AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

+ un nouveau professeur ft. ombrage & dumbledore (nox rpg)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: + un nouveau professeur ft. ombrage & dumbledore (nox rpg) Ven 19 Mai - 17:52

Nous étions le 20 août. Dans dix jours, on serait le premier septembre et le Poudlard Express serait de nouveau en marche pour transporter ces joyeux élèves jusqu’au château. Néanmoins, cette année, beaucoup de choses changeraient et on pouvait être certains que tout s’améliorerait. Le puissant ministère avait les choses en main et il gardait quasiment toute la population sous la croyance que Vous-Savez-Qui n’était pas revenu. Oui, après tout, c’était une idée beaucoup trop absurde. Même notre chère Ombrage qui, en ce moment, remplissait un de ses dossiers trouvait cette information fort ridicule. Il y avait un complot derrière tout cela et Cornelius Fudge n’avait pas hésité à lui faire part de ses inquiétudes. Il lui avait dit que Albus Dumbledore, actuel directeur de Poudlard, se préparait à renverser le régime d’aujourd’hui et de prendre le poste de Ministre, un poste qu’il convoitait certainement depuis des années. Oh oui, tout ce qu’il désirait c’était le pouvoir et ensuite, il sombrerait la communauté magique dans la peur et la terreur en leur faisant croire à tous que le plus grand mage noir de tous les temps menaçait chaque sorcier et sorcière, notamment les non impurs. C’était une stratégie vraiment bien élaborée toutefois, le ministère n’était pas aussi stupide pour croire à des choses sans preuve irréfutable. Cela prouvait que ce vieux sénile n’était pas aussi intelligent que cela ; s’il aurait voulu aboutir à un résultat plus que satisfaisant, il aurait fallu apporter cette preuve.

Ce fut donc avec un large sourire que notre rose bonbon finit de signer un grand bout de parchemin à l’allure officielle. Elle se leva doucement de sa chaise en bois de cerisier et soupira d’apaisement. Regardant tout autour d’elle, la présence de ses chats miaulant dans leurs assiettes ne pouvait que la rendre heureuse et tranquille. Cette journée avait été très intéressante, vraiment. En effet, un peu plus tôt dans la matinée, le ministre en personne était venu la voir dans son bureau. Dolores le connaissait depuis leurs études à Poudlard et elle pouvait souvent l’influencer dans ses décisions. Après le mensonge de Dumbledore et de son chouchou, il était dans le devoir de Cornelius de surveiller ce vieux fou pour ne pas qu’il prenne le pouvoir. On lui avait retiré son ordre de merlin ainsi que ses fonctions de président du MagenMagot afin de limiter sa propre influence. Désormais, la réputation de ce grand sorcier était réduite à néant en à peine deux mois. C’était un triste sort pour lui mais pour Dolores, le fait qu’on ne lui fasse plus confiance était bénéfique pour noyer le mensonge avec lui. Cornelius l’avait donc proclamé professeur de défense contre les forces du mal. De cette façon, elle pourrait surveiller Dumbledore pour le compte du Ministère et leur faire un rapport sur toutes les choses étranges qui pouvaient se passer à Poudlard. Effectivement, cette école était la dernière chose qui restait à ce fou. On avait aucun droit sur ce château mais grâce au décret d’éducation numéro vingt-deux établissant que le ministère était chargé de choisir un professeur qualifié si le directeur actuel de l’école n’était pas en mesure de le faire. Voici donc comment Ombrage avait pu obtenir cette nouvelle fonction en une matinée. Fudge lui avait ensuite affirmé qu’il irait envoyer un hibou à Dumbledore pour le prévenir de la situation.

Notre « héroïne » devait donc se rendre dès maintenant au château pour une petite entrevue. Il fallait que le directeur signe quelques papiers d’acceptation mais de toute évidence, il n’avait pas d’autres choix s’il souhaitait rester en accord avec le décret d’éducation numéro vingt deux. Sans trop tarder, le crapaud sortit de son bureau en rangeant bien ses affaires administratives et personnelles dans son petit sac rose. A l’aide d’un sortilège d’extension, il y avait énormément de places. En quelques minutes, elle s’était rendue jusqu’à un des ascenseurs et était sortie de celui-ci au rez-de-chaussée, donc à l’Atrium. Rapidement, elle était sortie en empruntant une cheminée. Les réseaux des cheminées étaient sécurisés et puisqu’elle avait eu la permission d’aller à Poudlard Ombrage pouvait s’y rendre sans souci. Elle sentit une douce chaleur l’embraser puis quelques secondes plus tard, elle apparut dans la cheminée d’une petite pièce. En fait, elle n’était pas si petite mais remplie d’objet ce qui donnait cette impression d’étroitesse. Il devait sans doute s’agir du bureau du directeur. Non loin de la cheminée qui continuait de brûler de ses douces flammes, il y avait un bureau occupée par un vieil homme à la chevelure d’argent, aux lunettes en demi-lune et au nez aquilin. Un sourire naquit sur le beau visage de la rose tandis qu’elle fit un pas en avant. Néanmoins, Dumbledore paraissait ne pas s’être aperçue de sa présence. Comme à chaque fois, elle s’éclaircit la gorge pour se faire entendre.

« - Hum, hum. »

Lorsqu’elle parvint enfin à captiver la présence du directeur, son sourire s’était élargi et elle l’observait gaiement de ses yeux ronds. Même si elle devrait mettre de côté son poste de Sous secrétaire d’Etat, cela l’enchantait de pouvoir espionner ce fou au compte du ministère. Le seul problème, c’était qu’elle détestait les enfants. Mais le salaire passe avant le plaisir, n’est-ce pas ? Et puis, elle ne comptait pas se faire marcher sur les pieds par des gosses inexpérimentés de la vie.

