette bonne femme leur tendait le bâton pour se faire battre. Elle osait demander à une classe remplie de jeunes sorciers dont les moins tolérants étaient présents, un moyen de se défendre sans utiliser la magie... Déjà que Daphné était au bord de la crise de nerfs depuis le début du cours, cette question n'arrangea rien. Et puisque tout le monde s'attendrait sans doute à une réaction de la part de ses intolérants Seperpentard, c'était l'occasion parfaite pour la jeune fille de s'exprimer. Une moue dégoutée s'installa sur ses traits fins et elle demanda, omettant de lever la main :

« Nous demandez-vous de nous comporter comme des moldus, professeur ? Vous nous demandez de nous taper dessus ? »

Elle insista sur le mot « moldu » de manière a laisser entendre tout le mépris qu'elle pouvait ressentir à cette idée. Qu'imaginait donc cette femme ? Que des sorciers allaient se mettre à se taper dessus comme le faisait ces pauvres idiots de moldus ? Ils n'étaient pas des animaux, bon sang ! Se battre, franchement ? Et si elle pensait encore à une discussion réfléchit, ou pire, à la fuite, elle allait avoir de belles surprises. Car si Daphné représentait pour l'instant le côté supérieur des sorciers, justifiant l'utilisation de la Magie plutôt que de la force physique, elle ne doutait pas que d'autres personnes dans la classe -dont MacKenzy sans doute- allaient se faire une joie de lui expliquer que ni la fuite ni la discussion n'offraient un bon moyen de se défendre.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + cours de défense contre les forces du mal (ombrage) - (nox rpg) Ven 19 Mai - 17:49

Une nouvelle fois, les élèves montraient leur ignorance. Aucun d’eux ne leva la main et cela confirma à Dolores le fait que ces enfants ne savaient se défendre que par la violence magique. C’était très décevant de leur part mais on ne pouvait leur en vouloir. Tout ce qu’elle espérait, c’était que MacKenzy n’intervienne pas une fois de plus de façon inutile et désobligeante. Si elle désirait devenir un phénomène de foire en se faisant remarquer ainsi, elle prenait les mêmes traces que Potter annonçant le faux retour de Vous-Savez-Qui. Au plus grand soulagement du rose bonbon, une voix familière en provenance de la bouche de la nommée Greengrass se fit entendre. Bien que ce ne soit pas très poli de sa part, Dolores fut tout de même apaisée que ce soit elle qui prenne la parole. La pauvre petite se demandait s’il allait apprendre à agir comme des moldus, autrement dit, en usant des poings. Sur son visage, on lisait un certain dégoût pour ce qui était de la communauté non magique et Ombrage ne put que compatir avec cette enfant. Elle aussi, détestait tout ce qui provenait de cet infâme sang bien qu’elle était dans l’obligation de le cacher au travail. Depuis toute petite, elle avait toujours été fière de son ascendance pure et lorsqu’elle pouvait éviter de parler à un sang de bourbe, elle le faisait. Néanmoins, les temps étaient bien trop pacifiques pour pouvoir mettre en place une certaine discrimination. Peut être dans quelques années. Le crapaud lui sourit et voulut lui répondre mais elle fut interrompue par une intervention indésirable de cette abominable Gryffondor qui semblait avoir la fâcheuse habitude d’interrompre les gens et peut être de fourrer son nez un peu trop loin. Le sourire de la rose s’effaça tandis que ses traits devinrent plus durs, renforçant pour la première fois son air de vieille mégère. Elle n’appréciait pas du tout cette fille mais après tout, dans une école pareille, il fallait s’attendre à des rebelles en carton de ce genre. Ce qui était agaçant chez les Gryffondor, c’était cette solidarité qui pouvait conduire à la destruction de la tranquillité du cours. Cette fille enquiquineuse paraissait être de mèche avec Potter et il fallait lui clouer le bec une bonne fois pour toute en lui montrant la vérité du mensonge, en l’éduquant d’une meilleure manière qui soit.

« - Assez ! » hurla Dolores d’une voix très aiguë, à en percer les tympans.

Son ton avait été si puissant qu’il était le parfait contraste de sa voix habituellement enfantine et doucereuse. Elle montra son irritation et pour une fois, elle était encore plus effrayante qu’on aurait pu le croire. Mais rapidement, elle reprit son sourire en pensant à ce qu’elle réserverait à cette indésirable. Elle le regretterait.