« - Bonjour, professeur Dumbledore. Je crois que le Ministre en personne vous a averti ce matin de ma venue ? » dit-elle sur un ton minaudant.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + un nouveau professeur ft. ombrage & dumbledore (nox rpg) Ven 19 Mai - 17:52

Bientot la rentrée. Et comme a chaque rentrée, il y avait des montagnes de paperasse... Que ce soit les nouveaux élèves, les nés-moldu, les listes de fournitures a modifier, les préfets,... Et si en temps normal, il arrivait a facilement gérer tout ca, cette année était différente. C'était le début d'une guerre tout simplement! Entre les affaires de l'ordre, toute cette affaire d'horcruxes et bien plus encore, c'était la pagaille dans son bureau. Des montagnes de papiers, et les coussins sous ses yeux accompagnant cela. Et pour tout finir en beauté, il y avait le ministère qui semblait vouloir se mêler a son établissement! Entre tous ses papiers il trouva une petite lettre :

Cher Albus Perceval Wulfric Brian Dumbledore,
après plusieurs réunions avec le ministère de l'éducation magique,le ministre en personne et le magenmagot, il a été décidé qu'un membre du ministère sera envoyé a Poudlard! Celle-ci prendra le rôle de professeur de défense contre les forces du mal et aura la responsabilité de--
-- selon les lois-- --par le pouvoir in--
-- décret du 2-- -- selon le jugeme--
-- Cordial-- -- Udge--

Le reste de la lettre... était remplie de confiture de framboise et totalement illisible. Aucun problème vous diriez pour un sorcier de son envergure, manque de chance Félix, le phénix qui habitait les lieux, aimait aussi la confiture et ne s'était pas gêné au papier en mangeant cette confiture... Résultat : il manquait tout simplement une grande partie du papier... Avec un petit sourire Dumbledore regarda Félix qui lui semblait avoir compris qu'il était en faute. Rapidement celui-ci disparus en cendres. Comme si sa biologie était de mèche avec lui. Et oui, meme le plus grands des sorciers a ses petits problèmes. Cela dit, il ne savait pas plus sur cette lettre et ne pouvait qu’espérer que cet imbécile de Fudge avait au moins pris la peine de ramener une personne capable d'enseigner! Ah que du travail... Enplus il ne pouvait que se demander quand cette personne allait arriver alors qu'il rangea la lettre. Le peu d'informations qu'il avait, il devait bien le garder!. Ensuite il pris une autre lettre, intacte celle-ci. C'était encore une lettre de parents anxieux demandant en toute honnête si oui ou non Dumbledore était fou... Très gentiment Dumbledore avait pris la manie de répondre la meme chose,"Ne le sommes-nous pas tous un peu? Mais ma sainteté d'esprit n'est pas d'importance car je peux affirmer avec certitude, que Voldemort est de retour. Et cette fois, il a bien l'intention de gagner la guerre!" Il fut soudainement distrait dans ses pensées par un regorgement. Quelqu'un était entré dans son bureau sans gêne, quelle impolitesse!

« - Bonjour, professeur Dumbledore. Je crois que le Ministre en personne vous a averti ce matin de ma venue ? » dit-elle sur un ton minaudant.

Dolores Ombrage... Dumbledore avait fait connaissance avec elle auparavant... *IMBECILE DE CORNELIUS!*

Dolores...Quelle joie de vous voir, je suppose que c'est bien vous la remplaçante pour mon professeur de défense contre les forces du mal? Effectivement, j'ai été avertis, mais je vous en prie, résumez moi donc encore la situation ?
Puis pourquoi pensez vous être a la hauteur de pouvoir enseigner a Poudlard?
Quelles sont vos idées a propos du cours de défense contre les forces du mal?

Devant lui se tenait une petite femme habillé toute en rose. Grâce a un sourire hypocrite, c'était comme si l'ironie elle meme se tenait devant vous. Car cette femme tant rose, joyeuse et gentille elle se comportait, c'était une véritable hypocrite ! Elle et le ministre étaient a peu pres la principale raison pourquoi tant croient encore que Voldemort n'est pas de retour. Il est clair que Fudge n'a pas envoyé une enseignante, mais une espionne... Mais en aucun cas allait-il laisser une personne non compétente enseigner dans son établissement! Et donc comme chaque professeur, elle avait des questions a répondre!

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + un nouveau professeur ft. ombrage & dumbledore (nox rpg) Ven 19 Mai - 17:52

Personne ne pouvait imaginer quelle joie cela faisait à Ombrage de revenir ici. Elle aurait enfin de quoi pimenter sa vie administrative et prendre le dessus sur Dumbledore au fil du temps. Elle prenait sa mission d’espionnage très à cœur et savait qu’elle obtiendrait prochainement des résultats fort intéressants. Dumbledore était resté assis sur sa chaise comme si la présence de la dame rose n’était finalement pas si importante que cela. Mais ce n’était pas cela qui l’a préoccupait mais plutôt la décoration du bureau. On ne voyait plus tellement les murs puisqu’il y avait une myriade d’objets étranges qui semblaient avoir des utilités très différentes les unes que les autres ainsi qu’un nombre important de livres. De ses deux gros yeux, elle observait chaque objet en les analysant afin de tirer une conclusion sur leur utilisation. Puis son attention se porta sur une grande cage vide. Il y avait juste un gros tas de cendres et Ombrage en conclut que le directeur possédait un phénix. En tout cas, l’endroit était si chargé que l’on se sentait un peu oppressé, limité dans ses actions. Jamais le rose bonbon n’aurait aménagé son bureau d’une façon aussi jonchée de livres et de choses biscornues. Le sien était certes rempli d’assiettes roses mais au moins, il s’agissait d’une très jolie décoration qui mettait joliment à l’aise l’invité.