« - Je vous croyais plus réfléchie, miss MacKenzy. Votre insolence et votre impertinence coûteront huit points à Gryffondor. Par ailleurs, je pense qu’une bonne retenue vous permettra de vous tenir avec bienséance, les prochaines fois. Approchez, ma chère. » Reprit-elle calmement.

Elle se rassit de nouveau sur son bureau et prit un parchemin rose sur lequel elle inscrivit quelques mots à l’aide d’une de ses plumes. La rouge et or attendait patiemment devant son bureau alors qu’elle scella le parchemin grâce à un coup de baguette. Personne ne pourrait le lire à part son destinataire. Sourire large aux lèvres, elle fixait la blondine de ses petits yeux bleus et lui dit d’un ton théâtrale et enjouée :

« - Veuillez porter ceci au professeur McGonagall, vous voulez bien, miss MacKenzy ? Oh et au passage ; ne vous étonnez pas que vos parents soient très vite au courant de la situation. Je suppose qu’ils seront très satisfaits de savoir que leur enfant préfère débiter de futiles sottises plutôt que de se concentrer sur le cours comme chaque étudiant ici présent. Nous nous reverrons, ce soir donc. » Puis elle laissa échapper un rictus, soulignant plus encore son excitation et son contentement.
Spoiler:


En somme ; Ambre MacKenzy était exclue de cours aujourd’hui. Cette impitoyable adolescente n’avait eu ce qu’elle méritait pour avoir débiter de telles sottises lors d’un cours enrichissant et sérieux. Elle devrait donc se débrouiller pour obtenir les questions du devoir et les effectuer pour le prochain cours. Le fait que cette retenue soit valable pour tous les jours de cette semaine ne permettrait pas à la petite d’assister aux sélections de Quidditch. Dolores ignorait si cette demoiselle aimait ce sport mais si c’était le cas, alors elle serait déçue. Et cette déception ne pourrait que rendre le crapaud rayonnant de joie. Tandis que l’élève punie se dirigea vers la porte d’entrée, le bonbon sortit son carnet à rapport. Elle griffonna en haut à droite le nom de la blondine et y inscrivit : « - Elément… perturbateur méritant…une dose de… discipline. » Puis, elle se souvint de la question de miss Greengrass et profita de l’occasion pour ajouter quelque chose à la page précédente. « - Les élèves… sont.. Corrompus… par l’idée de… la violence physique. » Soupirant d’apaisement, la sorcière se leva de sa chaise et sourit à l’ensemble de sa classe. Sans MacKenzy, son cours serait moins bouleversé et si un autre étudiant osait prendre la relève, il en subirait les conséquences. Comme si rien ne s’était passé depuis, l’enseignante observa la Serpentard qui avait posé une question sur les pratiques de défense.

« - Pour répondre à vos interrogations, miss Greengrass, les moldus, lorsqu’ils sont en plein conflit, ont tendance à faire usage de méthodes illicites comme ce qu’ils appellent les « armes à feux » ou les « armes blanches ». Vous auriez dû remarquer le fait que j’insiste depuis le début du cours sur la sécurité et l’absence de risques. Le ministère ne prendrait jamais le risque de mettre vos vies si chères en danger donc rassurez-vous, vous n’aurez pas à vous blesser. Mais il faut avouer que même les moldus les plus réfléchis emploient de bons moyens de défense. »

Elle espérait que les élèves en avait finit avec les idées farfelues de violence puisque cela faisait trois fois qu’elle répétait la même chose sur la sécurité des enfants. Pour le moment, elle faisait preuve de mansuétude mais pour la suite, ce ne serait plus possible. Trop d’indulgence n’était pas bon pour un professeur qui avait pour rôle de montrer son autorité à ses élèves attentifs. Dolores patienta quelques moments en espérant voir des mains se lever et proposer des suggestions intéressantes mais elle fut une nouvelle fois déçue par ce manque de volonté et de savoir. Décidément, elle devrait tout leur apprendre de A à Z.

« - Il y a plusieurs manières de se défendre sans faire usage de sa baguette magique. La défense principale que le Ministère approuve entièrement est l’art de la négociation. Certains pourraient prendre cela à la légère, comme une simple discussion qui n’en vaut pas la peine mais détrompez vous ! Il n’est guère facile de négocier en fonction de l’adversaire en question. Il faut pour cela connaître des notions de communication et des stratégies psychologiques bien fines. Connaissez-vous certaines de ces notions ? Je tiens à préciser que je ne tolèrerais plus la moindre divergence ou mépris à l'égard de ce sujet utile et primordial. »

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + cours de défense contre les forces du mal (ombrage) - (nox rpg) Ven 19 Mai - 17:49