Dumbledore lui répondit et sa voix calme attira l’attention de la sous secrétaire sur ses lunettes en demi-lune. Il semblait très joyeux de la revoir et très rapidement, il lui posa une série de quatre questions. Rapidement et directement. Elle en fut un peu déconcertée, elle qui était une politicienne, habituée à s’attarder sur des choses futiles avant de se lancer dans le vif du sujet. Mais au moins, elle en aurait vite terminé avec cela. Levant son sac pour le prendre à deux mains, elle l’ouvrit en un petit bruit sec et en sortit une pile de dossiers parfaitement bien rangés. Au dessus de la pile trônait le parchemin officiel que Dumbledore devrait bientôt signer. Elle décida qu’elle lui tendrait ces dossiers au fil de ses réponses. Il y avait tout ; son curriculum vitae, sa lettre de motivation (qui serait aussi semblable que ses arguments oratoires), ses diplômes d’étudiantes à Poudlard et dans son école de spécialisation juridique, son dossier de parcours professionnel où toutes ses compétences et actes effectués était inscrit ainsi que d’autres papiers et certificats mais qui paraîtront sûrement futiles aux yeux du directeur. Agrémentée d’un large sourire, elle se lança d’une voix doucereuse :

« - Pour commencer, après les tragiques et regrettables évènements passés, le Ministère a décidé de réformer et d’améliorer l’éducation des sorciers et des sorcières à Poudlard. L’instruction est une des choses qui préoccupent énormément le Ministre. Il s’agit donc d’un sujet très discutable. »

Ceci était la première partie du résumé de la seconde question ainsi qu’un début de réponse pour la première question. Elle fit une pause tout en marchant devant le bureau et en observant la paperasse qui traînait sur le bureau du sénile.

« - Le décret d’éducation numéro vingt deux stipule que le Ministère est en droit de sélectionner une personne qualifiée pour occuper le poste de professeur en cas d’incapacité du directeur, de l’école concernée, à le faire de son gré. Après réflexion du ministre et de ses conseillers, il a été décidé qu’il serait sage et préférable que je sois cette personne qualifiée à occuper ce poste. J’aurais la responsabilité de mettre régulièrement en ordre l’enseignement de la défense contre les forces du mal pour rattraper cet énorme retard accumulé sur les années précédentes par différents professeurs. Ce changement annuel n’est pas passé inaperçu au ministère et il se trouve que nous pensons qu’il serait temps qu’un enseignant définitif vienne rétablir le niveau d’apprentissage tel qu’il aurait dû être depuis bien longtemps. » Continua t-elle d’une voix haut perchée.

En tant que politicienne, Ombrage était habituée à tenir des discours de tout type et à tourner autour du pot avant d’en arriver à la chose principale. Le « blabla » n’était pas aussi inutile que ce qu’on pouvait penser. Dotée d’une grande loquacité à parler sans s’arrêter, elle poursuivit :

« - En ce qui concerne votre seconde question, l’expertise est quelque chose de primordial pour pouvoir enseigner. Un enseignant qui n’est pas plus que chevronné et qui ne possède pas les qualités requises ne peut voir ses efforts aboutir au succès de ses élèves. Il se trouve que je suis une experte en défense contre les forces du mal. Vous pourrez y trouver dans ces dossiers de quoi prouver mes résultats optimaux dans différentes matières enseignées auparavant en ce lieu historique. » Affirma t-elle d’un ton assuré, légèrement hautain.

Elle tria rapidement ses papiers et tendit les dossiers contenant ses diplômes de collège et d’école supérieure. Toujours lui adressant un grand sourire faussement aimable, elle reprit la parole en même temps que sa marche. Lorsqu’elle parlait, elle effectuait des gestes de main qui avaient pour but d’insister sur la véracité des choses. Elle avait beau être une petite femme, Dumbledore ne l’effrayait pas plus que ça et de toute manière, son autorité sur l’école grandirait bientôt alors que le pouvoir de ce fou faiblirait. Peut être même qu’elle finirait par le remplacer ? D’une voix théâtrale, elle fit de nouveau entendre sa voix douce :

« - Ensuite, pour être professeur, il faut disposer de qualités humaines comme la patience, la disponibilité, la polyvalence, le sérieux ainsi que le don de ses connaissances. Il y a également des qualités de communication à ne pas négliger pour maintenir des relations positives, que ce soit envers les élèves ou envers les autres enseignants. Vous retrouverez dans un autre dossier, mon parcours professionnel au ministère et vous saurez que les postes que j’ai occupés nécessitent ces qualités. Il faut savoir assurer un bon transfert des connaissances surtout lorsqu’il s’agit d’informations purement théoriques. Le professeur est un évaluateur et c’est donc pour cela que je saurais rester vigilante quant à l’évolution des résultats d’un élève. En cas de lacunes, l’élève doit avoir le soutien de son instructeur et pouvoir bénéficier de toute son aide. D’où, mon engagement à une totale disponibilité auprès de ces étudiants. Il faut être à l’écoute de ces jeunes enfants mais savoir également remettre en cause leurs idées et analyser la situation pour pouvoir la gérer puis l’améliorer. »

Dolores semblait bien sûre d’elle et ce fut donc sans gène qu’elle confia au directeur d’autres dossiers tandis qu’elle parlait.

« - La compréhension d’un cours est une chose très importante et je pense être à la hauteur du poste que l’on m’a confié en étant exigeante. La réussite prime pour le bien des élèves et pour cela, il faut intéressé les concernés aux cours par une certaine exigence et la compréhension qui font partis de mes aptitudes. » Finit-elle sa réponse à la troisième question avec un sourire.

Le crapaud se frotta les mains doucement comme signe de satisfaction et continua de fixer quelques étagères du bureau avec curiosité. Cette petite pause devait lui permettre de reprendre un peu de souffle et de laisser le temps au directeur d’encaisser toutes ces paroles.

« - En ce qui concerne votre dernière question, j’estime que le savoir ancien qui concerne la magie doit être transmettre à la nouvelle génération d’une manière mieux structurée et en toute légalité conformément aux principes et aux volontés du Ministère. Je ne puis me permettre de dévaloriser l’enseignement apporté en cette matière, il y a bien des années mais je peux vous dire que les méthodes employées jadis ne sont plus celles qu’approuvent désormais le Ministère. Je pense donc que des connaissances théoriques et bien approfondies constitueraient un apprentissage nécessaire à tous les élèves de ce château. J’ai déjà analysé et discuté à propos du tout nouveau programme établi pour les cours de défense contre les forces du mal, et ce programme a été approuvé entièrement par Cornelius Fudge lui-même. Vous savez sûrement que l’éducation des jeunes sorciers a toujours prit une grande envergure pour le Ministère. Nous désirons une excellente pédagogie pour former les enfants de la meilleure façon qui soit et ainsi les aider à construire un avenir prometteur.Le déclin ou l'échec ne sont font guère partis de mon objectif d'apporter l'équilibre entre l'ancien et le nouveau, la pérennité et le changement ainsi que la tradition et l'innovation. »

En effet, un grand sorcier compétant nommé Wilbert Eskivdur avait écrit un livre de défense théorique à tous les niveaux et c’était justement ce livre que le ministère désirait qu’il soit sur la liste des fournitures des élèves.

« - De plus, je ne compte pas faire preuve de trop grande mansuétude, oh non. Ce que je désire par dessus tout, c’est la réussite de chacun des élèves de Poudlard. Pour se faire, je serais strictement impartiale et en tant que membre du MagenMagot, je pense que vous pouvez me faire confiance sur l’équité. Ensuite, une dose d’autorité bien modérée, c'est-à-dire être souple et ferme à la fois, constitue une des clés qui fait que chaque étudiant verra l’utilité d’un travail bien effectué pour ensuite réussir ses examens finaux. » Dit-elle, toujours sur un ton doux mais cachant une pointe d’hypocrisie surmonté d’un large sourire.

Puis, elle soupira d’apaisement en observant son interlocuteur dans les yeux. Elle en avait presque fini ; il manquait juste à lui rappeler l’essentiel de toutes ces répliques. On aurait pu résumer par quelques phrases mais lorsque vous avez été politicien durant de nombreuses années, vous êtes du genre très oratoires et communicatif.

« - Je souhaite la même chose que chaque enseignant ici ; apporter de quoi améliorer l’éducation, encourager le progrès sans pour autant aller jusqu’à l’excès, supprimer les pratiques qui s’avèrent nuire à cette fameuse réussite ainsi que renforcer le savoir de tous par le biais d’une théorie parfaitement préparée par le Ministère. D’autres questions ? » dit-elle sur un ton chantonnant.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + un nouveau professeur ft. ombrage & dumbledore (nox rpg) Ven 19 Mai - 17:52

Et ce fut donc de cette après-midi tant remplie que Dolores Ombrage finit par entrer dans son bureau... Comme quoi même quand on croit que notre planning est déjà rempli, on se retrouve dans l'obligation de rajouter une place pour quelque chose qui semble être encore plus important que les précédentes taches. A ce rythme, Poudlard allait devoir attendre sa rentrée et pour la première fois la reporter... Bien évidemment, cela était impossible, ces pauvres enfants attendaient tous avec impatience la rentrée, quelle horrible idée de leur reporter cela parce que les adultes ont créé un monde trop compliqué!
Et donc la petite femme qui portait des habits roses assez flagrants, accompagné d'un petit chapeau assortis et un visage qui bizarrement lui rappelait un dessin animé moldu d'un crapaud rose. Ah ces moldu étaient tellement passionnant avec leur images mobiles créés sans magie! Les sorciers pouvaient dire ce qu'ils voulaient, les moldu en avait dans le cerveau selon Dumbledore! Puis elle avait aussi un certain regard hautain, comme si ce monde entier était trop indigne d'elle... Puis rajoutez a cela une voix minaudant, haut perchée et carrément dénigrant. Et vous avez une personne qui serait capable de mettre même a patience du grand Dumbledore en question...

Envoyée par Cornelius Fudge, l'actuel imbécile qui sert de ministre, elle était la en toute légalité et avait le droit de devenir enseignante. Rajoutez toute un scénario qui ressemble plus a un complot, et la voila donc avec comme but non l'enseignement, mais la reforme de l'enseignement selon ses idées. Dumbledore en tant que fidèle directeur de Poudlard, n'allait quand meme pas accepter n'importe qui! Et celle-ci semblait etre de la pire espèce... Ceux qui parlent trop... En répondant a ses questions, elle avait réussit a parler pendent une bonne 10 minutes... Soyons honnete, Dumbledore qui avait une journée lourde, ne l'écoutait pas vraiment, gardant un sourire gentil et calme, il pensait a quel chance il avait ces précédentes années durant les vacances. Il y a 6 ans, il avait meme pu aller s'inscrire a un club de Bowling moldu durant les vacances! Vous vous imaginez quel plaisir cela fut! Ils vendaient des petits sorbets de fruits, y compris des sorbets de citron et donc apres une petite partie de Bowling, vous pouviez manger de la glace! Quel plaisir ce fut! Et regardez le maintenant, entre affaires de poudlard, du ministère et de Voldemort, il n'avait meme pas le temps de manger... D'ailleurs, il avait faim et ses jambes étaient engourdis... Ah! Dolores semblait avoir finie de parler... Dumbledore étant quand meme assez intelligent, il avait écouté a moitié pour a tout moment pouvoir se rappeler de la conversation. Il se leva a la fin de ses mots et puis il pris chemin, sans dire un mot il dépassa la petite Ombrage pour sortir de son bureau pour finalement prononcer calmement :

- Je vous en prie, Dolores, veuillez me suivre. Et ne vous inquiétez pas pour mon bureau, laissez donc ouvert, il n'y a personne qui pourrait s’intéresser a s'y introduire.