Bon cette fois il n'y avait plus de doutes possible,cette année aller être aussi ennuyante qu'il n'en avait eu l'impression depuis le discours du professeur et il était a craindre que les autres matières ne soient meilleure si le ministère était décidé a se mêler des affaires de l'école.En revanche il ne put que constater que l'élève de Gryffondor ne manquer pas de culot de tenir tête au professeur de cette manière en parlant même de chose que le ministère avait tout fait pour étouffer mais en ce qui le concerner,le ministère n'avait qu'a donner cette version au père de Cédric car tout comme Ambre,il n'était pas prêt d'oublier le spectacle horrible quand Harry était réapparu devant tout le monde en pleurant sur le cadavre de Cédric Diggory hors lui aussi savait que ce n'était pas un accident car contrairement au ministère,il était convaincu que Harry avait dit la vérité.Il comprit aussitôt pourquoi Ambre était révolté devant les paroles offensante du professeur car lui même trouver l'attitude d'Ombrage particulièrement insupportable et bien qu'il c'était montré poli au début,il n'était plus du tout d'humeur a prendre des pinces pour dire son point de vue.
"Selon vous Cédric Diggory est mort pendant un accident mais qu'en est il de Bartemius Croupton?Vous allez aussi nous faire croire qu'un sorcier du ministère a put disparaitre dans un accident alors que vous savez qu'un mangemort était présent a Poudlard?Les membres du ministère ne parviennent pas a se protéger alors comment pourriez vous nous protéger avec vos belles paroles.Admettons que Voldemort ne soit pas de retour mais il reste des mangemorts en liberté et ils utiliserons leurs baguettes avant la parole mais a vous entendre il vaut mieux qu'on ce fasse tuer avant de se défendre c'est ca?"
Si le ministere ne voulait pas croire au retour de Voldemort,il ne pouvait pas nier le fait qu'il y avait bien eu un mangemort a Poudlard qui avait reussi a tromper tout le monde et encore moins la disparition d'un de leur membres a moins bien sur que meme ca ils etaient pret a le cacher par pur orgueil ou simplement par peur.Le seul point ou il etait plus ou moins d'accord avec la sorciere,c'etait au sujet des precedants professeurs qui c'etaient succédé car a part LupinLockart c'etait reveler comparable a une blague mais la venue d'Ombrage ressemblait surtout a une blague de trés mauvais gout et tout comme Ambre,il ne pouvait s'empecher de souhaiter qu'il y ai encore une disparition du professeur,rapide si possible mais il ne fallait pas trop rever.En temps normal il aurait ouvert le livre a la page indiquer amis cette fois il n'y toucha même pas mais était plutôt tenté d'y mettre le feu,serrant sa baguette qu'il avait commencé a ressortir même si elle risquait de retourner a sa place quand le professeur allait s'en rendre compte mais pour l'heure il se fichait un peu d'une éventuel punition car il ne trouvait pas ca très cher payé pour dire ce qu'il avait sur le cœur.La question du professeur concernant la deffense sans la magie fut par ailleurs encore plus risible que le reste ce qu'une des élèves de serpentard ne s'empêcha de faire remarquer mais pour une fois il était bien d'accord avec Daphné.En revanche la gryffondor avait payé le prix de ses paroles en gagnant une retenue mais c'etait sans doute nécessaire pour rappeller a ses camarades le danger actuel.
"Eh bien pourquoi ne pas nous faire une démonstration en direct pour que nous comprenions mieux professeur?J'aimerait bien voir comment vous réagiriez si quelqu'un venait vous menacer avec une baguette et qui de tout évidence n'aurait pas eu votre enseignement.Vous utiliseriez des beaux discours comme en ce moment pour vous défendre?les aurors qui accoureraient avec leur baguettes car aprés tout c'est bien ce que font la police moldu avec leur armes?ou alors peut etre la corruption?"
Après tout c'était elle qui disait que l'usage des baguettes n'étaient pas indispensable donc elle n'aurait sans doute aucun mal de prouver ses affirmations en se mettant en situation devant toute une classe.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + cours de défense contre les forces du mal (ombrage) - (nox rpg) Ven 19 Mai - 17:49

Ambre se doutait bien de ce qu'il allait ensuite se passer. Il ne faisait aucun doute qu'Ombrage ne resterait pas sans réaction face à l'affront de la blonde. Voir tout son programme et son cours remis en doute par une adolescente ne devait pas être particulièrement agréable, surtout à trois reprises. Pourtant, Ambre continuait de lui lancer un regard noir, défiant clairement l'autorité de la femme tout en rose. Non, décidément, il était hors de question qu'elle se laisse marcher sur les pieds par cette satanée bonne femme, il ne manquerait plus que ça tient. En tout cas, elle perdit son sourire et cria contre Ambre, faisant sursauter certains élèves qui semblaient avoir perdu l'espoir de la voir laisser tomber son masque de calme. Surtout que sa voix avait été puissante, et particulièrement différente du ton minaudant qu'elle employait d'habitude.