Sans écouter ce qu'elle pouvait avoir a répondre, il continua son chemin jusqu’à dans les couloirs. Ensuite il s’arrêta et pris la parole :

- Vois-tu Dolores... Ceci est Poudlard, je me rappelle encore quand tu es passée par ici. C'était ma première année en tant que directeur quand tu étais, je crois en deuxième année a Serpentard. C'était aussi l'année ou ce malheureux Grindelwald avait voulu attaquer nos lieux et que je fut forcé de l’arrêter. Tu te rappelles peut-être comment les choses étaient... Poudlard est un lieu ou les élèves peuvent grandir, que ce soit pour devenir adulte, ou tout simplement de plus grands enfants qu'avant! C'est leur choix, je tiens a ce que notre enseignement soit bon!

Ensuite il se tourna vers elle et pour la première fois il la regarda droit dans les yeux :

- Dolores, je tiens a ce que MES élèves reçoivent un bon enseignement, je tiens a ce qu'ils apprennent de nouvelles choses, pas que sur papier! Je ne tiens pas a ce qu'ils réussissent tout simplement sur papier, je tiens a ce qu'ils aient appris des choses utiles quittant Poudlard. Aussi, cela ne m'importe que tres peu d'entendre un long discours, je tiens a voir des résultats, je tiens a ce que mes élèves soit sain et sauf, pas que sur papier, mais aussi en réalité. Et la réalité est la, Voldemort est bien de retour et je connais votre point de vue. Mais malgré nos différents, nos objectifs devraient être les mêmes! La sécurité de nos élèves, l'enseignement de nos élèves et finalement, l'apprentissage pas que des choses écrites sur papier, aussi des valeurs. Si tu as l'intention d'enseigner ici, n'oublie pas ce que Poudlard t'as apporté tant d'années auparavant ! Tu ne pourras pas etre ET une enseignante, ET une l'envoyée du ministère, plus précisément de Cornelius qui par la peur semble être aveuglé. Et j'espère, pour le futur de ces élèves que tu sauras quoi choisir. Cela dit, j'ai encore tant a faire ma chère Dolores...

Il la regarda, c'était sans aucun doute en vain, mais Dumbledore aimait chercher un peu de bon en chacun. Nul doute que dans quelques mois il allait comprendre quelle bêtise cela était.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + un nouveau professeur ft. ombrage & dumbledore (nox rpg) Ven 19 Mai - 17:52

Ombrage avait certainement parlé durant dix minutes mais ce n’était pas pour autant un record puisqu’elle avait déjà exposé son opinion durant au moins vingt minutes sans s’arrêter. Elle ignorait si elle s’était bien faite comprise ou si on l’avait écouté mais elle gardait toujours son large sourire faussement aimable et soupçonné de mépris. Elle avait à l’avance anticiper ce genre de questions dignes d’un banal entretien d’embauche et elle pensait bien que ses arguments étaient convaincants même si elle était parfois hypocrite dans certaine de ses paroles. Mais après, qui ne mentait jamais dans ses entrevues ? Pour se faire bien voir, il faut pousser les extrêmes, abuser les hyperboles et pour ceux qui ont plus de difficultés, essayer de charmer son interlocuteur. Mais dans le cas de Dolores, ce n’était pas Dumbledore qu’elle charmait pour avoir ce travail mais plutôt Fudge. Puisqu’elle le connaissait depuis longtemps et qu’elle entretenait de bonnes relations avec lui, cela n’avait pas été très dur d’obtenir de si hautes fonctions durant ces longues années de travail. Le sénile ne semblait pas avoir d’autres questions à lui poser et lui proposa simplement de sortir de son bureau. Peut être avait-il l’intention de lui faire visiter les lieux pour mieux se familiariser avec son nouvel environnement. Oui, l’environnement était quelque chose de très important pour un employé puisque pour mener son boulot à bien, il fallait être à l’aise et non nerveux à l’idée de se rendre d’une salle à l’autre.

Une fois qu’elle enseignante, le rose bonbon avait bien l’intention de décorer son bureau en rose et d’y accrocher ses affaires personnelles. L’homme laissa la porte de son bureau ouvert en lui disant qu’il n’y avait de toute manière personne qui y entrerait. Ce n’était pas très prudent de sa part. Même si personne ne courait dans les alentours, le mieux était de garder son petit chez-soi clos. Elle ne répondit pas et observa dédaigneusement le directeur qui lui apparaissait de profil en bas de l’escalier en colimaçon. Puis son attention se tourna vers la gargouille qui demandait un mot de passe à quiconque désirait voir le directeur. C’était justement à cause de cette gargouille qu’elle avait du apparaître dans la cheminée du bureau de Dumbledore ; parce qu’elle ne connaissait pas le mot de passe. Tout en observant le plafond du couloir du septième étage, elle constata que peu d’éléments avaient changés depuis qu’elle étudiait ici. C’était étrange de revenir dans ce château après une quarantaine d’années passées au Ministère. En effet, la sensation était étrange et un frisson lui parcourut ses petites jambes. De ses gros yeux ronds, elle jetait des coups d’œil au parc à travers des vitraux tout en entendant le bruit de ses petites chaussures à talons contre le carrelage semblable à celui d’une église. L’école était très grande et elle avait besoin de visiter un maximum de lieux mais avant tout, il fallait que Dumbledore signe le papier. En vérité, elle n’attendait que cela pour enfin quitter les lieux et le montrer à un Cornelius très content de cette mission de surveillance qui débuterait bientôt.

Toujours observant les murs solides, elle ne put s’empêcher de sortir de son sac à main rose, un morceau de parchemin qui constituait un plan de l’école. Un de ses collègues le lui avait fait imprimé juste avant son départ et cela était utile pour ne pas se perdre. A chaque coup de baguettes, le parchemin montrait l’étage voulu par Ombrage. Sur le parchemin, elle aperçut donc un schéma qui indiquait l’emplacement du bureau du directeur et un peu plus loin, la tour de la salle commune de Gryffondor. Elle se souvenait de quelques passages qui menaient aux salles de classes mais pas tout entièrement. Puis, son interlocuteur s’arrêta et prit la parole, cette fois en la tutoyant. Elle l’observait tout en haussant les sourcils, son sourire s’effaçant. Pourquoi la familiarisait-il ? Il avait certes été son directeur lorsqu’elle était une jeune enfant mais aujourd’hui, tout était différent. Mais soi, elle se rassura en se disant que cet homme était devenu maboul et que en conséquences, il oubliait certaines formes de politesse. Il avait décidé de la prendre par les sentiments, en lui rappelant que Grindelwald avait voulu s’en prendre à ces lieux et qu’il l’avait arrêté. Il l’obligeait à se souvenir de cela mais il était vrai que c’était assez apeurant.

A l’époque, elle n’avait été qu’une froussarde et elle avait paniqué à l’idée qu’un mage noir puisse tuer des élèves. En se réfugiant dans son dortoir en compagnie des autres filles de Serpentard, elles avaient préférées se cacher plutôt que de voir la scène par la fenêtre. Mais au final, personne n’était mort. Et cela datait de bien longtemps. Poudlard, un lieu où les élèves pouvait grandir ? Quel optimiste cachant une hypocrisie, pensait Dolores. Les Poufsouffle et les Gryffondor avaient été ignobles avec elle et leur immaturité n’avait jamais grandi au fil des années. Elle se souvenait que l’un d’eux avait volé son chat pour l’embêter. Puis, elle l’avait insulté de sang-de-bourbe parce qu’elle était énervée et il avait répliqué en modifiant la couleur de son chapeau rose en un vert caca d’oie. Si c’était de cette façon qu’on élevait les enfants, il fallait tout revoir de A à Z. Oui, la discipline était une chose très importante et quitte à transformer l’école en tyrannie, elle était prête à atteindre l’objectif d’apporter une meilleure éducation. Toutefois, elle n'avait pas vécu que des moments durs mais c'était bien grâce à ses amis verts et argent qu'elle avait pu apprécier des moments de son adolescence. Il ne fallait pas nier que cette école lui avait convenu mais elle aurait pu lui plaire d'avantage sans les parasites qui venaient empoisonner son quotidien. A cette pensée, son sourire faux apparut de nouveau et elle répondit de sa voix doucereuse et enfantine :

« - Je comprends votre vision des choses sur ce point mais… »

Malheureusement, Dumbledore reprit très vite la parole avant qu’elle ne puisse continuer. Il semblait appuyer sur le fait que de très bonnes connaissances et pas toujours théoriques puissent offrir un bon enseignement à ses élèves. Il voulait leur réussite pour qu’il puisse se défendre en réalité, c'est-à-dire en dehors de l’école. Il venait de dévoiler son plan ; celui de renverser le ministère. Bien sur qu’il désirait que la pratique soit présente pour une simple raison ; former une armée d’étudiants et s’en prendre à Fudge. Quel stratagème sournois que son supérieur avait déjà analysé. Non, il était hors de question d’apprendre à ces stupides enfants comment attaquer des gens qui ne veulent que le bien de la communauté magique. De plus, Dumbledore s’appuya encore sur son argument ridicule que Celui dont ne doit pas prononcer le nom était de retour. Les yeux du vieil homme traduisait une grande sincérité mais Ombrage, noyée dans le mensonge, ne vit que de la fourberie, de la ruse et de la fausseté. Pensait-il vraiment la tromper de cette façon ? En lui faisant gober une histoire totalement improbable et ayant pour but, quelque chose de malveillant ? Cette conversation pouvait lui coûter très cher mais pour le moment, on n’était pas en position de pouvoir nommer un autre directeur sauf s’il avance un pas de plus vers ses plans diaboliques. Mais un jour, cela arrivera. Soupirant d’agacement, elle répondit sur un ton à la fois théâtral et sec.

« - Avec tout le respect que je vous dois, ce que vous avancez est considéré comme un blasphème. Le ministère ne croit pas à ces histoires à dormir debout et comme vous le dites si bien, vous connaissez donc mon point de vue. (elle reprit alors un ton plus calme) La sécurité est quelque chose que nous ne négligeons point, rassurez-vous. Le programme, que les conseillers et employés du ministre ont établi, garantit parfaitement la sécurité de vos étudiants ainsi que l’absence de risques. »

Elle continua donc en rabâchant des paroles qu’elle avait déjà dites mais dans le but d’accentuer les objectifs bienveillants du ministère. Il fallait bien faire comprendre à Dumbledore que les enfants de cette école ne risqueraient rien et qu’ils seraient encore plus compétents qu’avec les enseignants précédents. Bon, bien sur, ce n'était pas totalement la vérité puisque son but était de les ralentir pour éviter la construction d'une armée habile mais on ne dévoile jamais sa stratégie à l'ennemi.