Elle retira huit points à Gryffondor puis dit à Ambre qu'elle aurait une retenue. La jeune femme fulminait, mais ne pouvait rien faire contre l'autorité du vieux crapaud. Ambre dû aussi s'approcher alors que la bonne femme sortait un parchemin rose de son bureau, sans doute pour lui donner son ordre de retenue. Quelle chance elle avait... Elle serra les dents et attendit jusqu'au moment où Ombrage lui tendit le document, scellé, lui donnant quelques instructions et parlant de ses parents. Le sang d'Ambre se glaça littéralement dans ses veines. Elle n'avait plus donné de nouvelle à ses parents depuis quasiment deux ans, et même si elle ne doutait pas que ses sœurs avaient eut le loisir de jouer les espions... L'idée que les premières nouvelles qu'ils aient en deux soit celle-là ne lui plaisait absolument pas. Elle sentit la colère la gagner à nouveau, mêlé d'une très légère peur, qui ne se traduisit que par le durcissement de ses traits. Elle avait appris à cacher sa situation familiale, mais chaque fois que ses parents étaient évoqués, cette tension au niveau de son visage apparaissait. Elle répondit plutôt sèchement au professeur, sans vraiment le vouloir, bien qu'il était clair désormais qu'Ambre ne pourrait pas la supporter.

-Bien, professeur.

Elle n'avait qu'une envie, c'était faire ravaler son sourire de crapaud baveux à cette vieille peau, alors qu'elle tournait les talons pour quitter la salle, après avoir rapidement repris ses affaire. Elle lança un regard à Daphné au passage, qui semblait se réjouir un peu de la situation. Elle ne perdait rien pour attendre. En cinq ans, c'était la première fois qu'elle se faisait renvoyer d'un cours. Son comportement avait toujours, ou au moins la plupart du temps, était exemplaire et elle n'avait jamais fait vraiment beaucoup de vague. Il était d'ailleurs très probable que ce soit cette aptitude à savoir ne pas dépasser les limites sans pour autant se laisser faire qui lui avaient permis d'obtenir le poste de préfète.

Elle franchit la porte avec dignité et la tête haute malgré tout, et la referma sans la claquer, bien qu'elle n'avait alors que cette envie là. Elle allait devoir maintenant faire face au professeur MacGonagall. C'était un professeur que la jeune femme estimait particulièrement, et aucun doute que ce face à face n'allait pas se faire sans qu'Ambre ne ressente pas la moindre culpabilité. Elle venait tout de même de faire perdre des points à sa maison et avait écopé d'une retenue. Marchant dans les couloirs, elle avait les sourcils froncé, et essayait de ne pas écraser le parchemin rose bonbon entre ses doigts, tandis que son autre poing était tellement serré qu'on pouvait voir la jointure de ses doigts blanchir. Et lorsqu'elle apprit en plus qu'elle ne pourrait pas participer aux sélections de l'équipe de Quidditch... Sa haine envers le crapaud fut à son apogé, sans se douter que dans quelques heures se déroulerait la pire retenue de toute sa vie.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + cours de défense contre les forces du mal (ombrage) - (nox rpg) Ven 19 Mai - 17:50

Comme elle s’y attendait, la totalité des élèves ignoraient les façons de négocier et la manière dont il fallait faire pour être convaincant face à l’ennemi. Mais alors qu’elle fit de nouveau les cents pas devant ses élèves, une voix s’éleva sans en avoir eu la permission. Dolores était agacée par ces comportements irrespectueux et elle se demandait comment il était encore possible de garder ces parasites enquiquinants dans une école qui avait un grand potentiel si on les renvoyait de celle-ci. Il s’agissait cette fois d’un élève de Serdaigle et le crapaud fut assez étonné de voir qu’un enfant de la maison de l’intelligence puisse se conduire de la sorte. La réplique du jeune homme irrita encore plus l’enseignante ; était-il stupide ? Les mangemorts en liberté n’iraient jamais s’attaquer à des enfants sans défense, voyons. Ils n’avaient pas que cela à faire, ils devaient déjà échapper à la capture et passer leur temps à trouver des moyens de survivre avec de la nourriture volée par exemple. Et puis, de toute évidence leur maître n’existait plus donc ils n’auraient aucun intérêt à attaquer qui que ce soit. S’ils le faisaient, cela démontrerait d’avantage la réapparition de Vous-Savez-Qui et il serait donc plus intelligent de ne pas agir pour le moment afin que des personnes étroites d’esprit comme le professeur Ombrage agisse comme contre la vérité de Dumbledore. Alex Summers semblait vouloir terminer le travail de miss MacKenzy et c’était une blague de mauvais goût.