« - Je n’oublierais pas ce que Poudlard m’a apportée et enseigner sera l’occasion pour moi d’améliorer les choses qui ont besoin d’être rectifiées pour mener à bien une suite convenable. Ensuite, le fait que vous pensez que Cornelius Fudge est aveuglé par la peur prouve bel et bien que la confiance ne règne pas entre vous et lui. Toutefois, cette peur est justifiée en rapport avec les évènements passés et je puis vous assurer qu’il souhaite la même chose que vous et moi. Je ferais en sorte que vos élèves puissent apprendre un maximum de choses pour assurer leur futur. Et je vous le répète, le point de vue du Ministère est que des connaissances théoriques seront largement suffisantes pour qu’ils puissent pratiquer des sortilèges, appris de façon sécurisée en salle de classe, lorsqu’ils quitteront Poudlard. Je saurais vous convaincre qu'il ne faut pas sous estimer le "papier". » finit-elle sereinement.

Elle lui sourit et fouilla de nouveau dans le paquet de dossiers qu’elle tenait et tendit le parchemin officiel qu’il devait signer. Tout était écrit dessus ; qu’elle prendrait bientôt ses fonctions ainsi que les responsabilités qu’elle respecterait comme remettre à jour le niveau des jeunes sorciers.

« - Une petite signature ici est attendue de votre main, monsieur le directeur. »

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + un nouveau professeur ft. ombrage & dumbledore (nox rpg) Ven 19 Mai - 17:53

Ce monde était vraiment compliqué, même après avoir vécu plus d'un centenaire, encore il y avait des choses surprenantes. La preuve était bien ce château tant mystérieux, toujours pas complétement découvert même après toutes ces années. Une autre preuve se tenait devant lui, Dolores Ombrage... Il y a tant d'années, une élève modèle a Serpentard, qui avait cette manie de dénoncer et rendre la vie dure de ses co-élèves. Et maintenant la voici devant lui en train de s'imposer et clairement entrain de montrer son ambition de le relever de ses fonctions de directeur. Mais dans ces temps récent, rien de bien étonnant car un ministre ayant pourtant le cœur bien placé, se voit effrayé par les nouvelles et préfère croire a l'illusion que tout va bien, que de faire face a la vérité... Et puis il avait envoyé Dolores, a la fois pour espionner, et pour déjouer tous plans diabolique que Dumbledore pourrait préparer... Les plans de Voldemort semblait bien fonctionner car cette fois, Dumbledore avait perdu le ministère qui était ,quand même un très bon allié, et il s'était fait un ennemi de taille, notamment ce dernier. Aucun doute, il s’apprêtait a jouer le tout pour le tout dans cette guerre finale, et pour le moment, tout semble se jouer en sa faveur.

Après que Dolores ait pris la parole pour lui citer un énorme discours, Dumbledore ayant compris que ce qu'elle voulait, était de faire son métier sur papier, enlevant tous risques pour les élèves, annulant toute pratique, rendant les sorciers incapable de se protéger d'eux meme. Dumbledore lui expliqua donc que Poudlard ne se doit pas de seulement préparer les élèves sur papier, de leur faire passer les examens, mais Poudlard a la responsabilité de leur enseigner, des leçons qu'ils garderont avec eux toute leur vie! Les apprendre a se protéger, a faire des choix, a réagir, a utiliser leur potentiel! Dolores semblait ne pas partager ce point de vue et y vit meme une offense.


« - Avec tout le respect que je vous dois, ce que vous avancez est considéré comme un blasphème. Le ministère ne croit pas à ces histoires à dormir debout et comme vous le dites si bien, vous connaissez donc mon point de vue. (elle reprit alors un ton plus calme) La sécurité est quelque chose que nous ne négligeons point, rassurez-vous. Le programme, que les conseillers et employés du ministre ont établi, garantit parfaitement la sécurité de vos étudiants ainsi que l’absence de risques. »

Dumbledore ne pouvait que lui rappeler qu'elle aussi, il y a tant d'années avait appris nombreuses choses a Poudlard. Qu'elle aussi avait eu une éducation libre et "magique" a Poudlard. Que sans risques, Poudlard ne serait plus Poudlard!


« - Je n’oublierais pas ce que Poudlard m’a apportée et enseigner sera l’occasion pour moi d’améliorer les choses qui ont besoin d’être rectifiées pour mener à bien une suite convenable. Ensuite, le fait que vous pensez que Cornelius Fudge est aveuglé par la peur prouve bel et bien que la confiance ne règne pas entre vous et lui. Toutefois, cette peur est justifiée en rapport avec les évènements passés et je puis vous assurer qu’il souhaite la même chose que vous et moi. Je ferais en sorte que vos élèves puissent apprendre un maximum de choses pour assurer leur futur. Et je vous le répète, le point de vue du Ministère est que des connaissances théoriques seront largement suffisantes pour qu’ils puissent pratiquer des sortilèges, appris de façon sécurisée en salle de classe, lorsqu’ils quitteront Poudlard. Je saurais vous convaincre qu'il ne faut pas sous estimer le "papier". »


Ensuite elle sortit un papier que Dumbledore devait signer. Encore un documents qu'il "pouvait signer, mais n'avez pas le droit de ne pas signer". Cherchez-y de la logique... Il pris le papier et rajouta :

-Bien sur! Cela dit, je ne peux signer ce que je n'ai pas lu, vous comprendrez que je me dois en tant que directeur de Poudlard de lire cela. Je vous enverrai le document signé dans la prochaine heure par hiboux.

Puis il sortit une petite boite avec des bonbons au citron. C'était des bonbons artisanal moldu, ah ce qu'il les aimait! Les bonbons moldu avait un petit gout unique selon lui.

- Bon, je vais devoir vous laisser, je suppose que vous connaissez votre chemin? Comme vous l'avez vu dans mon bureau, j'ai une montagne de paperasse qui m'attend. Dur d’être directeur, mais tant que l'envie et le cœur y est, rien ne pourra m’empêcher de faire de Poudlard une école digne du nom! Voudriez-vous, avant de partir, un petit bonbon au citron? Ils sont exquis!

Après sa réponse, Dumbledore la salut poliment encore une fois avant de reprendre chemin vers son bureau. Bientôt, la cérémonie de répartition...

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + un nouveau professeur ft. ombrage & dumbledore (nox rpg) Ven 19 Mai - 17:53

Un sourire hypocrite aux lèvres, Dolores n’attendait que cette signature avant de pouvoir rentrer au Ministère. Sur son visage, il était difficile de ne pas remarquer cet air triomphale qu’elle arborait tout en observant Albus Dumbledore qui ne semblait pas pouvoir protester bien longtemps ses répliques. De toute façon, il ne pouvait rien faire puisque la décision du ministre comptait bien plus que la sienne. En conséquences, entrevue ou pas, Dolores aurait finalement obtenu son poste. Son interlocuteur attrapa le papier officiel, y jeta un coup d’œil et lui avoua qu’il ne le signerait que lorsqu’il l’aura lu en intégralité. Ensuite, elle recevrait cela par hibou dans peu de temps. Le sourire du crapaud faiblit, dû à son impatience mais son allure victorieuse ne s’éclipsa pas pour autant. Oui, il était logique qu’il lise ce parchemin même s’il n’y avait finalement pas grand-chose d’important à lire.

L’homme à la barbe d’argent lui dit alors qu’il devait la laisser parce que le travail l’attendait. En effet, elle avait aperçu la tonne de feuilles qui trônait sur son bureau et de toute manière, elle n’avait pas envie de rester ici plus longtemps. Elle avait accompli la toute première partie de sa mission et désormais, elle pourrait de nouveau reprendre son tri de dossiers en tant que Sous Secrétaire d’Etat. Un boulot qu’elle s’efforçait de terminer avant la rentrée des classes. D’un air dédaigneux, elle se dirigea vers le bout du couloir jusqu’à ce qu’elle n’entende le bruit d’une boîte en carton que l’on ouvre. Sa curiosité la poussa à observer la scène du coin de l’œil et elle vit l’attention du directeur se concentrer sur le contenu de cette boîte. Serait-ce un objet secret ? Non, ce n’était pas possible autrement il ne l’aurait guère sorti en sa présence. Dumbledore lui proposa alors de goûter à ses horribles bonbons au citron. Ce n’était pas le genre de choses que Dolores mangeait et même si sa bonne éducation lui disait d’accepter l’offrande du maître de maison, elle ne pouvait le faire. Tout d’abord, parce que ces friandises venaient des mains de son adversaire et elle n’aimait pas le citron. Elle n’appréciait que les fraises, les cerises ou bien le cassis. Se tournant de nouveau vers le sénile, elle afficha un petit sourire faussement aimable et dit :

« - C'est très aimable à vous mais je ne peux accepter, Dumbledore. Je vous souhaite une bonne fin de journée. »

La tête haute, le rose bonbon se retourna en continuant de scruter les murs du couloir ainsi que les portraits mobiles. Ce n’était pas une décoration très embellissante ; ce n’était pas aussi esthétique que ses chats enfermés dans ses assiettes de collection. Sortant une bouteille de parfum à l’odeur du patchouli, elle s’en mit sur le cou et inspira paisiblement la délicieuse odeur qui s’en émanait. Il y avait non loin d’ici, une cheminée où elle pourrait repartir sans soucis. Descendant un petit escalier en colimaçon, elle se retrouva à l’étage du dessous. D’après ses souvenirs, le bureau du professeur de défense contre les forces du mal se situait à trois étages en dessous et en y pensant, la vieille sorcière avait une drôle de sensation de puissance. Elle finit par atteindre une porte lourde faite de bois et la poussa à l’aide de sa petite baguette magique. En face d’elle, il y avait deux tables munies de quatre chaises chacune ainsi qu’une cheminée dont les flammes dansaient. Une chaleur accueillit son arrivée et elle sentit toujours à l’aise, comme s’il s’agissait de son chez soi. Lentement, elle fit claquer ses talons sur le sol tandis qu’elle avançait en regardant, d’un œil observateur, la structure de la salle. Puis, étant sûre qu’il n’y avait rien à noter d’alarmant, elle fit apparaître un sachet de poudre de cheminette sur sa main. Une poudre toute fine, verte et inodore. Après avoir ouvert le sachet avec des mimiques gracieuses, elle saisit une poignée de cette poudre dont les particules s’échappaient parfois entre ses doigts. Elle lança cette poignée en direction des flammes rouges et aussitôt, elles prirent une teinte vert émeraude. Satisfaite de pouvoir sortir d’ici au plus vite, elle n’attendit pas plus longtemps pour avancer vers ces flammes avant de hurler sa destination.

« - Ministère de la Magie, Atrium ! »

Le feu vert entoura la sorcière avant d’absorber entièrement sa silhouette. Elle disparut une fraction de seconde après.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 22
Localisation : on a rainbooow

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: + un nouveau professeur ft. ombrage & dumbledore (nox rpg)



Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

+ un nouveau professeur ft. ombrage & dumbledore (nox rpg)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Nouveau virus : Win32.Induc.A. Surveillez vos logiciels !
» Nouveau Routeur D-link DIR 628 ... Configuration
» [résolu]Nouveau PC Première utilisation
» Un icône de nouveau message plus voyant
» Nouveau membre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
killed your light. :: LILANY. ♡ CHRISTELLE. :: ♑ RPs MÉMORABLES-