« - Votre intervention dérisoire et insolente coûtera 10 points à Serdaigle, monsieur Summers. J’ai pourtant bel et bien déclaré ce sujet clos. Qu’est-ce que vous ne comprenez pas dans le mot « clos » et « absence de risques » ? La baguette est parfaitement inutile dans notre communauté puisque le Ministère a la situation entre ses mains. Le ministère veille toujours à la paix de notre monde et je puis vous assurer qu’aucun danger ne rôde en dehors de cette école. Il y a donc nul intérêt à vouloir se préparer à combattre en duel. » affirma t-elle catégoriquement avec un mélange de froideur et d'amabilité.

Pauvres bleus et bronzes ; ils allaient voir leur sablier s’alléger à cause d’interventions ridicules. Elle adressa un regard de compassion aux autres disciples de Rowena qui jetaient à présent des regards noirs à Summers. Ils avaient tout à fait raison ; à ce rythme, même les Poufsouffle les rattraperaient. Dolores tourna une page de son manuel et dicta :

« - Maintenant, vous allez recopier l'introduction en haut de la page sept. » ajouta la sorcière sur un ton doux.

Persuader plutôt que contraindre. On définit votre objectif comme l'art et la manière d’exposer vos arguments avec le respect des formes ou bien par la flatterie. La négociation est connue pour ses nombreuses concessions. Les personnes usant cette méthode ont un but précis lors d’une conversation et afin d’arriver à leurs fins, offrent de quoi convaincre le destinataire d’accepter l’échange ou la proposition de l’émetteur. Ce dernier fait parfois recourt à de coups de bluff pour tromper l’ennemi qui n’en voit que du feu sans l’apercevoir réellement. De nos jours, il est préférable d’opter pour le débat plutôt que par la violence d’une baguette magique. En l’occurrence, le Ministère de la Magie possède de quoi instaurer l’entente dans tous les pays et cette entente serait renforcée si chaque sorcier et sorcière cessaient de recourir à des procédés dangereux et source de conflit…


Tandis que les élèves lisaient tout en griffonnant sur leur parchemin, la même voix familière agaçante s’éleva de nouveau, ce qui eut le don de troubler une fois de plus le calme de la salle de classe. Dolores ne prit même pas le temps d’écouter ce qu’il allait lui dire puisqu’elle savait qu’il continuait de débiter des sottises. Il désirait une démonstration en direct ? Comme si elle avait le temps de le faire sachant que les minutes étaient comptées pour son cours. Il était hors de question qu’elle ne gaspille ne serait-ce qu’une minute pour cette infanterie alors qu’elle pourrait, en une minute, leur raconter des choses importantes. Et puis, n’écoutait-il pas ce qu’elle disait ? La façon de réagir contre quelqu’un qui possède une baguette serait bientôt évoquée et apprise. Cet insolent ne pouvait-il pas attendre un peu ? S’il cessait d’intervenir vainement, le cours aurait pu avancer et Dolores leur aurait sûrement expliqué comment il fallait procéder.

« - Mr Summers, je pense qu’il n’est pas nécessaire d’aggraver votre cas d’avantage. Et dans ma classe, nous levons la main pour prendre la parole. Si vous me laissiez continuer mon cours, vous n’aurez pas à poser ce genre de questions inutiles et à réfléchir par vous-même. J’espère, de tout cœur, que cela n’est pas trop vous demander. »dit-elle avec un grand sourire.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + cours de défense contre les forces du mal (ombrage) - (nox rpg)



Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

+ cours de défense contre les forces du mal (ombrage) - (nox rpg)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 660 contre 220
» norvig, cours en ligne d'IA
» Lutter contre l'ennui :)
» la vie c'comme les cours d'anglais, y'a trop d'faux amis.
» L'affichage de la carte disparaît en cours de navigation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
killed your light. :: LILANY. ♡ CHRISTELLE. :: ♑ RPs MÉMORABLES-